Une tribune pour les luttes

Un tramway nommé délit

Inauguration du tramway de Marseille en présence de Sarkozy mardi 3 juillet à 10h30

Article mis en ligne le samedi 30 juin 2007

Place Henry Dunant devant le Palais Longchamp 13001 Marseille

Les sociétés Alstom et Véolia qui ont construit et exploiteront le tramway marseillais n’ont pas hésité à se mettre hors-la-loi internationale. En effet, elles construisent et exploiteront le tramway de Jérusalem en dépit du dernier avis du Conseil de Sécurité de l’ONU qui stipule qu’aucun état ne doit « fournir à Israël une assistance qui serait utilisée spécifiquement pour les colonies de peuplement des territoires occupés ».

Or le tracé du tramway en question reliera Jérusalem Ouest (Israélienne) aux colonies illégalement construites en traversant Jérusalem-Est, qui selon les accords internationaux doit être au cœur des négociations de paix et de la création du futur état palestinien.

Confisquer aux Palestiniens leur capitale fait partie de la politique d’apartheid, d’occupation et de colonisation du gouvernement israélien. Elle se concrétise par la construction du mur de séparation et elle est prolongée par celle du tramway.

Ainsi sont enfreintes la 4ème Convention de Genève et les résolutions suivantes des Nations Unies :
- Résolution 181 3ème partie : Assemblée Générale 1967
- Résolution 267 Conseil de sécurité 1980
- Résolution 465 Conseil de sécurité 1980
- Résolution 476 Conseil de sécurité 1980
- Résolution 478 Conseil de sécurité1980

Les accords entre les sociétés commerciales Alstom et Véolia ont été signés sous l’égide de l’état français, bien qu’illicites au regard du droit français (articles 6, 1131 et 1133 du Code Civil).

La mobilisation internationale est plus que jamais indispensable !

Le syndicat irlandais des traminots a refusé de former les futurs traminots israéliens. L’association France Palestine Solidarité a engagé une action judiciaire à l’encontre de ces deux sociétés en annulation de leur contrat passé pour la construction et l’exploitation d’un tramway situé en Cisjordanie.

Mobilisons nous pour soutenir toute action visant au respect du droit international et du droit français.

Pour plus d’informations sur le tramway de Jérusalem :

nonautramwaycolonial.over-blog.com/

www.francepalestine.org/article2693.html

Signataires : Femmes en noir, Grandir à Gaza, Résister !, Rouge vif, Vpaixmed, Palestine 13, LCR, PCF, Les amis de Project Hope, CIMADE


MAIN MISE SUR MARSEILLE DE L’EMPIRE VEOLIA

Veolia qui a obtenu la gestion du tramway de Jérusalem étend également ses tentacules sur Marseille et sa région.
Dans le domaine des transports, Veolia-transport a obtenu la concession de services publics à travers la Société du tramway (49% pour la Connex c’est à dire Veolia-transport et 51% pour la RTM).

Elle a aussi obtenu celles des navettes du Frioul et des transports urbains ou inter-urbains d’Aix, Aubagne, La Ciotat, des Bus de l’Etang de Berre (Berre, Gignac, Marignane, Les Pennes Mirabeau, Rognac, St Victoret, Velaux, Vitrolles) et surtout la direction de la SNCM en la personne de son directeur régional, Gérard Couturier.
Dans le cadre du démantèlement de la SNCF Veolia-transport effectue le transport ferroviaire du fret à partir de Marseille et assure la gestion d’embranchements ferroviaires industriels tel que celui de Primagaz à Lavéra.

Veolia ne se limite pas aux transports. Elle intervient également dans la gestion des déchets et les services de propreté par l’intermédiaire de sa filiale Onyx qui contrôle déjà une partie du ramassage des ordures ménagères à Marseille et la décharge de Septèmes-les-vallons.
Veolia-eau possède 48,84 % du capital de la Société des eaux de Marseille à égalité avec son concurrent Suez. De son côté OTV, une filiale de Veolia-eau, a obtenu la construction de la plus grande usine d’assainissement souterrain du monde à côté du Stade vélodrome.

Dans le monde Veolia-eau est devenue le premier prestataire de services liés à l’eau et intervient sur tous les continents.

Veolia-propreté, via Onyx arrive en second pour les services de propreté. Veolia est encore par sa filiale Dalkia le premier européen pour les services énergétiques.
La Connex c’est-à-dire Veolia-transport gère plus de 150 réseaux de transport urbains ou interurbains dans le monde, soit environ 25 pays en Europe, Amérique, Asie, Océanie, Afrique et Moyen-Orient.

Veolia s’est engouffré dans le démantèlement général des services publics en particulier au niveau des collectivités locales.

Pour cela l’empire Veolia a partout profité de nombreuses connivences politiques. Ainsi le PDG de Veolia , Henri Proglio est un proche de Jacques Chirac, il est aussi du Comité stratégique d’Euromed piloté par Renaud Muselier, Pierre Girardot administrateur de Veolia-transport est le frère du Directeur Général de la RTM et l’ancien directeur de Veolia-transport est maintenant Directeur de Cabinet de Jean-Louis Borloo.

Bientôt, si la tendance ne s’inverse pas, nous dépendrons de l’empire Veolia pour l’eau, les ordures ménagères, le traitement des déchets, les transports et le chauffage. C’est déjà le cas pour Nice et Toulon.

Si nous n’y prenons garde la main mise de l’empire Veolia sur notre vie quotidienne sera totale, il sera maître de services qui n’auront plus rien de publics, maître des tarifs, et les élus des collectivités qui auront facilité cet accaparement n’auront même plus droit au chapitre.
C’est à nous de réagir si nous voulons garantir nos libertés et l’indépendance de nos communes vis-à-vis des puissances financières et industrielles.

Signataires : Résister ! , Palestine 13, Rouge Vif, Femmes en noir, LCR, Grandir à Gaza, Les amis de Project Hope, CIMADE

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 4480

Femmes en Noir c'est aussi ...

0 | 5 | 10