Une tribune pour les luttes

Pourquoi M. Kessaci est-il en cellule d’isolement et injoignable ?

Les suites de l’expulsion empêchée hier au port de Marseille d’un père de six enfants sans-papiers.

Article mis en ligne le mercredi 2 mai 2007

Mercredi 11H30

M. Kessaci est sorti de sa cellule d’isolement, il a regagné sa chambre et a pu récupérer son téléphone.

Il dénonce les violences qu’il lui ont été infligé dès son départ du CRA hier matin, ou il refusait de sortir de sa cellule. Il a été tabassé (coups de pieds dans les côtes et sur le reste du corps) et injurié ( sale arabe !) par les agent de la PAF.

Il a également reçu de violents coups sur le port pour le forcer à embarquer alors qu’il ne voulait pas.

Son épouse sera présente cet aprés-midi à la réunion RESF, elle témoignera de l’état de M. Kessaci.

Elle souhaite déposer une plainte pour violences policières aggravées par des injures racistes contre les agents de la PAF.

HONTE A CETTE POLICE QUI TABASSE LACHEMENT UN PERE DE FAMILLE QUI N’A COMMIS AUCUN DELIT SAUF CELUI D’ETRE ETRANGER !


Mercredi 9h

Nous avons eu confirmation que M.kessaci a été placé en cellule d’isolement au CRA.

Son téléphone portable lui a été retiré et il lui est impossible de communiquer avec l’extérieur.

Sa femme, accompagnée de membres du RESF et de SUD-santé qui ont cherché vainement une partie de la nuit à avoir la certitude qu’il avait été bien été reconduit au Canet après son séjour dans un hôpital puisqu’il était injoignable essaient de le rencontrer en ce moment.


Mercredi 10H.30

Sa femme et un militant de SUD qui l’accompagnait ont pu rencontrer M.Kessaci. Il est très affaibli et présente des ecchymoses aux poignets.

Il y a négociation en ce moment pour mettre fin à son isolement, afin qu’il puisse regagner l’étage avec les autres sans-papiers et qu’il puisse récupérer son téléphone.

M. Kessaci est en ce moment avec son avocat qui vient d’arriver.

Il doit rencontrer ensuite la CIMADE et le médecin du centre qui va l’examiner et décider s’il doit être à nouveau hospitalisé.


CONTINUONS MAINTENIR LA PRESSION SUR LA PREFECTURE AFIN QU’ELLE METTE FIN A CETTE RETENTION INHUMAINE POUR M.KESSACI ET SA FAMILLE.

CE PERE DE FAMILLE DOIT ETRE REGULARISE

Secrétariat du Préfet Fax 04 91 15 64 35 / 04 91 15 62 43*

*Secrétariat général : 04 91 57 01 22*

*Mails :*

*Préfet
christian..fremont chez bouches-du-rhone.pref.gouv.fr

*Cabinet

**cabinet chez bouches-du-rhone.pref.gouv.fr*

*Prefecture des Bouches du Rhône :*

*secretariat du prefet (Fremont) : 04 91 15 60 70*

*Secretariat Général : 04 91 15 62 10*

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1180