Une tribune pour les luttes

30000 manifestants à Paris

Darcos doit rendre les postes supprimés

Article mis en ligne le vendredi 11 avril 2008

Pour la 5e fois en deux semaines, les lycéens manifestent à Paris, contre la suppression de 11 200 postes à la rentrée 2008, le Bac Pro en trois ans au lieu de quatre, en compagnie de la quasi totalité des organisations syndicales du second degré qui appellent à la grève, aujourd’hui 10 avril, de la FCPE et de l’Unef. Malgré les vacances, ces manifestations ne sont pas limitées à l’Ile-de-France.

Après avoir fustigé successivement les lycéens puis les enseignants en grève, Darcos essaye aujourd’hui de relativiser le mouvement : il s’agirait d’un « malaise » passager commun à tous les jeunes entre 16 et 20 ans.

Darcos est dans une impasse. Loin de s’effilocher, le mouvement se développe. X. Darcos devrait prendre conscience qu’il est face à un vrai mouvement de contestation de sa politique éducative. Personne à part lui ne croit que l’éducation va s’améliorer en supprimant tous les ans des milliers de postes, puisque 80 000 devraient disparaître dans l’éducation sur les quatre ans à venir. Chaque poste supprimé c’est des classes un peu plus surchargées, des options qui disparaissent. C’est une imposture de prétendre que les heures supplémentaires remplaceront les postes supprimés. C’est une imposture de faire croire qu’un Bac Pro en 3 ans c’est un progrès en terme de formation pour les jeunes des lycées professionnels. En fait, les suppressions de postes débouchent sur de nouveaux emplois précaires de contractuels, de vacataires ou l’utilisation d’enseignants retraités.

La LCR soutient les mobilisations et les revendications des lycéens et des enseignants. Darcos doit céder !

Le 10 avril 2008.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4470

Ligue Communiste Révolutionnaire c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25