Une tribune pour les luttes

À propos de l’envoi de troupes françaises en Afghanistan

et de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’Otan

Article mis en ligne le vendredi 4 avril 2008

Saint-Ouen, le 4 avril 2008

Otan ? Non merci ! Qu’irait-on faire dans cette galère ?

« l’Otan n’a plus lieu d’être » déclare Pierre Villard co-président du Mouvement de la Paix

En annonçant la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’Otan, Nicolas Sarkozy donne un gage de plus à son ami Georges Bush, suprême va-t’en-guerre de la Planète.

Après l’annonce de l’envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan pour voler au secours des USA en grandes difficultés, cette annonce très personnelle se fait encore une fois sans avis de la représentation nationale.

L’élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République ne lui donne pas tous les droits ! « En privilégiant le dernier vestige de la guerre froide, non seulement il s’inscrit dans le rétroviseur de l’Histoire, mais il expose notre pays aux actions de groupes terroristes qui trouvent dans la politique agressive de Georges Bush les meilleurs arguments de leur développement au détriment des populations qu’ils terrorisent » analyse Pierre Villard co-président du Mouvement de la Paix.

La France hors du commandement de l’Otan dispose d’une liberté de ton qui lui a permis notamment de s’opposer à l’aventure Etats-unienne en Irak. Elle pourrait mieux et plus en user pour ouvrir une nouvelle ère des relations internationales, celle de l’après Empire qui est en train de s’écrire et dont elle risque d’être écartée. Intégrer l’Otan sans la moindre contrepartie tient de l’imbécile allégeance idéologique mais brade d’un seul coup l’intérêt de la France, de l’Europe et de la paix du monde.

Ce retour dans les structures militaires de l’Otan s’accompagnera inévitablement de crédits militaires supplémentaires. « Les caisses de l’Etat ne sont pas vides pour tout le monde » remarque Pierre Villard. Au moment où le gouvernement justifie des réductions drastiques des dépenses de l’Etat, les richesses de notre pays continuent d’être dilapidées pour les préparatifs de guerre (nouveaux missiles, nouveaux sous-marins, renfort en Afghanistan, …).

« En préparant la guerre, on finit par la faire. C’est très grave  » s’inquiète le dirigeant pacifiste qui considère que « l’Otan n’a plus lieu d’être. Dans notre monde globalisé où la sécurité des uns passe par la sécurité des autres, il reviendrait à la France de tout mettre en œuvre pour promouvoir les outils multilatéraux de sécurité, sous l’égide de l’Onu ».

--------------------------

À propos de l’envoi de troupes françaises en Afghanistan

Saint-Ouen, le 1er Avril 2008

« L’Afghanistan n’a pas besoin de renforts militaires, mais d’une véritable solidarité internationale. » déclare Arielle Denis coprésidente du Mouvement de la Paix.

Le Mouvement de la paix s’indigne de la décision du président de la République, Nicolas Sarkozy, d’envoyer un contingent supplémentaire de 1000 soldats en Afghanistan. « Cette décision est contreproductive et dangereuse non seulement pour l’Afghanistan mais aussi pour la France et la paix mondiale. » a indiqué la coprésidente

La victoire contre les Talibans ne peut s’obtenir sur le terrain militaire. Depuis près de 7 ans, la preuve en est faite, s’il était besoin : il n’y a pas de solution militaire. Pour les Afghans, la situation empire, famine, misère, corruption, trafic de drogue sont en augmentation ! Quel terrible bilan et quelle publicité pour ceux qui ont endossé l’habit de la résistance : les Talibans.

Par contre, les aides promises par la communauté internationale pour la reconstruction constituent une fraction de ce qui est dépensé pour les opérations militaires. Sur les 25 milliards d’aide promise, seuls 15 sont parvenus à Kaboul. Pour Oxfam, cette aide est "gaspillée, inefficace et non coordonnée ». Mais pour faire la guerre, les Etats-Unis ont déjà dilapidé 127 milliards de dollars…

La persistance des combats, c’est évident, nuit aux efforts en faveur de la reconstruction et du développement du pays. Alors que le bilan sur l’échec de cette stratégie est unanime, la France doit user de son poids politique pour peser en faveur de la démilitarisation de l’Afghanistan et d’une véritable aide de solidarité internationale.

Or, c’est exactement le contraire qu’elle s’apprête à faire en perdant de plus toute capacité d’initiative dans un alignement inconditionnel sur la politique des Etats-Unis et sur l’Otan. Une véritable stratégie de défaite ! « Les Français l’ont compris puisque deux sur trois s’opposent à l’envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan, et 65% estiment que les Etats-Unis et leurs alliés ont tort de faire la guerre en Afghanistan. C’est eux qui ont raison » a affirmé Arielle Denis.

Face à ses alignements répétés sur la politique des Etats-Unis et à la perspective de réintégration totale de l’Otan, face au projet d’envoi de renforts en Afghanistan, et dans la perspective de la publication du nouveau Livre blanc sur la Défense, le Mouvement de la paix appelle à un grand débat citoyen.

Pour le retrait des troupes et en faveur d’une véritable solidarité internationale avec l’Afghanistan, le Mouvement de la Paix appelle à se mobiliser sans attendre et appelle ceux qui partagent ses préoccupations à une initiative commune.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4525

Mouvement de la Paix c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20