Une tribune pour les luttes

mercredi 7 mars 2007

MARSEILLE

18 h 30

18 h 30 à Espace-Accueil aux étrangers, 22 rue Mathieu Stilatti, 13003

Conférence-débat par Carine Guerassimoff

Nouvelles migrations chinoises en Europe : enjeux politiques et sociaux

Espace-Accueil aux étrangers

Depuis les années 1980, la République populaire de Chine a considérablement libéralisé les mouvements de ces citoyens. En 2003, 220 millions de personnes ont franchi ses frontières et les autorités chinoises ont délivré plus de 4 millions de passeports. La Chine continentale renoue ainsi avec une tradition de départ outre-mer et une politique migratoire dont les prémices remontent au XIXe siècle. Les dirigeants chinois élaborent ainsi depuis 1978 une “nouvelle” politique visant à maintenir des liens étroits avec les communautés émigrées, et depuis une dizaine d’années particulièrement avec les nouveaux émigrés. L’établissement de ces liens transnationaux ne peuvent pas ne pas avoir de conséquences sur les relations étatiques comme l’illustre l’évolution des relations sino-européennes.

Si l’Amérique du Nord demeure la destination privilégiée des Xin Yimin (nouveaux migrants), l’Europe, et la France, sont redevenues des destinations valorisées. Les études récentes menées dans différents Etats de l’Union, révèlent non seulement une diversification des profils socio-démographiques de ces migrants, mais aussi celle de leurs régions d’origine, participant ainsi à un renouvellement des communautés chinoises, ou d’origine chinoise implantées à l’étranger. Ces nouveaux migrants privilégient une importante circulation entre la Chine et leurs zones d’implantation mais également entre les différentes communautés outre-mer. Il y a lieu de noter particulièrement au sein de ce mouvement l’importante féminisation des flux : la mobilité accrue de ces femmes correspond-elle à une modification de l’institution migratoire chinoise ? En quoi est-elle significative de la modification de la situation générale en Chine ? Leur processus migratoire contient-il des caractéristiques particulières et/ou différentes de celles des hommes ? En quoi peuvent-ils modifier les relations de genre en Chine et au sein des communautés migrantes ? Enfin, on ne peut que s’interroger sur la plus grande vulnérabilité de ces femmes au sein des processus migratoires (trafic d’êtres humains).


Carine Guerassimoff, est sinologue et politologue, docteur en droit et économie du développement.

Plan d’accès

www.espace.asso.fr/mailimage/plan.jpg

Agenda de la semaine

vendredi 6 décembre 2019

samedi 7 décembre 2019

dimanche 8 décembre 2019

lundi 9 décembre 2019

mardi 10 décembre 2019

jeudi 12 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019

samedi 14 décembre 2019

lundi 16 décembre 2019

mercredi 18 décembre 2019

jeudi 19 décembre 2019

samedi 21 décembre 2019

mercredi 8 janvier 2020