Une tribune pour les luttes

Mise en garde à vue de deux militants du RESF 13 : Lettre de Frédéric Dutoit au Ministre de l’intérieur

Article mis en ligne le mardi 19 décembre 2006

Frédéric DUTOIT
Député des Bouches-du-Rhône
Maire des 15ème et 16ème arr. de Marseille

Marseille, le 19 décembre 2006

Nicolas SARKOZY
Ministre d’Etat
Ministre de l’Intérieur
et de l’Aménagement du territoire
Place Beauvau
75800 Paris

nos ref : FD/ST/CC/961

objet : garde à vue de militants de Réseau éducation sans frontière à Marseille

Monsieur le ministre,

Retenu à l’Assemblée nationale, j’ai appris ce matin la mise en garde à vue de monsieur Florimond GUIMARD, animateur du Réseau éducation sans frontière des Bouches-du-Rhône, et d’une autre militante de cette association. Ces arrestations suscitent déjà de très vives réactions dans la cité phocéenne et à travers le pays.

Convoqués par la Police nationale, ils ont été immédiatement placés en garde à vue à Marseille pour des faits qui remontent au 11 novembre 2006, lorsqu’ils se sont mobilisés avec d’autres pour empêcher l’expulsion d’un étranger en situation irrégulière sur le territoire national.

Ces deux militants, qui s’opposent à votre politique d’expulsions massives des familles étrangères sans papiers, ne sont pas des délinquants. Ils n’ont rien à faire dans les locaux de la Police nationale. Ce sont des humanistes qui doivent immédiatement recouvrer leur liberté.

Aussi, je vous demande avec insistance de prendre avec diligence les dispositions qui s’imposent.

Je vous prie de croire, monsieur le ministre, en l’expression de mes salutations distinguées.

Frédéric DUTOIT

19 décembre 2006

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

PCF c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15