Une tribune pour les luttes

La police milicienne de sarkozy est très active, il ne faut pas déranger les meeting à sarko.

Article mis en ligne le dimanche 15 avril 2007

Une centaine de salariés des entreprises JDC et LSG-Gate-Gourmet ont affirmé vendredi soir avoir avoir été bloqués par des forces de police
alors qu’ils tentaient de rejoindre Meaux (Seine-et-Marne) en bus pour y
rencontrer Nicolas Sarkozy, ce qu’un responsable policier a démenti.

Des
syndicalistes ont affirmé à l’AFP qu’ils avaient été bloqués pendant
environ trois heures, et avaient pu reprendre la route une fois le
candidat UMP à la présidentielle, qui tenait un meeting dans la ville
parti, vers 20H30.

Contactée par l’AFP, la préfecture de Seine-et-Marne
n’a pas souhaité répondre à ces accusations. Un haut responsable de la
police départementale a pour sa part évoqué de simples "contrôles
routiers" et démenti que les salariés aient été bloqués, sans écarter que
ces contrôles aient pu les "retarder".

Un premier car, où se trouvaient
une cinquantaine de salariés de l’entreprise JDC (imprimerie), basée à
Torcy, et de Nestlé (agroalimentaire), basée à Noisiel, a été bloqué sur
la départementale 404 à hauteur d’Annet-sur-Marne, à quelque 15 km de
Meaux, vers 17H30, selon Jean-Paul Brinon, délégué de l’intersyndicale
CGT-FO de JDC-Imprimerie. "Des motards nous ont contrôlés une première
fois à Torcy, puis une deuxième fois un peu plus loin. Du coup, nous avons
menacé de bloquer l’A4 et ils ont dit qu’ils nous accompagnaient à Meaux.
Quand on a pris la D404, ils nous ont bloqués à un rond-point et nous ont
parqués au bord de la route", a affirmé le syndicaliste à l’AFP. Un
deuxième car, qui partait du site de Compans de LSG-Gate-Gournet, aurait
lui été bloqué vers 18H00 dans la zone industrielle de Mitry-Mory, à 22 km
de Meaux, a affirmé Michèle Guzman, secrétaire départementale du PCF en
Seine-et-Marne, qui se trouvait dans le véhicule avec une cinquantaine de
salariés. En outre, une vingtaine de salariés de LSG-Gate-Gourmet qui se
trouvaient sur le parking de la gare de Meaux ont affirmé à l’AFP y avoir
été bloqués une heure.

Le Parti communiste avait appelé mercredi à Torcy
(Seine-et-Marne) les salariés de Seine-et-Marne dont les emplois sont
menacés à aller à la rencontre de M. Sarkozy vendredi soir à Meaux. Plus
de 150 salariés de JDC sont en cours de licenciement après la liquidation
judiciaire de l’entreprise. Par ailleurs, plus de 800 emplois sont menacés
chez LSG-Gate-Gourmet, dont le tribunal de commerce de Mulhouse pourrait
décider la liquidation d’ici au 2 mai.

SOUTIEN AUX SALARIES DE JDC, SIGNER LA PETITION :

http://jdcdoitvivre.wordpress.com/petition/

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 655