Une tribune pour les luttes

Un autre monde est possible !

Un autre monde est vraiment nécessaire !

Article mis en ligne le dimanche 22 février 2004

Six longues années d’instruction pour en arriver là : Une ordonnance de non-lieu pour huit des dix mis en examen dans l’affaire concernant la fraude électorale qui s’est déroulée dans notre bonne ville d’Aubagne en septembre 1998. Michèle et Patricia affronteront seules le juge en correctionnel ! De qui se moque-t-on ?

Nous avons participé à cette équipe municipale que nous avons quittée au moment où elle a donné de la gauche l’image la plus dégradée. Nous avons quelques raisons de nous interroger sur le sens de cette décision judiciaire. Chacun sait ici le crédit que l’on peut accorder à une décision qui laisse entendre que Michèle et Patricia ont combiné seules la « fraude organisée qui a altéré les résultats des bureaux de vote n° 10, 17 et 26 » mentionnée par le Conseil d’Etat dans son arrêt No 98-2562/2568 du 3
février 1999.

A propos, qui avait été élu à l’issue de ce scrutin foireux ? Qui était le maire qui maîtrisait aussi peu ses équipes ? Qui était le Président du bureau N°1, le fameux bureau centralisateur ? Qui était directeur de cabinet ? Que des hommes courageux qui vont sans broncher regarder ces deux femmes de cinquième ligne affronter seules les affres du procès...à moins qu’on ait déjà prévu de sortir à nouveau du chapeau une de ses merveilleuses trouvailles qu’on appelle « vice de procédure ».

« Un autre monde est possible ! » peut-on lire ici et là. Effectivement, il n’est pas bien beau ce monde où on peut couper les vivres du jour au lendemain aux chômeurs, où on met les enfants en prison, où on liquide un à un les acquis sociaux, où on démantèle les services publics, où on crée un Service du Travail Obligatoire pour les pauvres...
Il n’est pas bien beau ce monde où ceux qui prétendent nous administrer participent à décrédibiliser la politique et l’idée même de justice. Et si on ne peut pas se faire élire honnêtement sur son nom, on se débrouille en se camouflant au creux d’une liste porteuse pour devenir Président du Conseil de Communauté ou peut-être même Conseiller Régional.

Monsieur Deflesselles a décidé de faire appel. Doit-on lui rappeler qu’il a l’émotion bien partiale. Comment peut-il jouer les vierges effarouchées en appartenant à un parti où les plus hauts dirigeants ne cessent de nous montrer le sens aigu qu’ils ont de la justice ? Sait-il que monsieur Chirac n’a pu échapper à la justice qu’en occupant le poste qu’il occupe ?

Un autre monde est vraiment nécessaire !

Jean-Paul Mignon de l’association « Ballon Rouge »

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Ballon rouge c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4480