Une tribune pour les luttes

Fabrice Ferrier président du Raidh, Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme

Appel à soutien à RAIDH contre Taser : "Electrochoc pour la liberté d’expression"

Procès le 30 juin prochain au Tribunal de grande instance de Paris

Article mis en ligne le vendredi 13 juin 2008

Nous comptons vraiment sur votre soutien dans cette affaire « abracadabrantesque » qui nous oppose à la désormais fameuse entreprise Taser France - SMP Technologies.

Taser France attaque en justice notre association, le Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme pour avoir dit tout haut et trop tôt ce que le Comité contre la Torture de l’ONU et le Comité de prévention de la torture du Conseil de l’Europe ont depuis confirmé : le Taser, cette arme qui adresse une décharge électrique de 50000 volts, et équipe désormais 3700 policiers et gendarmes en France (bientôt les policiers municipaux !), peut tuer et constitue une arme de torture.

Nous vous serions reconnaissants de signer à titre personnel et/ou au nom de votre association (logos bienvenus) notre appel à soutien (premiers signataires : LDH, ACAT, Ensemble contre la peine de mort, Syndicat de la magistrature…), nous en avons réellement besoin : www.raidh.org

Pour plus d’info, Libération publie notre lettre aux parlementaires ce jour dans ses pages rebonds :

http://www.liberation.fr/rebonds/328312.FR.php

Notre procès est prévu pour le 30 juin prochain au Tribunal de grande instance de Paris. L’entreprise réclame pas moins de 61000 euros de dommages-intérêts, frais de publication et d’avocat… Pas cool !

Nous saisissons cette occasion pour nous mettre en contact avec toute association ayant également subi des pressions judiciaires de la part d’entreprises, n’hésitez pas à revenir vers nous le cas échéant.

N’hésitez pas à diffuser largement cet appel à soutien !

Par avance merci, au nom des membres de RAIDH,

Fabrice Ferrier
Président de RAIDH – www.raidh.org


Appel à soutien à RAIDH contre Taser : "liberté d’expression sous haute tension"

a signer sur www.raidh.org

En engageant en mai 2006 une campagne contre l’implantation généralisée du Taser, le Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme (RaidH), avait pour objectif d’ouvrir un débat public sur l’usage d’une arme à électrochocs produite par l’entreprise Taser international qui équipe désormais 3000 policiers et gendarmes et peut faire l’objet d’usages disproportionnés, voire de traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Cette campagne s’inscrit dans le cadre du débat démocratique normal, avec sa dimension de controverse.

A l’inverse, la décision de Taser France (SMP Technologies) de poursuivre le RaidH pour « dépassement des limites de la liberté d’expression » et dénigrement de la marque et du nom commercial Taser vise très nettement toute expression publique critique.

Le représentant français de la multinationale Taser international, entreprise américaine d’armements spécialisée dans les armes à électrochocs entend en effet obtenir 50 000 euros de dommages-intérêts, plus 8 000 euros de frais de publication dans la presse, plus 3 000 euros de frais d’avocat soit 60 fois le budget de l’association poursuivie.

Nous, citoyens, artistes, associations, ONG apportons donc notre soutien à RaidH face à cette tentative de censure ; nous estimons que la démarche de l’entreprise Taser vise à porter un coup fatal au droit d’expression et d’association et qu’à ce titre, elle constitue une menace contre le mouvement associatif et démocratique.

Premiers signataires : LDH, ACAT, Ensemble contre la peine de mort, Syndicat de la magistrature


Pour plus d’informations, lire également les articles de Mille Bâbords 8525 et 8452

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 655