Une tribune pour les luttes

Projet de loi OGM : mobilisation générale !

Article mis en ligne le lundi 31 décembre 2007

Le mois de janvier sera décisif pour l’avenir de l’agriculture française car le gouvernement soumet au Parlement son projet de loi sur les OGM. S’il est voté en l’état, cette nouvelle loi permettra le développement des cultures d’OGM au mépris complet des engagements pris à l’issue du Grenelle de l’environnement.

Greenpeace appelle tous les citoyens à interpeller leurs parlementaires afin que ceux-ci votent une loi qui garantisse la liberté et le droit à produire et consommer sans OGM.

Les OGM ne peuvent « coexister » avec d’autres formes d’agriculture sans les condamner inexorablement à une contamination croissante. La « coexistence » est un leurre qui nous privera définitivement de notre liberté de produire ou de consommer sans OGM.

Le gouvernement a renié les engagements pris lors du Grenelle :

* en ne mettant pas en place la clause de sauvegarde, mais une suspension des semis d’OGM jusqu’au 9 février, mesure ridicule puisqu’on ne plante pas de maïs avant avril !

* en rédigeant une loi qui ouvre la porte à la contamination génétique et à l’impunité au lieu d’un texte qui protège le droit à produire et consommer « sans OGM ».

Ce projet de loi ne prend pas en compte le rejet massif des OGM exprimés par les Français et la majorité des agriculteurs.

Ecrivez à votre député et à vos sénateurs pour leur demander de voter une loi qui comporte les points suivants :

* l’agriculture et l’alimentation sans OGM doivent correspondre à une absence réelle d’OGM ;

* tous les opérateurs de la filière OGM doivent être responsables des contaminations sur tous les préjudices directs ou indirects, immédiats ou différés, même si la contamination ne vient pas d’un champ voisin et plus globalement même si l’origine de la contamination ne peut être identifiée avec certitude ;

* l’information et la participation du public et des collectivités territoriales doivent être garanties ;

* l’évaluation des OGM doit être indépendante, transparente et pluridisciplinaire.

Le gouvernement doit tenir sa parole et garantir la liberté et le droit de produire et consommer sans OGM.
Interpellez vos parlementaires !

Vous trouverez sur l’article du site syndiqué :

un modèle de lettre à envoyer par courrier ou par mail à votre député et à vos sénateurs

Les coordonnées de votre député - adresse mail et postale de la permanence -

Les coordonnées des sénateurs de votre département - adresses mail -

N’hésitez pas à faire une lettre manuscrite et personnalisée...

Si vous envoyez un mail, copiez le texte dans le corps du message ou mettez le en pièce jointe accompagné d’un message personnel.

Et invitez votre entourage à faire de même !

Vous pouvez aussi consulter la position sur les OGM de votre député

Une journée nationale de mobilisation aura lieu le 12 janvier 2008.

/www.greenpeace.org/france

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

Greenpeace Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20