Une tribune pour les luttes

Collectif refus ADN

Refus de prélèvement ADN à Rouen : relaxe.

Article mis en ligne le dimanche 10 juin 2007

Vous avez peut-être signé la pétition :

A la suite des manifestations des dernières semaines, Alexandre Grué, un ouvrier du bâtiment âgé de 23 ans, a été arrêté pour collage d’affiches, puis placé en garde à vue, et sommé de se soumettre à un prélèvement d’ADN, qu’il a bien sûr refusé, comme la loi l’y autorise. Mais si refuser le prélèvement biologique destiné au FNAEG (Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques) est un droit, c’est aussi un délit, puni de 15000€ d’amende et d’un an d’emprisonnement, d’après l’article 706-55 du Code de Procédure Pénale !!!

Ceci n’est pas un cas isolé.

A Rouen comme ailleurs, depuis les Lois sur la Sécurité Quotidienne et sur la Sécurité Intérieure de 2001 et 2003, dites « lois Jospin » et « lois Sarkozy », la plupart des personnes arrêtées subissent ce prélèvement : répertoriant initialement les génotypes des « délinquants sexuels », le FNAEG regroupe aujourd’hui l’empreinte génétique de toutes les personnes passant en garde à vue. Or, le fichage génétique peut avoir des conséquences dramatiques sur la vie socioprofessionnelle. Cette criminalisation croissante de la population pose la question des dérives sécuritaires de la démocratie française.

Au nom des libertés fondamentales, nous ne pouvons tolérer une telle expansion du contrôle. Depuis l’entrée en vigueur de ces lois, des mobilisations ont déjà joué un rôle décisif dans leur mise en application ; cette pétition s’inscrit dans la lignée de ces actions pour la défense de nos droits, notamment à travers le soutien aux inculpés.

« Je soutiens Alexandre Grué dans son refus de se soumettre à un prélèvement biologique destiné au FNAEG, et qui sera jugé pour ces faits le 06 juin 2007 à 13h15 à l’audience de la 4è Chambre du Tribunal de Grande Instance de Rouen, au Palais de Justice de cette ville ».

Alexandre a été relaxé hier par le président de la 4ème chambre du Tribunal de Grande Instance de Rouen. Ce dernier a considéré que le dossier de l’accusation était vide. Le procureur elle-même l’a accordé, et s’en est remis à la décision du tribunal... sans même requérir une peine.

Nous remercions toutes les personnes qui ont partagé leur expérience dans le domaine juridique, signé la pétition ou tout simplement exprimé leur soutien.

Nous serons également heureux de pouvoir aider toute personne se trouvant dans le même cas de refus de prélèvement ADN.

Merci encore à tous,

Refus ADN Rouen

A noter la parution d’une brochure "Refuser le prélèvement ADN : pourquoi ? comment ?" disponible en .pdf sur le site de Refus ADN

http://refusadn.free.fr/spip.php?article87

Collectif Refus ADN Rouen

refusadnrouen.over-blog.fr /

refusadnrouen chez no-log.org

c/o STA - BP 1021 - 76171 Rouen Cedex 1

Ne lâchons pas l’affaire :

pour connaître tous les procès en cours pour refus de prélèvement et leurs résultats, voir :

http://refusadn.free.fr/

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Fichage/surveillance c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 225