Une tribune pour les luttes

Non Monsieur Sarkozy, les franchises sur les soins ne sont pas une fatalité !

Déjà 150000 signatures contre les franchises...

Article mis en ligne le mercredi 6 février 2008

Signez et faites signer la pétition :

<http://www.appelcontrelafranchise.org/>

« A ceux qui ne veulent pas des franchises, qu’ils viennent dire aux
Français comment on paye les dépenses supplémentaires !
 » Nicolas Sarkozy,
Sophia-Antipolis, 01/02/2008.

Les franchises sur les soins sont entrées en application le 1er janvier
2008. Malgré l’appel lancé sur Internet dès le mois de Mars 2007, malgré le
relai pris par un collectif d’organisations contre les franchises, malgré le
travail militant pour expliquer et dénoncer cette mesure, les franchises sur
les soins que Nicolas Sarkozy appelait de ses vœux depuis de nombreuses
années sont entrées en vigueur après que le principe en ait été voté le 26
octobre à l’Assemblée par les députés UMP, qui choisirent ainsi de « 
responsabiliser » les cancéreux, les dialysés, les diabétiques et les
accidentés du travail.

Tout juste notera t’on que le projet initial de franchise sèche sur les 50
ou 100 premiers euros de dépenses annuelles, qui aurait exclu de tout
remboursement 27% des assurés sociaux ( les plus jeunes, les moins malades )
avait été finalement abandonné par Nicolas Sarkozy, au grand dam des
assureurs privés* qui attendaient ce signal pour fragiliser encore vis-à-vis
de ce public le système solidaire.

Le principe des franchises : une retenue de 50 centimes d’euros sur chaque
boîte de médicaments, sur chaque acte infirmier ou de kinésithérapie, sur
chaque prise de sang, et une retenue de 2 euros sur chaque transport
sur le
site de l’Appel et 33.000 signatures récoltées sur les marchés, dans les
meetings, soit près de 150.000 signatures)

L’appel contre la franchise, ainsi que les initiatives locales et
nationales, restent d’actualité. Signez la pétition, faites la signer.

Contrairement à ce qu’affirme Nicolas Sarkozy, les franchises sur les soins
ne sont pas une fatalité.

Inutiles économiquement, dangereuses médicalement, injustes moralement, les
franchises sur le soins témoignent d’une étrange politique de civilisation,
qu’il nous revient de combattre, et de sanctionner.

DR Christian Lehmann Bruno-Pascal Chevalier, gréviste des soins

www.appelcontrelafranchise.org

* « Sarkozy a tué l’idée de mettre en place une vraie franchise, qui aurait
consisté à ne pas prendre en charge du tout les 50 ou 100 premiers euros de
dépense, puis à faire varier ce seuil en fonction des besoins de financement
de la Sécu. A présent, la grogne est telle que cette mesure ne verra jamais
le jour
 » soupire un courageux expert anonyme, artisan de ces réformes.
L’Expansion, Novembre 2007, Stéphanie Benz.

** Seul le principe des franchises a été voté par les parlementaires. Le
montant en a été fixé par décret, et peut être révisé à tout moment par le
fait du Prince. Comme le disait Nicolas Sarkozy en Juin 2006 : « Si les
dépenses augmentent, et donc le déficit augmente, on pourrait alors
augmenter le montant de la franchise.
 »

Soutien à Bruno-Pascal Chevalier, gréviste des soins

www.grevedesoins.fr

Le Collectif National Contre les Franchises et pour l’Accès aux Soins pour
Tous appelle à un RASSEMBLEMENT à la clôture des Etats Généraux de
l’Organisation des Soins, VENDREDI 8 FEVRIER à 16h00, à PARIS, devant le 67,
rue du Faubourg Saint-Martin, m° Château d’Eau ( ligne 4)

Retour en haut de la page

2 Messages

  • Le 7 février 2008 à 12:55, par DE CESARE Gilbert

    Franchises médicales, personnes âgées, maladies chroniques invalidantes et faibles revenus : c’est le profil des personnes assujetties à cette mesure.

    En réalité, il s’agit d’un transfert de charges sur l’entourage ...quand il y en a un.

    Ma mère, 85 ans, polyarthrite rhumatoïde, bénéficiaire du minimum vieillesse : un cas parmi de nombreux autres.

    Ce qui m’étonne c’est que la pétition n’ait pas eu plusieurs millions de signataires : on a les dirigeants qu’on mérite.

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 650