Une tribune pour les luttes

L’ Ong SANTE SANS FRONTIERE et l’ Association FEMMES POSITIVES en partenariat, lancent l’APPEL du 08 mars 2004 :

« REFUS DE LA VIOLENCE DE LA PANDEMIE DU SIDA ET DE LA TRANSMISSION DU VIH AUX FEMMES PAR LE DENI DES HOMMES »

Article mis en ligne le lundi 8 mars 2004

A l’occasion de la journée du 8 mars, nous réaffirmons notre solidarité à toutes les Femmes du monde qui vivent l’inégalité, l’exclusion, la stigmatisation et se voient refuser leurs droits fondamentaux .

Parmi toutes ces formes de violence, nous en appelons à la prise de conscience de la pandémie du sida, enjeu d’une nouvelle forme de génocide à l’échelle de la planète.

Nous exigeons les mêmes droits fondamentaux dans tous les pays et continents pour l’accès aux soins et traitements pour toutes les Femmes, tous les Hommes et Enfants.

A l’échelle collective,

Nous déclarons irresponsables et coupables les décideurs économiques et politiques, comptables du non respect de ces droits, de non assistance à peuples en danger et de crimes contre l’humanité.

A l’échelle individuelle,

Nous en appelons à la prise de conscience de la violence subie par les Femmes, victimes de la transmission du vih-sida par leur conjoint ou partenaire.

Nous affirmons que les comportements des Hommes et des Femmes ne sont pas du tout les mêmes face à la réalité de la prévention du sida, maladie socialement transmissible.

En effet, l’écrasante majorité des Femmes sont contaminées de par le déni de leur conjoint ou partenaire, dans l’impossibilité d’accepter la réalité du risque de transmission du sida.

A l’échelle collective comme à l’échelle individuelle, c’est le déni des Hommes qui est en cause refusant toute reconnaissance de la réalité, notion de responsabilité individuelle et collective et de devoir en rendre compte.

Nous en appelons à la lisibilité sociale de cette violence et à ce que les Femmes et les Hommes brisent le silence.

Nous en appelons à refuser de faire de cette réalité une fatalité, aggravée par l’isolement, la pauvreté et la précarité. La libre contamination perdure impunément, chaque jour de nouvelles victimes sont laissées pour compte …

Nous en appelons à la mobilisation et à la solidarité internationale des Femmes et des Hommes contre le déni et toute forme de violence et de discrimination, comme les Femmes Africaines en ont montré la voie depuis plusieurs années .

Nous en appelons à ce que la responsabilité soit conjuguée au lien d’altérité, rapport de respect des Femmes, des Hommes et Enfants dans une solidarité affirmée.

Pour tout contact et signature :

Association Femmes Positives : Cité des associations, 93, La Canebière-13001 Marseille, femmes.positives chez laposte.net

Ong Santé Sans Frontière - Secrétariat international : 42, rue Papety-13007 Marseille, tel 06 60 87 29 37, ssf chez s-s-f.net fax 04 91 59 29 37
Nom
Prénom
Adresse
téléphone, email
Profession
Signature

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 650