Une tribune pour les luttes

SNCF : Un mouvement reconductible pour contraindre le gouvernement à renoncer à sa réforme !

à partir du 13 novembre à 20h

Article mis en ligne le jeudi 1er novembre 2007

.

A l’issue de l’interfédérale de ce jour, 6 fédérations de cheminots (CGT, SUD-Rail, FO, CFTC, UNSA, CGC) ont déposé un préavis national de grève, pour une durée illimitée reconductible par période de 24 heures, à partir du 13 novembre à 20 heures. La CFDT fera connaître sa décision dans les prochains jours.

Il s’agit bien, pour les fédérations syndicales, de signifier au gouvernement le refus de la négociation dans le cadre de la réforme. L’allongement de la durée de cotisations, les bonifications, les décotes sont un tout, et nous n’entrerons pas dans des négociations visant à « faire passer la pilule ».

Dans l’ensemble des secteurs concernés (SNCF, RATP, Energie, Spectacle), les syndicats SUD, membres de l’Union syndicale Solidaires, défendent la même position : seul un mouvement reconductible pourra contraindre le gouvernement à renoncer à cette réforme, nouvelle étape de la remise en cause des retraites de l’ensemble des salariés. Le gouvernement annonce déjà l’allongement à 41 ans de la durée de cotisations : nous refusons cette logique, nous demandons l’annulation du projet de réforme et une discussion générale pour améliorer le régime de retraite de l’ensemble des salariés !

Ce message, porté depuis le début de la mobilisation à la SNCF par la Fédération SUD-Rail, repris dans les Assemblées générales de grévistes du 18 octobre et des jours suivants, se concrétise aujourd’hui dans l’unité.

C’était l’attente des cheminots. La Fédération et les syndicats SUD-Rail prendront toute leur place dans la construction de ce mouvement unitaire et reconductible pour rejeter cette réforme.

http://www.sudrail.org/

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

SUD rail c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15