Une tribune pour les luttes

Fédération des arts de la rue

Rue Libre !

Municipalité de Cuers :"Goudronner les mots" ! Protestons !

Article mis en ligne le samedi 12 avril 2008

Kristin est une forme de théâtre de rue déambulatoire, dont l’unique personnage, le rôle titre, est une petite femme blonde qui ne parle pas. Spectacle non verbal, Kristin est une oeuvre de fiction dont le scénario est fondamentalement construit, structuré autour de cinq textes brefs. Du point de départ avec sa petite annonce(Kristin, 52 ans cherche travail) jusqu’à l’arrivée - conclusion du récit (Je suis une peau rouge qui jamais ne marchera en file indienne), le parcours du personnage muet dans la ville est jalonné, ponctué à différentes étapes de trois phrases tracées sur le sol : une maxime poético-philosophique interrogative ( Pour vivre sans se soucier de sa propre origine, il faudrait peut être ne pas cesser de danser ), une définition ( Être précaire, c’est subir la loi qu’un autre édicte mais ne subit pas ), une citation d’Albert Camus ( Je me révolte donc nous sommes


À l’issue du spectacle, Caroline Amoros (auteure-comédienne) de la compagnie Princesses Peluches
et Georges Perpes de la compagnie Orphéon Théâtre intérieur ont été entendus dans les locaux de
la gendarmerie de Pierrefeu. Le maire de Cuers a porté plainte contre Caroline Amoros pour
“dégradation de la voie publique”.


Communiqué de la Fédération des arts de la rue

Marseille, le 4 avril 2008

Il y a 6 mois, la première journée «  Rue Libre  » a eu lieu en France, à l’initiative de la Fédération Nationale des Arts de la Rue.

Cette journée exceptionnelle venait couronner de longues années de mobilisation des artistes pour que l’espace public soit ouvert à la création. La fureur automobile, la place grandissante du commerce et le déferlement publicitaire permanent ne laisseraient donc plus aucun espace de création dans nos villes ?

«  Rue Libre !  » venait également clore les trois années du « Temps des Arts de la Rue » pendant lesquels le Ministère de la Culture et de très nombreuses collectivités ont développé leur soutien à ce genre artistique : créations de centres nationaux, dispositifs d’aide aux écritures, au fonctionnement des compagnies, recherches, éditions, publications...

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, «  Rue Libre !  » a vu naître de nombreuses initiatives, dont un parcours-manifeste de 150 artistes et accompagnateurs de Marseille à Briançon, finissant par une rencontre avec les artistes du Piémont venus de l’autre côté de la frontière. Ce périple artistique, soutenu par plusieurs structures culturelles et par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a crée une nouvelle dynamique pour les arts de la rue dans notre territoire.

Aujourd’hui, il reste encore beaucoup de réticences pour que les artistes s’expriment dans l’espace public !!

La compagnie Princesses Peluches, était programmée le 29 mars 2008 par Orphéon Théâtre intérieur dans le cadre de la Saison de l’Abattoir, organisée par la Ville de Cuers, pour présenter son spectacle Kristin. Depuis sa création, ce spectacle a été joué plus d’une quarantaine de fois dans de grands festivals, présenté en 2007 par la Ville d’Aubagne et Lieux publics - centre national de création, puis à Chalon dans la rue avec le soutien de la SACD.

Ce spectacle est un déambulatoire au cours duquel des phrases sociales et poétiques sont inscrites dans la ville. La peinture utilisée est prévue pour être effacée à l’eau chaude !

En voir la vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x4...

Mais voilà, le Maire, nouvellement élu à Cuers, fait intervenir les services techniques pour recouvrir les textes inscrits sur la chaussée avec du goudron ! Il porte plainte contre Caroline Amoros, auteure et comédienne de la compagnie Princesses Peluches pour « dégradation de la voie publique » et suspend la Saison de l’Abattoir (plus de 60% de spectacles hors les murs) labellisée par le Conseil Général du Var.

Aujourd’hui, nous, professionnels réunis à Marseille, affirmons notre totale solidarité avec l’artiste absurdement censurée et la Compagnie Orphéon Théâtre intérieur, responsable de la programmation de la Saison de l’Abattoir.

Nous demandons le retrait immédiat de la plainte déposée par le nouveau Maire.
Nous demandons aux collectivités publiques concernées : le Département du Var qui soutient la Saison de l’Abattoir, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Direction régionale des Affaires Culturelles d’exercer leur prérogative d’institutions républicaines pour garantir la liberté d’expression des artistes dans notre démocratie.

Nous, artistes, nous engageons à agir pour que les arts puissent continuer à se développer en toute liberté dans les rues de Cuers et celles du monde !

Pour la Fédération Nationale des Arts de la Rue

Le président, Thierry Lorent

Pour signer la pétition :

//www.lefourneau.com/lafederation/P...

Premiers signataires de la pétition :

Pierre Sauvageot (compositeur et directeur de Lieux Publics), Roland Munter (comédien), Adila Carles (Les Cartosi de la Scala), Alain Beauchet et Caroline Seylig (Cie Artonik), Fabrice Watelet (No tunes international), Joëlle Vandoorne, Véronique Sicsic (comédienne), Alex Cubizolles (Pixel 13), Bertrand Roure et Marine Dubois (Latypique cie), Generik Vapeur, Cie Migrateurs Transatlantique.

Photo Vincent Lucas - Facteur d’images

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 655