Une tribune pour les luttes

Que fait la police – Bulletin d’information anti-autoritaire – Nouvelle série - Numéro 13 – Octobre 2007

Editorial de Maurice Rajsfus : Des éthylotests dans les commissariats.

Article mis en ligne le mardi 2 octobre 2007

Le dernier numero de Que fait la police ? est disponible en ligne sur

http://quefaitlapolice.samizdat.net/?p=227

Entre des flics alcoliques et des CRS violeurs se dessine une
nouvelle fois une belle image de la police ... Sans oublier que la
chasse aux sans-papiers est ouverte, comme le rappelle notre dossier
consacré à la sinistre traque lilloise de cet été.

L’ensemble des numéros en ligne est disponible sur

http://quefaitlapolice.samizdat.net

Editorial : Des éthylotests dans les commissariats

"Je m’appelle Marcel, et je suis alcoolique. Etant policier, je ne
devrais pas ..." Marcel était effectivement alcoolique. Il semble
même qu’il soit mort d’une cyrrose du foie, en 1988. Soit quarante-
six ans après son crime, commis sous l’uniforme, au temps de
l’occupation nazie.

Le commissariat de police est un lieu où l’on consomme plus d’alcool
- surtout de la bière - que d’eau minérale. Le métier de policier est
pourtant une fonction d’autorité, et il conviendrait que les
protecteurs de l’ordre public soient à jeun lors qu’ils interviennent
sur la voie publique. Dans ce sens, il serait peut-être indispensable
d’envisager de rendre obligatoire le contrôle par éthylotest dans les
commissariats.

Combien de fois, des policiers "bourrés" se sont acharnés, à coups de
matraque, sur des "individus" dont la tête ne leur revenait pas.
Combien de fois des policiers qui avaient abusé de ladite bouteille
ont-ils fait feu, avec leur arme de service, alors que s’ils avaient
été sobres le coup mortel ne serait peut-être pas "parti tout seul".
Il va de soi qu’il ne s’agit pas, ici, d’affirmations hasardeuses.
Les preuves ne manquent pas sur ces policiers, dégainant à tout va,
avec une balle engagée dans le chargeur, et le cran de sécurité oublié.

En 1988, le ministre de l’Intérieur, Pierre Joxe, avait fait
placarder une circulaire dans les commissariats pour signaler que la
consommation d’alcool était interdite dans les locaux de police, sauf
un peu de vin ou de bière aux heures des repas. À l’époque, il avait
été possible d’entendre les syndicats de policiers grogner contre
cette décision "scandaleuse". Comment pouvait-on signifier un tel
interdit à des fonctionnaires qui ne boivent pas plus que la moyenne
des Français ?

Au, fait, le Marcel cité plus haut, qui répondait au patronyme de
Mulot, n’était autre que ce policier qui, le 16 juillet 1942, est
venu me rafler avec mes parents et ma sœur, à l’aube du 16 juillet
1942. Quelques semaines après la commémoration du 65e anniversaire de
la rafle du Vel d’Hiv, je ne pouvais que rappeler la mémoire d’un
ivrogne, complice des bourreaux nazis ...

Maurice Rajsfus

La suite : http://quefaitlapolice.samizdat.net/?p=227

QUE FAIT LA POLICE ? - Bulletin d’information anti-autoritaire

http://quefaitlapolice.samizdat.net

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1180