Une tribune pour les luttes

Déjà plus de 4000 signatures. Continuons !

Marseille : Solidarité avec la famille Masevuela !

200 personnes ont manifesté mercredi 4 juin du Cours Julien à la Préfecture où elles ont réussi à faire recevoir une délégation .

Article mis en ligne le jeudi 5 juin 2008

200 personnes environ ont manifesté mercredi 4 juin du Cours Julien à la Préfecture à l’appel du comité de soutien à la famille Masevelua (si vous n’avez pas encore signé la pétition c’est ici http://www.educationsansfrontieres.org/?article13182 ) dans une ambiance bon enfant en scandant des slogans de soutiens à la famille, aux jeunes sans papiers, et contre les discriminations en général.

Mais mauvaise nouvelle en arrivant devant la préfecture, on nous annonce que, malgré la demande en bonne et due forme, malgré les courriers d’élus, malgré la confirmation 30 minutes plus tôt qu’une délégation serait reçue... personne ne veut plus nous recevoir ! Colère...
Car même si l’on sait que l’on n’obtient pas de réponses concrètes lors d’une éventuelle entrevue en préfecture, cela permet tout de même d’instaurer un dialogue, de remettre des pétitions, de formuler précisément nos revendications et notre détermination.
On nous indique que la préfecture ne peut (!) nous recevoir parce qu’il faut attendre la décision du tribunal administratif (pas avant début juillet) _ concernant le recours de la famille Masevelua contre l’obligation à quitter le territoire français (OQTF) !!!

Face à cette incorrection qui frise le déni de démocratie, les manifestants présents décident de déborder pacifiquement le dispositif policier pour se retrouver devant les portes d’entrée de la préfecture. Il a fallu encore attendre 30 minutes sous les menaces d’intervention des CRS (casqués, matraques et boucliers en main) alors que des enfants étaient parmis les manifestants, et même s’asseoir sur la chaussée pour qu’enfin, 30 secondes avant la charge, on nous indique la possiblité de nous recevoir (chose qui était bien sûr impossible 5 minutes plus tôt !). Des coups de fils passés par des élus (JM Coppola entre autre) à ce moment ont contribué également à ce beau pied de nez aux flics !

Mme Poireau (!), adjointe au Chef de cabinet du préfet, a donc reçu une délégation de 5 personnes (collège Longchamp, école des Abeilles, RESF, élue mairie 1/7 et Nelly Masevelua) et a présenté comme "des engagements de la préfecture" ce qui n’est en réalité que des droits les plus élémentaires de la famille Masevelua :
- ne pas être expulsée avant la décision du tribunal administratif... Mais c’est la loi madame !!! Le recours suspend la décision d’OQTF !
- si le TA rejette le recours formulé contre l’OQTF, Nelly Masevelua pourra redemander un titre de séjour "enfant malade" ! Mais là encore c’est la loi madame Poireau !! Qui pourrait lui interdire une telle démarche ???
A la question de quel enfant et de quelle maladie parlez vous ? Madame Poireau n’a pas su quoi répondre...
_
Bref, elle ne connaissait vraisemblablement rien au dossier, ni même aux procédures.

La délégation a indiqué que le Préfet avait toujours dans sa poche, grâce à son pouvoir discrétionnaire, la possibilité d’annuler son OQTF et de délivrer un titre de séjour "vie privée familiale" quand il le voulait. Et que dans le cas de cette famille, il convenait d’avoir un geste d’humanité.

Les quelque 3000 pétitions ont été montré à Mme Poireau. Celle-ci a indiqué que les élus qui ont écrit au préfet recevront une réponse. Quelle correction, même si on attend toujours...

La solidarité avec la famille Masevelua doit donc continuer et très prochainement le comité de soutien à la famille proposera d’autres initiatives. D’ores et déjà un parrainage républicain en mairie du 1er arrdt de Marseille est envisagé, des projections dans les établissements scolaires, un grand goûter...

A très bientôt.

Le comité de soutien à la famille Masevelua


Pétition à signer sur le site du RESF :

www.educationsansfrontieres.org/?pa...

Vous pouvez également y trouver la
pétition papier à remettre à :

FCPE, école primaire 11 rue des Abeilles, 13001 Marseille

PETITION :

La famille Masevelua c’est une maman avec ses 5 enfants arrivés en France en octobre 2006. Trois sont scolarisés au collège Longchamp et une au CM2 à l’école des Abeilles dans le 1er arrondissement de Marseille et une aura 2 ans en juillet 2008.

Cette famille a toujours vécu en République Démocratique du Congo avec des papiers Angolais. Des événements violents ont séparé le père et une petite soeur de la famille et traumatisé les autres membres.

La famille, n’ayant aucune nouvelle du père, s’est enfuie vers l’Angola où elle a été à nouveau victime de violences.

Arrivée en France, elle a déposé une demande d’asile à l’OFPRA. Cette demande a été refusée, argumentant que les violences en RDC n’empêchaient pas le retour en Angola. Les preuves de violences en Angola avaient été jugées insuffisantes par l’OFPRA.

Elle a reçu une Obligation à Quitter le Territoire Français (OQTF) et est sans ressources depuis le mois d’avril.

La maman, qui détient une promesse d’embauche, souhaite travailler au plus vite.

Depuis bientôt deux ans les enfants se reconstruisent en France, se sont bien intégrés scolairement et souhaitent grandir dans la sécurité et la tranquillité.

Ne laissons pas ces enfants retourner dans un pays en guerre, la RDC, ni en Angola, pays qu’ils ne connaissent pas et où ils ont été violentés.

Leur vie et leur équilibre sont ici !

Comité de soutien marseillais
à la famille MASEVELUA

soutienmasevelua chez gmail.com

www.educationsansfrontieres.org

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 645