Une tribune pour les luttes

Procès des 4 de la Starac

Article mis en ligne le vendredi 23 mars 2007

Bonjour,

Suite à l’audience de fixation du 15 mars concernant la date du procès des 4
intermittents renvoyés en correctionnelle pour leur participation à la prise de
parole sur le plateau de la Star Academy, le Tribunal de Bobigny a fixé
l’audience au 28 septembre 2007 à 13h00.
Le tribunal a tenu à préciser qu’il s’agira là de la dernière audience (la 3è !).

Nous aurions préféré une date antérieure, notamment pour desserrer un peu plus
vite les contraintes qui étouffent les 4 depuis 3 ans et demi. Malheureusement,
nous sommes loin d’être seuls dans les tribunaux français : ils sont tous
débordés et il faudra attendre encore 6 mois pour entendre le verdict de ce
jugement. En rappelant que les faits reprochés ont eu lieu le 18 octobre 2003
cela portera à 4 années le délai d’attente jusqu’au procès. C’est sans doute le
temps que la justice comptait prendre dès le début pour que la mobilisation ne
soit plus aussi forte autour de la question de l’intermittence. Nous verrons
bien si le temps aura réussi à dissoudre la colère qui est née en juin 2003.

Nous sommes plutôt inquiets sur les suites qui seront concrètement données aux
plaintes déposées par les intermittents pour coups et blessures et tentative de
vol. Cela risque fort d’aller vers un non-lieu, ce qui, si cela se confirmait,
affirmerait bien le fait qu’un manifestant aura toujours tous les torts face à
un vigile, même si on lui a fracturé le péroné, s’il a subi un tabassage en
règle ou si de gros bras lui arrachent son appareil de prises de vue. L’auteur
des images qui ont été projetées à la presse et à la justice a été durement
molesté, sa caméra cassée et la bande vidéo déchirée par les vigiles qui
cherchaient à détruire toutes les preuves de leurs violences.

Deux bonnes nouvelles :

1) les contraintes judiciaires auxquelles les 4 étaient soumis depuis 3 ans et
demi viennent enfin d’être retirées. Ils peuvent donc non seulement quitter à
nouveau le territoire pour suivre leur production à l’étranger, mais également
se rendre à Aubervilliers, notamment pour aller travailler dans les studios TV,
ce qui leur était interdit depuis 3 ans et demi !!! Avec le recul de cette
trop longue période, la lecture de ces obligations rend bien compte de la
violence de la réplique apportée à une simple intervention sur un plateau de
télévision (et quelle télévision !!!).

2) Les 31 comparants volontaires qui s’étaient présentés spontanément devant la
justice en septembre seront entendus en début de procès. Ils viendront affirmer
par la plaidoirie de leur avocat commun qu’ils ont fait exactement la même chose
que les 4 mais pour autant ils ne se sont rendus coupable d’aucun méfait,
tout comme eux.

Par contre un point noir dont il faut bien parler. Les 4 ont réussi à tenir le
coup depuis 40 mois en essayant de continuer au mieux leurs différentes
activités malgré toutes les difficultés que cette affaire a provoqué, et l’épée
de Damoclès qui venait régulièrement se rappeler à leur esprit et freiner leurs
énergies alors que leurs activités professionnelles exigent beaucoup de
disponibilité d’esprit, et un mental à toute épreuve.

Aujourd’hui pour des raisons qui ne sont pas faciles à déterminer -concours de
circonstances, lassitude, baisse d’énergie, fuites des noms dans les productions
télés qui n’auraient pas apprécié cette action, ajouté à cela l’effet
particulièrement pervers du fameux protocole combattu- toujours est-il qu’une
soudaine et grave raréfaction du travail s’est profilé pour certains des 4 et il
y a de forte chance que les radiations des ASSEDIC en touche certains avant le
procès, voire dès juillet prochain, le comble pour une lutte qui devait
précisément empêcher ce gâchis.

Alors, est-il possible d’oser demander, à ceux qui le peuvent, de traduire leur
solidarité par des propositions concrètes de travail, de bonnes informations, de
conseils judicieux ? Question très délicate qui ne s’était jamais posée mais,
après tout, pourquoi ne pas vous la proposer telle quelle, à vous tous qui avez
tenu à apporter votre signature par solidarité à une action dans laquelle vous
vous êtes entièrement reconnus.

Si vous avez des suggestions écrivez uniquement à lesindisponibles chez free.fr ou
par courrier Les Indisponibles, CIP-IDF, 14-16 Quai de la Charente 75019 Paris

Vous êtes 7382 signataires à ce jour !

Pour transmettre la pétition autour de vous, la relire, voir ses signataires
vous pouvez copier-coller et transférer les adresses ci-dessous

Lire la Pétition Indisponibles :

http://www.cip-idf.org/petition/?petition=3

Signer la pétition :

http://www.cip-idf.org/petition/index.php?petition=3&signe=
oui

voir les signataires de la Pétition :

http://www.cip-idf.org/petition/index.php?petition=3&pour_voir=oui

Merci encore pour tous vos messages de soutien. Ils nous accompagneront jusqu’au
procès du 28 SEPTEMBRE 2007 à 13H00 au TGI de Bobigny.

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 650