Une tribune pour les luttes

Halte à la répression syndicale à la Poste

Serge Reynaud : la Poste demande deux ans fermes de mise à pied

27 septembre : dernier message de Serge

Article mis en ligne le samedi 27 septembre 2008

« Des nouvelles tardives, le conseil de discipline a duré 8 heures plus une heure et demie de délibération. La révocation a été rejetée mais la sanction la plus lourde après la révocation a été demandée par la Poste qui n’a pas voulu céder sur ce point : deux ans ferme de mise à pied. Les élus n’ayant pas voté cette sanction, il y a parité et donc la décision définitive revient désormais à la direction de la Poste, d’ici 15 jours 3 semaines. »

On sera donc amenés à se mobiliser de nouveau pour notre camarade.


Samedi 27 septembre 2008

Communiqué du syndicat SUD des services postaux parisiens

Serge REYNAUD n’est pas révoqué !

Le conseil de discipline de Serge REYNAUD, facteur et militant CNT à Marseille 01 PDC s’est donc tenu hier, vendredi 26 septembre, en présence d’un rassemblement appelé par SUD PTT et la CNT pendant lequel se sont relayées sur toute la journée une large centaine de personnes de tout horizons politiques et syndicaux dont Arlette LAGUILLER, porte parole de Lutte Ouvrière et Philippe CORNELIS, secrétaire de la fédération SUD PTT, qui firent tous deux une intervention.

Un rassemblement de près de 200 manifestants avait lieu en même temps devant le bureau de poste de Marseille Colbert, la PDC où travaille Serge.

C’est à 22h30 (soit après 8h30 d’un conseil de discipline commencé à 14h00 !) que nous apprenions que la CAP nationale de Serge REYNAUD siégeant en commission disciplinaire avait voté à 8 voix contre la révocation (les 4 représentants SUD et CGT du personnel et les 4 représentants de La Poste), la CAP se prolongeant ensuite pour l’application d’une sanction de mise à pied.

Bien que le soulagement d’apprendre que Serge ne serait pas révoqué fut pour nous immense, il n’en reste pas moins que la sanction dont il va écoper, qui pourra aller jusqu’à 2 ans de mise à pied, reste extrêmement lourde et disproportionnée au regard des éléments du dossier. Cette sanction démontre, après l’annonce d’une privatisation réclamée par tous les politiciens libéraux, une volonté réelle de La Poste de chercher à faire cesser les mouvements de lutte et de résistance des postiers et de leurs organisations syndicales par la répression.

SUD PTT remercie chaleureusement toutes celles et tous ceux qui ont participé aux rassemblements d’hier, et qui d’une façon ou d’une autre, ont manifesté leur soutien à Serge.

Encore merci à toutes et à tous.

SUD PTT Paris. et pour suivre toute l’actualité syndicale à La Poste

http://sudposte75.fr


Serge Reynaud, facteur et militant syndical à Marseille 01, passera en conseil de discipline national le vendredi 26 septembre. Il risque la révocation pour des faits grève.

Dossier léger, sanctions lourdes

Pour la première fois depuis 1953, un facteur risque la révocation pour des faits de grève !!!
- Un conflit de deux jours portant sur la distribution des plis électoraux, les 6 et 7 mars 2008 sur le bureau de Marseille 01 avec 100% du personnel mobilisé.
- Une grève départementale de 17 jours contre le projet « facteur d’avenir » rassemblant quotidiennement entre 300 et 600 facteurs.

La Poste pratique la politique du bouc émissaire. Il fallait que quelqu’un paye.
La Direction a ressorti les vieilles méthodes en montant un dossier entre mars et juin 2008 avec au menu : une altercation avec une cadre, une prise de parole, et une action collective (tentative d’envahissement des locaux de la Direction). La Poste juge et partie dans les enquêtes disciplinaires (ce sont des cadres qui « enquêtent » et qui sanctionnent in fine) n’a pas tardé à « démontrer » que Serge était « violent, agressif, multipliait les refus d’obéissance » et tel Hulk pouvait arracher à lui seul les portes du sas de la direction. Tout cela sur la base de faux témoignages ou de témoignages de complaisance, de l’utilisation douteuse de la vidéosurveillance.

Pour avoir simplement chercher à s’opposer par la grève et l’action collective aux projets de restructuration de la Poste, Serge, sur la base d’un dossier monté de toutes pièces, risque rien de moins que la révocation !

Par ces temps d’annonce de privatisation, la Poste est pressée de virer tous ceux qui s’opposent à sa politique pour maintenir des conditions de travail décentes et continuer d’assurer une mission de service public digne de ce nom.

Rassemblement, le vendredi 26 septembre 2008, jour du conseil de discipline

en soutien à Serge Reynaud

14h devant la Poste Colbert, rue H. Barbusse, métro Colbert

Comité de soutien à Serge Reynaud, Mille bâbords, 61 rue Consolat, Marseille 1er
SUD PTT, CGT la Poste, CGT MEDIT, SUD Education, FSU des Bouches du Rhône, CGT FERC, CNT, LO, LCR, LDH, Vivent les Services publiques, Comité des usagers de la Poste du 1er arrondissement, Robert Bret, Sénateur, Jean-Marc Coppola, Vice Président du conseil régional PACA, Jean-Luc Benhamias, Député européen, Edgar Malausséna, élu conseil régional PACA,

Signer la pétition à renvoyer à
Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001 Marseille

PDF - 77.2 ko
pétition Serge

Un préavis de grève déposé par SUD est à la disposition de tous ceux qui souhaitent se rendre au rassemblement.


Le 10 septembre 2008, Serge Reynaud, facteur à Marseille 01, militant à la CNT PTT, était convoqué devant le conseil central de discipline où sa révocation était demandée par la Poste.

Les élus du personnel ont décidé de boycotter la séance pour s’opposer à la traduction d’un militant syndical pour faits de grève :

Déclaration des élus du personnel de la commission administrative paritaire n°6 du 10 septembre 2008.

Les élus du personnel refusent de siéger aujourd’hui afin de s’opposer à la comparution d’un militant syndical dans ce conseil de discipline.

Le 7 mars 2008, les facteurs de Marseille 01 CDIS avaient décidé collectivement de ne pas distribuer les plis électoraux. La direction de ce centre a tenté d’imposer la distribution des plis électoraux en détournant le courrier ordinaire des usagers sur des centres parallèles.
Il s’agit bien d’une action collective, par conséquent tous les griefs liés à ce mouvement de grève n’ont pas lieu d’être retranscrits à travers ce conseil de discipline.

Le 14 mai 2008, une grève départementale de tous les centres de distribution des Bouches du Rhône était lancée par les syndicats SUD PTT 13 et CGT Poste 13.

Ce mouvement de grève a rassemblé près de 500 agents grévistes pendant 21 jours. La DOTC 13 a refusé d’ouvrir de véritables négociations en usant de tous les moyens répressifs envers le personnel gréviste :
-  Placement du personnel gréviste en absences irrégulières
-  Huissiers de justices notifiant tous les faits et dires des personnels
-  Embauche d’intérimaires sur les positions des grévistes

Le 23 mai 2008, plus d’une centaine de grévistes excédés par l’attitude de la direction du courrier a tenté, dans un mouvement de foule, de franchir les portes de la DOTC pour exiger l’ouverture de véritables négociations, Serge Reynaud faisait partie de cette centaine de grévistes.

Quelques jours plus tard, seul Serge Reynaud était convoqué devant un inspecteur RH pour s’expliquer sur la journée du 23 mai 2008 et pour être traduit devant le conseil de discipline de ce jour.

Dans les Bouches du Rhône, les syndicats CGT, SUD, UNSA, CFDT, et CFTC ont affirmés leur soutien à Serge Reynaud comme agent gréviste et le refus de toute sanction pour fait de grève.

Nous nous opposons à toute répression pour fait de grève et nous estimons que notre rôle d’élu du personnel n’est pas de traiter les conséquences de l’absence de dialogue social au sein de la Poste.

Nouvelle convocation, Nouvelle riposte

Le conseil de discipline aura donc lieu le vendredi 26 septembre 2008 à 14 heures,
41 bd Romain Rolland, 75014 Paris. Cette fois-ci plus aucun recours possible !

Cet empressement de la Poste montre bien sa volonté de prendre sa revanche sur ceux qui résistent.

Des rendez vous pour organiser la riposte :

-  Les 18,19 et 20 septembre, c’est la « fête de la Poste », avec distribution de stylos, personnels déguisés, distribution de bonbons aux gamins, un vrai délice ….Si c’est la fête de la Poste, ce n’est pas celle des postiers ni des usagers ! Signature de pétition et distribution de tracts :
-  le 18 devant la Poste Colbert, de 12 à 14h (métro Colbert),
-  le 19 devant la Poste Castellane de 12 à 14h (Métro Castellane)
-  le 20 devant la Poste Canebière de 10 à 12h (métro Réformés).

-  Le 23 septembre Manifestation Nationale contre la privatisation de la Poste

-  Le 26 septembre, Rassemblement de soutien à Serge Reynaud lors de son passage en conseil de discipline central à 14h devant la Poste Colbert (Métro Colbert)

Retour en haut de la page

3 Messages

  • Le 18 septembre 2008 à 18:11, par Alain DURAY

    Entier soutien à Serge.

    Petit témoignage : en 1976 j’étais facteur moi aussi. Depuis 8 ans. A Paris (13), puis Lyon RP. J’ai subi à peu près tous les harcèlements possibles et imaginables. Pour finir, en 1976 aprés que la Poste se soit permis de... rentrer dans ma chambre pour la fouiller ! je finis par dire merde à un petit chef (ça s’appelait un CDI je crois, à l’époque, conducteur de distribution ou qq chose comme ça) qui jouait la mouche du coche. Je suis convoqué à Paris pour un conseil de discipline (on appelait ça le "tourniquet"). J’en profite pour raconter cette fouille de ma chambre (violation de domicile...) mais ça n’intéresse personne (sauf 2 délégués syndicaux, quand même..., qui viendront m’en demander les détails, mais à l’abri des autres "juges", pendant que je devais attendre le "verdict") seule compte la conséquence et peu importe la cause. Surtout si elle est gênante...
    Je suis mis à pied 1 an (ou 6 mois, m’en souviens plus) et, à l’issue de quoi je reprendrai... à Paris. Retour à la case départ avec aucune chance de mutation vu mon "dossier".
    J’ai fini par donner ma démission.

    Bon courage

  • Le 25 septembre 2008 à 16:00, par garcia jacques

    BONJOUR

    vous n’etes pas sans savoir qu’existe en france et dans les bouches du rhone un grand mouvement d’usagers qui a pris comme reference le CONSEIL NATIONAL DE LA RESISTANCE 2008.

    en tant que delegue et syndicaliste je soutien serge dans son action.

    le CNR ENVISAGE une MANIFESTATION LE :

    10 NOVEMBRE 2008 PAR UNE GREVE RECONDUCTIBLE .

    vous etes invite(e)s a participer a ce mouvement ,les syndicats et partis politique de gauche sont les bienvenues pour contrer la politique anti sociale de sarko.

    jacques garcia

  • Le 27 septembre 2008 à 19:01, par

    les elus du personnel refuse de siegeer a la commision administrative afin de s’opposer a la comparution d’un millitant syndical au conseil de discipline[la bonne blague]pour mieux s’opposer a cette repression syndicale ne vallait t-il pas mieux grever à la poste ou ailleur le 26 septembr

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090