Une tribune pour les luttes

Troisième Journée mondiale des toilettes.

Association Toilettes du monde : "Les Toilettes, une question de dignité"

Article mis en ligne le mercredi 19 novembre 2008

http://www.tdm.asso.fr/

Lancement de l’expo "Les Toilettes, une question de dignité"

La Coalition Eau a décidé de briser le tabou de l’accès à l’assainissement et de s’adresser aux citoyens ainsi qu’aux collectivités locales pour les alerter et les mobiliser. Découvrez l’expo de sensibilisation-mobilisation "Les toilettes, une question de dignité" !

Pourquoi cette exposition ?

<span class= Si l’accès à l’eau est vital, l’absence d’accès à l’assainissement est un fléau qui tue.

Chaque année, le manque d’eau couplé au manque d’assainissement tue 1,6 millions d’enfants de moins de 5 ans. C’est plus de 8 fois le nombre de victimes du tsunami de 2004 en Indonésie.

Au-delà des conséquences sanitaires, il faut comprendre que l’accès à l’assainissement permet à d’autres secteurs de progresser. Tous les efforts engagés pour l’amélioration de la santé dans les pays en développement, pour l’accès à l’éducation, pour la réduction de la mortalité infantile ou plus largement pour l’amélioration des conditions de vie économiques, resteront entravés tant qu’il n’existera pas d’accès à l’assainissement.

La Coalition Eau a choisi cette exposition comme moyen d’interpellation et de sensibilisation du grand public et des décideurs politiques sur un sujet pour lequel ils manquent d’information.

La finalité de cette exposition et du soutien médiatique qu’elle reçoit est d’encourager le citoyen français et sa collectivité locale à s’engager pour contribuer à résoudre cette crise de l’assainissement. Le citoyen et les communes sont en effet ceux qui vivent ou connaissent au premier plan les impacts du manque d’assainissement et l’importance d’y remédier : quoi de plus logique qu’inviter ces deux acteurs à s’impliquer dans une dynamique internationale de solidarité ?

- Visitez le site international d’une expo qui voyage...

La Coalition Eau regroupe 22 ONG environnementales et de solidarité internationale.

http://www.coalition-eau.org/

* ACAD
* ADEDE
* Agronomes et Vétérinaires sans frontières
* Association 4D
* CCFD
* CRID
* EAST
* Eau Vive
* Fondation France Libertés
* Green Cross France
* Gret
* Helen Keller International
* Hydraulique sans frontières
* Ingénieurs sans frontières
* Initiative Développement
* Les Amis de la Terre
* Réseau foi justice Afrique-Europe
* Secours catholique - CARITAS France
* Solidarité Eau Europe
* Toilettes du Monde
* Triangle Génération Humanitaire
* WWF France


Action contre la faim
L’assainissement : une question d’urgence quand 2,6 milliards de personnes vivent sans toilettes. 19 novembre : Journée mondiale des toilettes

http://www.actioncontrelafaim.org/

En déclarant 2008 « l’année internationale de l’assainissement », les Nations-Unies ont voulu alerter l’opinion et les décideurs sur l’ampleur du péril humanitaire dû à l’absence d’assainissement, notamment de toilettes, pour une part trop grande de la population mondiale. Il y a urgence à agir lorsqu’on sait que l’Objectif du Millénaire de réduire de deux tiers la mortalité infantile (enfants de moins de 5 ans) d’ici à 2015 ne pourra être atteint sans résoudre la crise de l’assainissement.

Le 19 novembre prochain sera célébrée la « Journée mondiale des toilettes ». A cette occasion, Action contre la Faim souhaite rappeler combien cette cause est fondamentale dans son combat contre la malnutrition. Les maladies liées à l’absence d’assainissement et d’hygiène - en premier lieu les maladies diarrhéiques dont sont victimes 5000 enfants par jour- font partie des causes indirectes de la malnutrition. Largement sous estimé, du fait d’une méconnaissance des enjeux en termes humains et économiques, l’assainissement devrait figurer au rang des priorités des stratégies de développement et d’urgence, nationales et internationales.

On entend par assainissement la possibilité pour les populations d’avoir accès à des dispositifs de base (toilettes, fosse/système d’égout) permettant la gestion des rejets domestiques que sont les excréments et les eaux usées des ménages (eaux de cuisine, de lavage et d’hygiène corporelle). De plus, ACF considère que la problématique « assainissement » doit englober également l’évacuation, voire le traitement ultérieur de ces rejets.
L’assainissement et le manque de latrines : une problématique peu mobilisatrice

Plusieurs facteurs expliquent que ce sujet pourtant crucial ne soit pas plus pris en compte par les décideurs et bailleurs de fonds internationaux :
- la question de l’assainissement est souvent mise de coté quand on évoque les questions de l’accès à l’eau, à l’hygiène et au développement car ce sujet reste tabou dans de nombreuses cultures et sociétés
- les programmes d’accès à l’assainissement, aux latrines sont souvent jugés peu rentables. L’impact en terme de santé publique est en effet souvent plus lent que pour des programmes d’accès à l’eau potable
Pourtant les chiffres parlent d’eux-mêmes…

→ En 2008, plus de 2,6 milliards d’êtres humains – soit 40% de la population mondiale- sont toujours privés des installations d’assainissement les plus élémentaires . → 10% des maladies dans le monde sont imputables à l’eau insalubre et au manque de sanitaires et d’hygiène (des maladies diarrhéiques comme le choléra, la salmonellose ; les fièvres typhoïdes, etc.)

→ Environ 1,4 millions d’enfants meurent chaque année de diarrhées infectieuses et autres maladies liées à l’absence d’assainissement (près de 5000 par jour) dont 90% d’enfants de moins de cinq ans.
L’assainissement et les toilettes sont un véritable enjeu global

L’assainissement est d’abord un enjeu majeur de santé publique. MAIS Il s’agit aussi d’un défi économique et social : l’absence de latrines a des conséquences radicales pour les plus vulnérables, les enfants en bas âge, les personnes âgés, les personnes à mobilité réduite et elle a un coût très élevé en termes de soins de santé. Enfin, les dommages à l’environnement sont également à prendre en compte car le manque d’infrastructures d’assainissement est directement responsable de certaines pollutions des milieux naturels et notamment des eaux de surface.

Action contre la Faim mobilisée sur le terrain

Dans de nombreux pays où interviennent les équipes d’Action contre la Faim, un volet « assainissement » comprenant par exemple la construction ou la réhabilitation de latrines accompagne souvent des programmes d’accès à l’eau potable ou de promotion à l’hygiène. Ces programmes sont mis en place de manière générale en s’appuyant le plus possible sur une forte mobilisation communautaire, en prenant en compte les spécificités culturelles de la zone d’intervention. Il s’agit de faire en sorte que les populations s’approprient le projet, changent parfois leurs pratiques et donc de rendre l’amélioration des conditions d’assainissement pérennes


20Minutes.fr, éditions du 18/11 2008, Sophie Cois

L’absence de sanitaires entraîne des conséquences dramatiques dans le monde

http://www.20minutes.fr/article/273...

Difficile de parler d’un sujet plus intime. Pourtant l’Organisation mondiale pour les toilettes et les Nations unies célèbrent ce mercredi la troisième Journée mondiale des toilettes.

Loin d’être une question triviale, l’accès aux toilettes est une priorité : 2,6 milliards d’être humains, c’est-à-dire 40% de la population mondiale, n’ont pas d’installation sanitaire correcte.

C’est principalement dans les zones rurales d’Afrique et d’Asie du Sud que le manque est le plus criant. Un problème dont on sous-estime souvent les conséquences.


Ingestion d’eau contaminée

Cinq mille enfants de moins de cinq ans meurent chaque jour à cause de maladies diarrhéiques. Au total, ce sont 1,8 million de personnes qui décèdent tous les ans à cause du manque d’hygiène et d’accès à des sanitaires.

Sans système d’assainissement approprié, les excréments humains qui contiennent virus, bactéries et autres parasites contaminent le sol, les rivières, les eaux de surface et parfois même les nappes phréatiques, augmentant ainsi les risques d’ingestion d’eau contaminée.

Des conséquences économiques

Une question de santé publique qui a même des répercussions économiques. Selon un rapport du Réseau international sur l’eau, l’environnement et la santé, les personnes qui n’ont pas accès à des sanitaires adéquats passent en moyenne une demi-heure par jour à faire la queue dans les toilettes publiques, ou à trouver un lieu isolé pour se soulager.

Cela représente deux jours ouvrés par mois. L’ONU estime que l’on gagnerait 3,2 milliards de jours travaillés en plus par an si on venait à bout du problème de l’assainissement.

Développer un meilleur accès aux toilettes a un coût : 38 milliards de dollars. Selon les Nations unies, c’est la somme minimum qu’il faudrait investir pour atteindre le septième objectif du millénaire, qui prévoit de réduire de moitié le nombre de personnes n’ayant pas accès à des sanitaires d’ici à 2015.


Sophie Cois



Les latrines sèches apportent une solution sans chasse d’eau

http://www.20minutes.fr/article/273...

Selon la Coalition Eau, un regroupement de vingt-quatre ONG françaises, « si les chiffres prenaient pour référence le modèle que nous connaissons ici (toilettes “à siphon” ou “en eau” avec évacuation vers un égout ou une fosse septique), ce seraient 4 milliards de personnes qui ne disposent pas d’un système d’assainissement adéquat ». Mais ce système est coûteux et souvent compliqué à mettre en place dans des régions sans eau courante.

A contrario, les toilettes sèches sont plus simples à installer. Il s’agit d’un dispositif simple où les excréments sont collectés dans un « seau » et où la traditionnelle chasse d’eau est remplacée par une matière sèche, par exemple des copeaux de bois.

« Chaîne de nutriments »

L’association Toilettes du monde s’est même spécialisée dans une version un peu plus élaborée : les toilettes sèches à séparation des urines. « Cela permet à la fois de répondre à l’urgence sanitaire et de contribuer au développement durable », explique Nathanaël Legeard, coordinateur technique de l’association.

Après traitement, l’urine peut être utilisée comme fertilisant, et les matières fécales peuvent être compostées. Une utilisation agricole qui permet de « mettre en place une chaîne des nutriments », affirme-t-il. Mais Nathanaël Legeard reconnaît qu’il est difficile de mobiliser les acteurs politiques sur ce sujet.« Il sera toujours plus valorisant d’inaugurer un puits que des toilettes », déplore-t-il.

Sophie Cois


Intimité et dignité : les femmes victimes de l’absence de sanitaires

Comment l’absence de toilettes peut-il avoir un impact sur la scolarisation des filles ? De prime abord, le lien n’est pas évident.

Mais selon un rapport de l’Unicef, de nombreuses jeunes filles sont contraintes de quitter l’école dès leurs premières règles faute d’avoir un lieu spécifique mis à leur disposition. Et c’est loin d’être le seul problème qui touche les femmes.

« Le manque de systèmes élémentaires d’assainissement et d’eau potable constitue un réel problème pour les femmes et les filles », conclut le rapport. « Pour se soulager, certaines d’entre elles doivent attendre la nuit, avec tous les risques réels d’agressions sexuelles et de viols. »

Parfois, même lorsque qu’une installation sanitaire existe, il arrive qu’elle ne ne soit pas pratique pour les femmes. L’étude cite ainsi l’exemple de toilettes en Afrique du Sud qui font face à la rue et sont source de « beaucoup d’embarras et de harcèlement » pour les femmes.

Sophie Cois

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090