Une tribune pour les luttes

« TRIER L’HUMAIN »

par Jean-Luc Pujo, Pésident d’Asulon France

Article mis en ligne le mardi 1er avril 2008

Sous l’assaut de courants intellectuels réactionnaires, l’Europe - comme les Etats-Unis - connaît aujourd’hui la mise en œuvre d’une véritable Société de contrôle dont les signes premiers apparaissent à travers l’organisation du tri et du classement de l’Humain.

Identification et classement apparaissent sous des formes les plus élaborées - fichiers, puces, enregistrements vidéos, fichiers ADN, contrôles des communications - font appel à la plus haute technologie et ce à une échelle insoupçonnée.

On annonce déjà des modalités de ce tri de l’Humain à partir de critères tout contestables : biologique, psychologique.

Ce tri s’accompagne bien sûr d’une régulation spatiale - on ouvre des camps - et de régulation temporelle - la « rétention de sûreté » permet l’enfermement à vie.

La peur de l’autre devient le ciment de ce basculement qui entraîne un véritablement bouleversement politique.

Tous les pans de l’activité humaine sont concernés : une immense entreprise de régulation tente ainsi de s’imposer.

Nous assistons alors impuissant à l’élaboration de règles visant à organiser le « Parc humain » - pour reprendre l’expression du philosophe allemand Peter Sloterdijk - aux conséquences immenses.

L’ère industrielle a produit Auschwitz.

Que produira la nouvelle ère de contrôle bio-technologique ?

La mise en œuvre de cette société de contrôle - annoncée par Michel Foucault - a déjà ses cobayes tout désignés - d’abord le faible.

Et le faible, c’est aujourd’hui cet autre, l’immigré, l’étranger.

Ainsi, les modalités de tri que nous imposons - et qui font injure à deux siècles d’émancipation de l’Homme portée par la pensée des Lumières - ne sont que la phase première de ce contrôle généralisé.

Aussi, pouvons-nous remarquer que ce glissement général n’est pas à proprement parlé un glissement « xénophobe » mais bel et bien un glissement anti-humaniste.

Nous sommes - à très court terme - tous visés.

Ne sommes-nous pas d’ailleurs d’ores et déjà cernés par un maillage technologique inquiétant ?

Ne manque plus que le basculement collectif.

Or, si le contrôle par l’Etat est une garantie de l’ordre, en revanche, la Société de contrôle généralisée opère un basculement vers l’inadmissible qui nous met tous en danger. Nous y sommes - bientôt, presque - Comment ne pas résister ?

ASULON EUROPE

le site : http://www.asulon.eu

le blog : http://asuloneurope.blogg.org/

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Fichage/surveillance c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 215