Une tribune pour les luttes

Le décret sur le train de vie des Rmistes va-t-il assez loin ?

Article mis en ligne le mercredi 9 janvier 2008

Depuis le début de son ascension, on avait bien compris que Nicolas Sarkozy avait une dent contre les Rmistes, ces salauds qui méritent bien qu’on les punisse d’être pauvres et de survivre avec 380 euros par mois. Quand on est un bon Français, on a le bon gout d’éviter d’étaler sa misère ou ses problèmes de logement ( un allocataire des minima sociaux sur deux est mal logé ou SDF ).

Aujourd’hui, un nouveau pas est franchi avec le décret sur le train de vie des allocataires de minima sociaux.

Le train de vie des allocataires de minima sociaux…Tout un poème en soi, comme expression.

Il est vrai que dans un pays où le principal élu du peuple dépense au moins une bonne cinquantaine de RMI au Fouquet’s le soir de son élection, s’augmente de 140 pour cent pour accéder au nécessaire , vacances au soleil et bague en diamant en forme de cœur pour sa dulcinée du moment, offre des excursions en pays lointains à toute la famille et accessoirement à des humoristes douteux, l’ urgence de contrôler la bonne utilisation de l’argent public exigeait qu’on aille fouiller dans le train de vie de ceux qui survivent en dessous du seuil de pauvreté.

Que de scandales, que de vies de château en effet ne mène-t-on pas avec moins de 500 euros par mois.

Il était grand temps en effet que les CAF sanctionnent impitoyablement : par exemple est-il acceptable qu’un ouvrier licencié après des années de bons et loyaux services vienne demander le RMI, après deux ans de chômage alors que ce même ouvrier s’est payé le luxe d’être propriétaire avec un crédit de vingt cinq ans ? Bien sûr que non, sanctionnons, il n’a qu’à vendre sa baraque et s’acheter une tente Décathlon , il pourra toujours porter plainte contre l’Etat parce qu’il est SDF.

Peut-on concevoir que cet ex-ouvrier, ce boulet de la société utilise ses maigres économies pour refaire la toiture ou l’isolement de sa baraque Bouygues qui tombe en ruine maintenant que le crédit est payé. Non, sanctionnons cet infâme fraudeur.

Et avant de sanctionner, contrôlons. Il est en effet venu une idée affreuse à Nicolas Sarkozy alors qu’il faisait la queue pour acheter son cœur en diamant rose chez Castelbajac. Et si le privilège du kitsch hors de prix ne lui était pas réservé , et si de méprisables gueuses exhibaient en plus de leur poil sur la main, le même bijou que sa princesse.
Peu probable certes mais sait-on jamais, mieux vaut prévenir que guérir.

Rmistes, évitez d’aller à la CAF avec un petit cœur en toc acheté au bazar du coin , sachez que les contrôleurs CAF seront désormais autorisés, en plus de vérifier qu’un caleçon ne se cache pas au milieu de vos petites culottes, à vous faire ouvrir la boite à bijoux. Vous n’en avez pas, c’est donc que vous les cachez, allez sanction, assistées et coquettes, tous les défauts décidément.

Une robe de bure, grise, voilà ce qu’il faut pour faire repentance, pour expier publiquement le crime impardonnable de ne pas avoir trouvé de boulot alors qu’il y a 100 000 boulots non pourvus ( 500 000 pour le président qui peut se payer le luxe de ne pas savoir compter, et additionne des temps partiels de trois heures par semaine ). Oui 100 000 pour plusieurs millions de chômeurs, mais la foi fait des miracles, aide toi le Ciel t’aidera , l’Etat lui a autre chose à faire, par exemple exonérer chaque année de 25 milliards d’euros de cotisations les convives employeurs du Fouquet’s.

Et puis, la robe de bure c’est parfait pour des gens à qui le décret sur le train de vie interdit de faire du sport.

Et oui, désormais, tout Rmiste qui mettrait les pieds dans un club de sport se verra lui aussi sanctionné.

Là vous êtes un peu perdu. Des mois et des mois que le Président vous reproche d’être des grosses larves qui se lèvent à une heure de l’après midi, des mois que vous avez pris l’habitude de mettre le réveil à six heures avec le volume au maximum sur le journal de la Bourse de BFM, quitte à poireauter comme un con jusqu’à votre rendez-vous de dix heures à l’ANPE, mais au moins ça vous évite le regard des voisins. Depuis le 6 mai, vous avez même bousillé vos poumons à faire scrupuleusement un jogging quotidien à côté des embouteillages pour montrer que vous n’étiez pas du style à vous laisser aller sous prétexte que la dernière offre d’emploi remonte à six mois.

Et maintenant, voilà qu’on vous reproche de faire du sport, voilà que vous flippez de votre prochain rendez vous et de votre référent , qui vous a imposé un stage de relooking mais risque désormais de signaler à la CAF que vous avez perdu votre petit ventre.

Un esprit sain, dans un corps sain, c’est pour les autres, ceux qui peuvent se le payer.

Avec l’argent que vous coutez à la Mère Patrie, il faut vraiment être un assisté de première pour avoir l’ambition de rester en bonne santé, donc de vivre plus longtemps et de couter encore plus cher.

Mais finalement, ce décret sur le train de vie va-t-il assez loin ? Est-il vraiment normal, est-il acceptable quand on connait l’état de notre planète, et la raréfaction des ressources naturelles, qu’on laisse encore les pauvres respirer en toute liberté ? Ne serait-il pas temps de vérifier que certains ne profitent pas de leur oisiveté subventionnée par le contribuable, pour aspirer à plein poumons l’air des parcs et jardins, pendant que d’autres s’empoisonnent consciencieusement dans les embouteillages pour augmenter la croissance ?

Monsieur le Président , la France compte sur vous pour aller jusqu’au bout des réformes, ne laissez pas les pauvres prendre l’air en toute impunité

Mercredi 9 janvier 2008, par AC ! Paris Air Libre

Retour en haut de la page

AC ! Marseille : Agir tous ensemble contre le Chômage et la précarité c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4500