Une tribune pour les luttes

Résistants indignés au Plateau des Glières :

"Non, M. Sarkozy, les combattants des Glières ne sont pas récupérables !"

Article mis en ligne le dimanche 6 mai 2007

Des citoyens haut-savoyards soutenus par trois figures de la résistance en Haute-Savoie, Walter Bassan, déporté, résistant, rescapé de Dachau, Robert Lacroix, résistant, et Constant Paisant résistant, ancien des
Glières, disent leur indignation et lancent un appel à un rassemblement
sur le plateau des Glières dimanche 13 mai 2007 à midi pour dire :

"Non, M. Sarkozy, les combattants des Glières ne sont pas récupérables !"

M. Sarkozy vient de réaliser une opération médiatique sur le lieu des
combats de 1944, aux Glières.
Tantôt marchant absolument seul vers le monument, tantôt serré par des
parlementaires de son parti et entouré de micros et caméras, il est
certain que M. Sarkozy disposait d’un bon metteur en scène ce vendredi
4 mai 2007. Les dialogues étaient beaucoup moins affûtés : parler de la
« sérénité » du lieu s’accommodait bien mal de la bousculade médiatique
de ce jour là. Et les propos polémiques contre sa concurrente au poste
de la Présidence de la République face aux micros tendus n’étaient pas
dignes d’être proférés sur le lieu même du sacrifice des Résistants Unis.

M. Sarkozy ne sert pas la mémoire des Glières et de la Résistance.

M. Sarkozy se sert des Glières.

Nul ne lui contesterait le droit de rendre un hommage personnel et
discret aux hommes tombés ici.

Nul ne lui contesterait le droit de rendre un hommage public dans une
fonction officielle.

Nous lui contestons le droit de récupérer un symbole historique au
service de son ambition personnelle, dans une mise en scène détestable à

quelques heures du scrutin.

La mémoire des combattants des Glières appartient au peuple français.

Les avancées politiques issues de ces sacrifices et des combats de
toutes les Forces Françaises de l’Intérieur doivent être défendues. Le
programme du Conseil National de la Résistance, unifiant les composantes
combattantes a permis des avancées sociales extraordinaires à la
Libération.
Nous, nous y souscrivons toujours.

Nous appelons à un rassemblement digne sur le plateau des Glières,
autour d’un repas tiré du sac et fraternellement partagé, dimanche 13
mai 2007 vers midi : citoyennes et citoyens sont conviés à montrer que
ce sont des gens du peuple, d’origines très diverses, qui se sont
dressés ici contre l’oppression.

Non, aucun politique en campagne, de quelque bord qu’il soit, n’aurait
dû venir entacher l’esprit du plateau.

Haute-Savoie, le 5 mai 2007

*****************************

« Le mot "Non", fermement opposé à la force, possède une puissance
mystérieuse qui vient du fond des siècles. »

extrait du discours prononcé par André Malraux, le 2 septembre
1973, à l’occasion de l’inauguration du Monument de la Résistance érigé
par le sculpteur Gilioli sur le Plateau des Glières.

Retour en haut de la page

7 Messages

  • Le 8 mai 2007 à 11:38, par jacgrive

    NON M. Sarkozy n’ira pas cracher sur leurs tombes. Je participerai à ce rassemblement ce dimanche 13 mai. Je compatis à l’indignation de ces résistants, déportés qui ont lutté contre le FASCISME. Quelle honte que M. Sarkozy (comme Le Pen en 1997 qui avait l’intention de se ’recueillir’ au cimetière de Morette, pas loin des Glières, et qui a finalement été interdit de s’y rendre par le préfet de l’époque) et ses idées fascistes puisse fouler la terre de tant de souffrances et résistances à l’ennemi nazi !
    Venez nombreux aux Glières montrer votre indignation.

    • Le 8 mai 2007 à 21:13, par Chateau Rouge

      C’est bien d’y aller. J’irais aussi si j’étais pas à Paris, je serai avec les Glières en pensée. Cependant je trouve intéressant le point de vue de D. Schneidermann (lien ci-dessous). Le phénomène Berlusconien se nourrit de fascination pour ses extravagances, il fait son miel de nos indignations.

      Fasciste ? Il se délecte de l’adjectif, qui fait tant mousser à son sujet, amplifiant l’hypnose. Lui opposer une présence, oui. Lui opposer surtout notre saine colère qui ne s’énerve jamais, lui mettre inlassablement le nez dans ses déjections, le renvoyer à son statut de marionnette pour riches.

      Et parler, parler, parler aux gens, faire que les gens se parlent. La Haute-Savoie a porté Sarko un peu plus haut que ses talonnettes (53 cm.) Les vieux du coin doivent ouvrir les yeux. Pas que du coin d’ailleurs. Ni que les vieux.

      http://www.bigbangblog.net/article.php3?id_article=615#forum64313

      Bien à vous

      • Le 13 mai 2007 à 17:21, par

        on était 1000 ce jour sur le plateau...

  • Le 9 mai 2007 à 23:32, par Théodose MOREL

    J’ai le sentiment d’avoir été assassiné une deuxième fois. Tout comme l’a fait le commandant Lefèvre que j’avais emprisonné le 5 mars 1944 à Entremont, me voilà à nouveau abattu en traître sur le lieu même de mes faits d’armes. Comment pourrais-je accepter de laisser prendre en otage ma famille et mes descendants pour assister au simulacre d’un hommage meurtrier ? Je ne me retourne pas dans ma tombe Monsieur Sarkozy, je sors de ma tombe et je viendrai dimanche prochain sur le plateau vous demander de ne plus venir souiller ce lieu sacré. Mes camarades et moi ne voulons plus vous voir, vous et votre milice, souiller ce sanctuaire des braves. Votre capacité à trahir les vôtres n’est pas un exemple pour les générations à venir et ne doit pas confisquer la mémoire de ceux qui ont vraiment sauvé la France.
    Tom Morel

    • Le 11 mai 2007 à 11:59, par PEÑA JOËL

      je suis un fils de républicains espagnols et mon pére était un F.T.P.M.O.I.je suis révolté par cette tentative de récupération, tout petit, j’habitais la Haute Savoie et je suis monté souvent aux Gliéres avec ce drapeau rouge jaune et violet de la république espagnole, nous rendions hommage à tous ceux qui avaient combattu pour l’honneur , là , rien pour le Capitaine Anjot, rien pour les espagols bien sûr, rien sur la repression de Vichy et de ses miliciens
      rien pour le cimetierre de Morette, tentative de réecriture de l’histoire, de falsification des faits, dérisoire et pathétique, il ya des symboles qu’il ne faut pas toucher, je serai avec vous par le coeur dimnache 13 mai, je croyais que tout cela était éntré dans l’histoire mais non, il va falloir remonter aux Gliéres et reprendre l’esprit de resistance, honneur aux anciens du bataillon des Glières !!!

  • Le 11 mai 2007 à 18:02, par Eteaux

    Bonjour

    pour bien comprendre l’esprit de ce rassemblement qui n’est pas une manifestation contre M. Sarkozy mais un rassemblement contre tout détournement et instrumentalisation de l’histoire des Glières se référer au site qui porte cette action en Haute-Savoie : www.fsd74.org

    Il y a deux articles :
    - celui qui reprend le communiqué que nous avons fait circuler et qui est sur Mille Babords
    - un autre de cadrage pratique ; Voir cet article

    • Le 13 mai 2007 à 22:24, par nicoligabru

      non, je ne suis pas savoyarde d’origine, oui je suis trop jeune pour avoir connu cette putain de guerre. Mais stop, j’ai 48 ans, un peu de respect pour ceux qui nous ont permis d’être là aujourd’hui avec nos enfants. Le plateau des Glières, je le connais un peu et quand tu y vas c’est un besoin de silence et de respect, jamais je n’ai ressenti celà, de respect, on ne peut pas s’approprier ce qui ne nous appartient pas, juste pour une campagne politique. Je ne fais pas de politique mais SARKO NON !!!!! on me demande mon adresse email dont j’ai une chance d’être fichée par le petit nico ???

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 645