Une tribune pour les luttes

Pétition de soutien à Christian Vélot

menacé dans son travail d’enseignant-chercheur pour ses prises de position sur les OGM

Article mis en ligne le dimanche 23 décembre 2007

Christian Vélot est Enseignant-Chercheur en Génétique Moléculaire à
l’Université Paris-Sud. Depuis 2002, il est responsable d’une équipe de
recherche à l’Institut de Génétique et Microbiologie (Institut mixte
CNRS-Université) sur le Centre Scientifique d’Orsay. Parallèlement à son
activité d’enseignement et de recherche, il anime sur son temps personnel de
nombreuses conférences à destination du grand public sur le thème des OGM.
Ses conférences didactiques, dont l’une a notamment servi de document de
travail à l’intergroupe OGM du Grenelle de l’Environnement, ont permis à
de nombreux citoyens d’avoir accès à une connaissance de la réalité des
OGM et ont contribué à la prise de conscience raisonnée des risques qu’ils
portent. Il est souvent intervenu en tant que témoin dans les procès de
faucheurs volontaires. Christian Vélot fait partie de ces lanceurs d’alerte
qui oeuvrent pour faire valoir la réalité de certains risques et engager des
débats démocratiques, là où l’obscurité et l’opacité sont de règle.

Ses prises de position lui valent aujourd’hui, de la part de la direction de
son Institut, de nombreuses pressions matérielles, depuis la confiscation de
la totalité de ses crédits pour 2008, la privation d’étudiants stagiaires,
la menace d’un déménagement manu militari, jusqu’à l’annonce de
l’exclusion de son équipe de l’Institut à partir de fin 2009.

Nous, signataires de cette pétition, demandons que toutes les conditions soient rassemblées pour que Christian Vélot, avec son équipe, puisse poursuivre ses activités de recherche indépendante, ce qui implique notamment que la totalité de ses crédits lui soient restitués et qu’il puisse rester dans ses locaux au moins jusqu’à la fin de son actuel contrat (fin 2009).

Au-delà du cas de Christian Vélot, nous appelons également à une très
grande vigilance face aux atteintes à la liberté d’expression des
chercheurs, et demandons un véritable statut juridique des lanceurs
d’alerte, dans le cadre d’une loi de protection de l’alerte et de
l’expertise, dont le principe a été acté par le Grenelle de
l’Environnement.

Cette pétition sera remise aux instances de l’Université Paris-Sud, à la
Direction du Département des Sciences de la Vie du CNRS, ainsi qu’à
Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche,
Jean-Louis Borloo, Ministre de l’Ecologie, du Développement et de
l’Aménagement Durables, et Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat
auprès du ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement
durables, chargée de l’Ecologie.

POUR SIGNER allez sur le site
- http://sciencescitoyennes.org/spip....
- http://sciencescitoyennes.org/spip....
- http://sciencescitoyennes.org/spip....

Vous pouvez signer cette pétition en ligne, ou bien signer et faire signer la
version papier.

ATTENTION, le serveur a du mal à tenir la charge de consultation. Merci
d’être patient et de ne pas hésiter à recharger la page en cas de message
d’erreur.

Si malgré tout, vous avez des soucis pour signer cette pétition, merci de
nous contacter :
- contact@ sciencescitoyennes.org
- 09 54 06 54 09 (tarif local)


N’oublions pas non plus Pierre Meneton, chercheur de l’Inserm, dont le procès (plainte en diffamation du lobby du sel) aura lieu le jeudi 31 janvier 2008 à 13h30 au Tribunal de Grande Instance de Paris :
http://www.sciencescitoyennes.org/s...

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 655