Une tribune pour les luttes

Journées Ouvertes avec des travailleurs migrants expulsés et refoulés les samedi 15 et dimanche 16 mars 2008 à Bamako - Mali

Article mis en ligne le jeudi 21 février 2008

L’UCIJ a décidé de transmettre cet appel à soutien financier de l’A.M.E, Association malienne des expulsés. Nous appelons tous ceux qui le peuvent à transférer leur soutien financier à mwolfers chez club-internet.fr

Appel à contribution financière

L’Association Malienne des Expulsés (AME) organise deux journées de rencontres pour donner la parole aux travailleurs migrants expulsés et aux refoulés les 15 et 16 mars 2008 à Bamako. L’AME propose un espace de débat ouvert où sera invitée la population, et notamment des candidats au départ.

L’AME, créée en 1996, est une association d’expulsés maliens. Elle accueille les expulsés à l’aéroport et les soutient en leur apportant un hébergement provisoire, en les orientant vers un centre de santé, une permanence juridique, en les mettant en contact avec leurs familles ou avec leurs avocats et soutiens dans le pays expulseur, etc. En plus de l’accueil d’urgence, l’objectif de l’AME est de défendre le droit des expulsés, d’interpeller les pouvoirs publics, de sensibiliser les populations.

Depuis quelques mois, l’AME a été sollicitée par divers organismes et individus, notamment de la région de Gao et celle de Kidal et par la Cimade pour soutenir également les nombreux refoulés maliens ou non qui se retrouvent à Tinzawaten refoulés par l’Algérie après un périple dramatique dans le désert.

Qu’ils soient expulsés ou refoulés, tous ressentent un grand besoin de raconter leur vécu, d’exprimer leurs craintes, leurs déceptions mais aussi leurs espoirs.

Par ces deux journées de rencontres, l’AME veut donner la parole à ses membres aux histoires douloureuses et ouvrir le débat sur le thème des migrations.

Ce lieu de parole leur permettra de témoigner de leur expérience, parole qui leur est souvent refusée et qu’ils ont besoin d’exprimer et de transmettre.

L’objectif de ces rencontres est aussi de donner la parole aux candidats au départ, nourris de rêves et de désirs « d’ailleurs ». Ce débat permettra à ces jeunes candidats au départ de connaître mieux les réalités actuelles de l’émigration et de se faire un jugement plus réaliste.

Le déroulement se fera comme suit : plusieurs expulsés et refoulés prendront la parole pendant environ 10 mm, certains écriront des textes qui exprimeront leur vécu sur de grandes feuilles qui seront accrochées aux murs, lisibles à tous pendant les deux journées. Ces témoignages ouvriront à une discussion générale avec notamment des candidats au départ.

En écho à cette partie de récits et de réactions du public, seront organisés quatre débats sur des thèmes qui interpellent les membres de l’AME en particulier, et la société malienne en général. Ces débats seront animés par des personnes ressources.

Programme

Samedi 15 mars 2008

09h00 - 09h15 Introduction

09h15 - 09h30 Sketch 1

09h30 - 12h30 Parole d’expulsés et refoulés suivi d’un débat

12h30 - 14h30 Repas

14h30 - 14h45 Sketch 2

14h45 - 16h00 Thème 1 : Les nouvelles lois sur l’immigration dans l’Union
Européenne et leurs conséquences

16h00-17h30 Thème 2 : Quelles sont les réactions et les politiques
des pays africains face aux politiques sécuritaires de l’Europe

21h00 Soirée musicale

Dimanche 16 mars 2008

09h00 - 09h15 Sketch 2

09h15- 12h30 Parole d’expulsés et refoulés suivi d’un débat

12h30 - 14h30 Repas

14h30 - 14h45 Sketch 1

14h45 - 16h00 Thème 3 : L’externalisation des frontières, le rôle des
pays du Sud de la Méditerranée : Maroc, Algérie, Tunisie, Libye

16h00 - 17h30 Thème 4 : Emigration et développement - Qu’est ce que le
co-développement ?

17h30 - 18h00 Conclusions - clôture

Déroulement des journées rencontre

Ces journées se veulent aussi attractives et conviviales.

La prestation de deux sketches joués par des expulsés volontaires, encadré par un metteur en scène professionnel. L’AME propose aux expulsés de jouer eux-mêmes leurs histoires. Le sketch s’inspire de la tradition culturelle malienne du « nyogolon », théâtre populaire joué dans la rue pour aborder directement la population qui, avec un aspect lucratif, a aussi un rôle de sensibilisation. Un sketch abordera le thème de l’expulsion et le 2ème sketch celui des refoulements au Nord du Mali. La préparation de ces sketches impliquera les personnes expulsées dans une activité rémunératrice, formatrice et attractive.

Le repas collectif à midi sera un moment de détente et d’échanges informels.

Le samedi soir sera organisée une soirée musicale, dans un autre lieu plus approprié aux concerts. Cette soirée permettra d’atteindre un plus large public. Nous choisirons des artistes qui chantent sur l’émigration. Des membres de l’AME interviendront pour passer un message d’information sur l’AME. Nous prévoyons un concert payant, mais à un prix modique. L’AME expliquera que cette participation des spectateurs est un soutien aux expulsés et refoulés.

Il faut également noter l’importance de la communication avant les journées.

Une dizaine de radios de proximité seront impliquées et laisseront l’antenne à des membres de l’AME lors d’émissions de sensibilisation sur les migrations et d’information sur le contenu des journées des 15 et 16 mars 2008. Ce programme démarrera quatre semaines avant les rencontres.


Recherche de partenariats

L’AME est à la recherche de co-financements pour l’organisation de ces
journées.

Ont déjà apporté leur soutien à ce projet :

*

Le groupe Les Verts / Alliance Libre Européenne, grâce à la participation d’Hélène Flautre, Présidente de la sous-commission des droits de l’homme au Parlement Européen. L’association montreuilloise Solidarité Développement et RESF Montreuil
*

Des particuliers

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 850