Une tribune pour les luttes

rewriting.net

« CRISTINA » (Centralisation du renseignement intérieur pour la sécurité du territoire et les intérêts nationaux), fichier de la DCRI...

A qui profite la CNIL ? (Edvige, Cristina, la DST, les RG, et caetera) par Jean Marc Manach

Article mis en ligne le mercredi 23 juillet 2008

http://rewriting.net/

Pour fêter les 30 ans de l’“autorité indépendante”, le ministère de
l’intérieur a décidé de lui offrir deux nouveaux fichiers, aux noms très
printaniers : Edvige (pour “Exploitation documentaire et valorisation de
l’information générale”), qui remplacera l’ancien fichier des RG, et
Cristina (“Centralisation du renseignement intérieur pour la sécurité du
territoire et les intérêts nationaux”), qui récupérera celui de la DST.

Edvige fichera les identités, adresses (électroniques comprises),
comportements, déplacements, relations, opinions politiques et
religieuses, appartenances sexuelles, ethniques, syndicales et
associatives des personnes “susceptibles de porter atteinte à l’ordre
public”, ou qui jouent “un rôle institutionnel, économique, social ou
religieux significatif”. La différence avec l’ancien fichier (papier, et
régionalisé) des RG ? Le fichage commence dès l’âge de 13 ans, et comme il
sera informatisé, sa consultation sera grandement facilitée pour
l’ensemble des policiers et gendarmes habilités (il suffit de demander).

La CNIL regrette certes de ne point savoir comment les données seront
sécurisées, d’autant qu’elles seront conservées de manière illimitée. Mais
elle a aussi été écoutée… en partie : le ministère, qui s’y opposait, a
finalement accepté de publier son avis au JO. C’est d’ailleurs le seul
pouvoir qui lui reste, depuis qu’en 2004, la nouvelle LIL lui ait retiré
tout pouvoir de blocage des fichiers “de sûreté”. Comme le Canard l’avait
alors relevé, si le gouvernement est toujours tenu de lui demander son
avis, il n’a plus à en tenir compte. On a connu autorité plus
“indépendante”…

Le fichier Cristina, lui, est passé d’autant plus inaperçu que la CNIL n’a
pas le droit de commenter son “avis favorable avec réserves” qui, seul,
été publié au JO. Si l’on ignore ce qu’il contiendra, Cristina fera
probablement bien plus de ravages qu’Edvige. Car si les RG passent de 4
000 à 1 000 policiers, la DST, rebaptisée Direction centrale du
renseignement intérieur (DCRI), et présentée par MAM comme un “FBI à la
française“, passera elle de 2000 à 4000 condés !

Leurs missions : lutte contre l’espionnage, le terrorisme, protection du
patrimoine économique, et surveillance des individus et mouvements
susceptibles de “porter atteinte à la sécurité nationale”. Le décret
portant création de la DCRI précise également qu’“elle contribue à la
surveillance des communications électroniques et radioélectriques
susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat”. Bref, Cristina
sera truffé de données issues des écoutes téléphoniques et internet de
ceux qui auront l’heur de déplaire à notre “FBI à la française”.

La CNIL, qui avait prévu de contrôler les fichiers des RG, dit maintenant
attendre qu’Edvige soit mis en place pour s’y atteler. Des esprits retors
pourraient penser que les RG en auront profité pour les nettoyer, d’autant
qu’une bonne partie des informations seront récupérées par la DCRI. Et
qu’elle n’aura pas le droit de fourrer son nez dans Cristina. Pour ne rien
arranger, la LIL a donné le droit aux fichiers policiers d’attendre 2010
pour se conformer à la loi. Et dire que lorsque la CNIL n’existait pas,
les Français avaient réussi à bloquer Safari !

Jean
Marc
Manach

Journaliste
au Monde.fr & InternetActu.net, j’ai aussi écrit à Transfert.net,
ZDNet, Nova Mag’, au Canard Enchaîné, fait de la TV à France 5...
Mots-clé : internet, (cyber)surveillance, guerre de l’information

Formateur
en journalisme (d’investigation) sur l’internet, logiciels libres,
sécurité informatique, je suis intervenu à l’ESJ de Lille, l’Ecole
Multimédia, l’Ecole Militaire, les Beaux-Arts, CFPJ, Zelig Conf’...

Bidouilleur
j’ai bricolé plusieurs sites web et contribué à plusieurs
sites & campagnes de défense des (cyber)droits de l’homme,
dont vie-privee.org et les Big Brother Awards France...

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 6 mai 2010 à 21:11, par matrix777

    comme les dinausaures, l’humanité va disparaître,faute d’être trop controlé, codé, lindividu est dans l’impossibilité d’execer un sens critique, de se transformer, par une forme de rédemption,ce qui est
    une des composante fondamentale de l’être pour sa
    survie :être un autre
    avec des système de surveillance comme christina,
    l’individu va mourir faute de pouvoir se transformer ou être en "devenir"
    étant sur-codé et prisonnié dans un rôle, une vie l’être
    multidimensionel est menacé.les individus ont la plupart un seule personnalité sociale, ceux-là sont
    des individus plats à une seule dimension et
    peuvent se montrer dangereux pour la survie
    de l’humanité.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Fichage/surveillance c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 220