Une tribune pour les luttes

« Pour que vivent France 3 et le service public ».

Article mis en ligne le jeudi 17 avril 2008

Plus de 8000 personnes, téléspectateurs, techniciens, personnels administratifs et de production, journalistes de France 3, ont déjà signé la pétition « Pour que vivent France 3 et le service public ».

De nombreux élus locaux et nationaux, des personnalités nous rejoignent chaque jour.

Et vous ? Avez-vous signé ?

Amplifions la mobilisation !

Signons cette pétition en masse, diffusons la auprès de nos carnets d’adresse !

Ce combat pour préserver notre identité et réclamer les moyens de poursuivre et améliorer nos missions nous concerne tous, en région comme au siège.

Merci d’avance d’étendre la mobilisation.

www.france3cvous.fr



Pétition à signer
 :
http://www.france3cvous.fr/petition.php

Pour que vivent France 3 et le service public

Un coup de tonnerre sur le service public.

L’annonce brutale de la suppression de la publicité a bouleversé et fragilisé notre chaîne.

Et pourtant, elle semblait séduisante cette idée ! Comment ne pas saluer ce projet qui pourrait donner à première vue davantage d’indépendance et de liberté à nos chaînes ?

Malheureusement les garanties de compensation financière semblent aujourd’hui incertaines pour ne pas dire hasardeuses. Les modèles économiques ébauchés (taxes sur les recettes publicitaires des chaînes privées, sur le chiffre d’affaire des opérateurs téléphoniques) risquent d’assujettir davantage notre destinée au secteur privé et à sa bonne santé. Une aberration totale puisque nous pourrions être contraints de négliger l’audience pour ne pas concurrencer nos financeurs !

Nous, téléspectateurs, techniciens, journalistes, personnels de production, administratifs de France 3, réclamons donc le maintien et la pérennité des moyens alloués au service public et à notre chaîne.

Parce que nous croyons au rôle essentiel de service public que représente France 3, vecteur de cohésion nationale, alliant la proximité de son réseau régional - unique en Europe - à un regard plus large sur notre époque et notre société.

Parce que nous aimons cette chaîne, son sens de la proximité, son regard différent et une certaine liberté de ton.

Parce que nous redoutons que l’insuffisance du financement ne remette en cause l’existence même des rédactions de France 3, qui subissent déjà les effets d’un sous financement chronique.

Parce que nous refusons tout démantèlement ou « vente à la découpe » des rédactions régionales, signifiant immanquablement un appauvrissement de l’offre d’information et une atteinte à l’indispensable pluralisme de l’information.

Parce que face à l’évolution technologique et la montée en puissance des nouveaux médias, nous devons avoir les moyens de repenser, moderniser et valoriser l’information sur nos antennes et sur internet. Dans un contexte de globalisation des médias et de multiplication de l’offre d’images et d’informations, France 3 peut apporter un regard renouvelé, crédible et fiable et assumer des choix éditoriaux différents.

Nous demandons que le service public dispose des moyens nécessaires à ses missions : la création, la diffusion de la connaissance et l’information quotidienne locale, régionale, nationale et internationale.

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 655