Une tribune pour les luttes

Mobilisation de soutien à Pierre Meneton

chargé de recherche à l’INSERM au sein du département de Santé Publique et d’Informatique Médicale de la Faculté René Descartes à Paris, poursuivi en diffamation par le Comité des Salines de France et la Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l’Est

Article mis en ligne le dimanche 27 janvier 2008

contact chez sciencescitoyennes.org

Jeudi 31 janvier prochain à 13h30 au Tribunal de Grande Instance de Paris (île de la Cité) aura lieu le procès en diffamation de Pierre Meneton.

Pierre Meneton est chargé de recherche à l’INSERM au sein du département de Santé Publique et d’Informatique Médicale de la Faculté René Descartes à Paris. Il est poursuivi en diffamation par le Comité des Salines de France et la Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l’Est pour une phrase prononcée lors d’une interview pour le magazine TOC en mars 2006 : « Le lobby des producteurs de sel et du secteur agroalimentaire industriel est très actif. Il désinforme les professionnels de la santé et les médias ».

Pour soutenir Pierre Meneton et la loi de protection des lanceurs d’alerte, nous organisons une grande mobilisation en présence de Christian Vélot, du Collectif Vigilance Franklin, de Jacques Testart, de Robin des Toits, d’Anne Bringault des Amis de la Terre et d’André Cicolella

le 31 janvier prochain sur la place à la sortie du métro Cité, en face du TGI (île de la cité) à partir de 12h30.

Au delà du cas de Pierre Meneton, c’est toute la question du traitement des alertes sanitaires et environnementales (amiante, OGM, ondes électro-magnétiques, pesticides...), et de la protection des lanceurs d’alerte qui se pose. La liberté d’expression des citoyens, salariés ou chercheurs doit être garantie lorsqu’il s’agit d’exposer des faits graves à l’attention de la société civile et des pouvoirs publics, sans que des sanctions ou menaces de poursuites judiciaires ne les en empêchent. Or c’est encore trop souvent le cas, notamment face à des lobbies pour qui les intérêts financiers priment.

Suite à la mobilisation des associations dans le cadre du Grenelle, une proposition de loi pour la protection des lanceurs d’alerte a été incluse dans les travaux du Gouvernement. La proposition a été reprise par la Mission Lepage mandatée pour plancher sur la gouvernance. La question des lanceurs d’alerte s’inscrit en effet largement dans une réforme du système d’expertise, en accord avec les principes de pluralisme et d’indépendance vis-à-vis d’intérêts financiers ou politiques. Il est primordial de nous mobiliser en grand nombre pour inciter le gouvernement à faire passer cette loi cette année afin que des citoyens, salariés ou chercheurs comme Pierre Meneton ne puissent plus être mis en cause individuellement dans le cadre d’une alerte.

Merci de venir nombreux et n’hésitez pas à faire circuler l’information !

Vous pouvez également soutenir les lanceurs d’alerte en signant les pétitions en ligne :

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1641

Contact : Nadhia Zouari

Fondation Sciences Citoyennes

29 rue des cascades 75020 Paris
Tél. : 09 54 06 54 09

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 655