Une tribune pour les luttes

Autoritarisme, pression hiérarchiques en hausse dans l’Education Nationale. Résistons !

Grève et rassemblement devant l’IA 13 le vendredi 12 janvier 2006 à 10h30

Article mis en ligne le mercredi 10 janvier 2007

Dans nos établissement les personnels de l’EN ne peuvent que constater un
renforcement des hiérarchies et une dérive autoritaire.

Dans le premier degré

Après avoir imposer ses méthodes de lecture le ministère souhaite
aujourd’hui récidiver avec la grammaire. C’est la liberté pédagogique des enseignants
qui est mise à mal !
Les pressions et les menaces de sanctions se multiplient notamment envers
les directeurs d’école en grève administrative. Ceux-ci sont aussi sous
pression du ministère de l’intérieur qui cherche par tous les moyens des
renseignements sur les élèves sans papiers.
La formation des stagiaires IUFM est fragilisée par une réforme instaurée
pour des économies budgétaires, plaçant les PE2 dans une situation très
inconfortable accentuée par la hiérarchie (des changements arbitraires de lieux de
stages sont signalés, pas de garantie à ce jour que ces difficultés soient
prises en compte pour la validation du stage...).

Dans le second degré

La mise au pas pédogogique se met en place avec l’arrivée cette année du
conseil pédagogique qui permettra l’immixtion des chefs d’établissements dans
les pratiques éducatives des enseignants et créera des divisions entre
collègues.
Depuis la casse du statut de surveillant, les chefs d’établissement ont
pouvoir d’embauche donc de licenciement (appelé souvent pudiquement « non
renouvellement de contrat »), des personnels précaires de la vie scolaire. La
pression sur ces personnels est très forte et dans certains établissements, le
turn-over est important, fragilisant encore plus des services déjà mis à mal par
plusieurs années de suppressions de postes.

De manière générale la pression hierarchique s’accroît, les sanctions
administratives se font plus courantes, chaque année des personnels stagiaires sont
licenciés dans les IUFM...

Les syndicalistes n’échappent pas à cette dérive autoritaire et de multiples
entraves à l’exercice du droit syndical sont constatés : tentatives de
restreindre le droit à l’heure d’information syndicale, pression sur les
syndicalistes...
Plus grave aujourd’hui, des militants sont victimes de sanctions
administratives liées à leur engagement syndical. L’actualité récente nous donne ainsi
plusieurs exemples de ces cas de répression :

Didier Goncalves, CAE, militant de la CNT Education 69 non-renouvellé dans
son contrat après le 22/12/06 suite à un conflit entre la section
syndicale et la direction de son collège sur une question de représentativité.

Roland Veuillet, CPE, militant de SUD Education, victime d’une mutation
disciplinaire depuis 2003, de l’Académie de Montpellier vers celle de Lyon
suite à son engagement aux cotés des MI-SE en grève. Il est actuellement en
grève de la faim à Lyon depuis fin décembre.

Erwan Redon, Professeur des Ecoles, militant de l’UDAS et de RESF à
Marseille. Déjà dans le collimateur de l’IA 13 pour son refus d’inspection, ses
pratiques pédagogiques alternatives et son engagement syndical, il est
aujourd’hui suspendu de ses fonctions pour un motif fantaisiste.

La CNT FTE n’entend pas rester les bras croisés ! Déja, elle s’est associé
au préavis de grève national de l’UDAS (avec des appels intersyndicaux locaux)
pour une grève contre l’autoritarisme le vendredi 12/01/07.

A ce jour, des
actions sont prévues dans les départements : 13, 38, 69 où il y a des cas de
répression envers des militants syndicaux et où des mouvements de solidarité
se sont initiés :

- Bouches du Rhône : Grève et rassemblement devant l’IA 13 à 10h30
- Isère : Grève et AG intersyndicale ouverte à toutes et tous à 18h au
local de SUD éducation (12, bis rue des trembles à Grenoble).

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

CNT 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 160

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4520