Une tribune pour les luttes

Entre les 2 tours, les grèves continuent !

Article mis en ligne le vendredi 4 mai 2007

Retrouvez une chronique régulière des grèves en cours sur le site du collectif-rto :

www.collectif-rto.org

Deux usines Airbus en grève totale

Mercredi 2 Mai 2007, une assemblée générale d’un millier de salariés de l’’usine Airbus de Saint Nazaire décide une grève totale de 24h, reconductible. A Nantes, même résultat après une AG de 800 personnes. La production est totalement bloquée.

Non seulement 10 000 suppressions de postes ont été annoncées en février dernier, en raison des "mauvais résultats" d’Airbus, mais en plus cette année, la prime d’intéressement et la participation aux bénéfices s’élèveront à 2,82 euros pour les plus bas salaires (et 10 euros pour les mieux payés).

Mais Airbus est sympa : la moitié des suppressions de postes concernerait des sous-traitants !

« Ce type d’actions sporadiques est appelé à se reproduire mais cela n’est pas le fait des syndicats. En fait, la situation sur le terrain devient difficilement contrôlable et la moindre nouvelle annonce de la direction se transforme en une goutte d’eau qui fait déborder le vase », a déclaré Julien Talavant, délégué FO à une agence de presse.

L’usine Opel d’Anvers en grève au moins jusqu’au 8 mai

Au 2/05/2007, l’usine Opel d’Anvers en Belgique est déjà en grève depuis 6 jours, et devrait le rester jusqu’au 8 mai, à l’appel du syndicat FGTB. Les salariés souhaitent avoir confirmation que leur usine effectuera bien l’assemblage d’un futur modèle Chevrolet.

Un comité économique devait se tenir le 3 mai, mais a été repoussé en raison d’une journée de mobilisation sur tous les sites General Motors.

Grèves d’éboueurs

Les éboueurs des sociétés Veolia et Silim des Bouches du Rhône sont en grève depuis le 25 avril. Les grévistes demandent une augmentation de salaire, ainsi que l’harmonisation des rémunérations et des primes au sein de la même société.

Depuis le 27/04, ce sont les éboueurs de la société ICDI, à Charleroi en Belgique qui sont en grève pour l’embauche des contractuels (on dit la "nomination" de l’autre côté de la frontière). La direction a fait quelques propositions, trop restrictives au goût des grévistes, qui ont maintenu la grève le lendemain à 212 voix pour et 47 contre.

Panne sèche en Martinique ?

Une grève des chauffeurs de camions citerne en Martinique, qui a fortement perturbé l’approvisionnement en carburant et obligé le préfet à prendre des mesures de restriction a permis d’obtenir des hausses de salaire étalées jusqu’au 1er mai 2009.

un TER sur quatre en région PACA

Depuis le 8 avril, les cheminots des services logistiques de la SNCF à Marseille sont en grève contre une restructuration qui prévoit une dizaine de suppression de postes et des baisses de salaire de 200 à 400 euros par mois. Qu’ils en profitent, en attendant le service minimum garanti !

Grèves lors de négociations salariales allemandes

Plusieurs milliers de salariés ont débrayé le 30/4 en Allemagne, pour faire pression sur le patronat dans le cadre des négociations salariales de la métallurgie, l’électrotechnique et l’automobile.

Une première série de grèves a eu lieu dimanche 29/4, puis le mouvement s’est étendu à partir du dimanche minuit, à l’expiration du moratoire sur les grèves inscrit dans les conventions collectives.

Environ 800 salariés ont cessé le travail à Düsseldorf sur un site du groupe automobile DaimlerChrysler et chez un sous-traitant. Une manifestation était prévue également à 11h00 à l’usine Siemens de Duisbourg. Dans l’Etat du Bade-Wurtemberg, l’usine DaimlerChrysler de Rastatt a été immobilisée dans la nuit.
Les faiseurs de chiffres du chômage en grève

Des statisticiens du ministère de l’emploi se sont mis en grève le 26 avril 2007 pour protester contre la publication des chiffres provisoires du chômage en France, jugés « non fiables ».

Ils ont été rejoints par des universitaires, des historiens, et des économistes, plus une centaine de salariés de la Dares, l’organe en charge des statistiques au ministère de l’emploi, qui se sont rassemblé à l’heure du déjeuner. A la même heure, le siège de l’Unedic (organisme privé et paritaire qui gère l’assurance chômage et les Assedic) était occupé par des chômeurs et précaires...

Source :www.collectif-rto.org

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Tribune libre c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 245