Une tribune pour les luttes

L’obsession de la rentabilité et la séparation SNCF/RFF paralysent le trafic

Article mis en ligne le jeudi 8 janvier 2009

Encore une fois l’obsession financière de la SNCF et la séparation SNCF/RFF ont entraîné un grave
dysfonctionnement : la paralysie de tous les trafics vers ou en provenance de la région PACA.

Depuis des années, la SNCF et RFF appliquent cette mesure dans le sud : puisqu’il y a moins de
risques qu’il neige ou qu’il y ait du givre, les réchauffeurs d’aiguilles ont été supprimés. Cela s’appelle
un risque calculé.

Aujourd’hui, suite aux fortes chutes de neige sur Marseille et sa région, les trains sont ne circulent
plus de Paris vers Marseille ni du Languedoc-Roussillon vers PACA ! La ligne TER, nouvellement
inaugurée, Marseille-Aix est totalement fermée !

La séparation organique du système ferroviaire entre SNCF et RFF rajoute aux dysfonctionnements.

Antérieurement à la séparation, les cheminots de l’Equipement participaient activement au déblayage
de quais et emprises des gares. Ces agents intervenaient avec du matériel adapté. Aujourd’hui pour
des questions de critères obscurs de gestion, ils ne sont plus envoyés spontanément régler ces
problèmes d’intempéries normales. Il leur faut maintenant attendre que le donneur d’ordre SNCF ou
RFF (suivant les cas) fasse une demande de déneigement afin que la prestation soit facturée au
demandeur.

Le milliard d’euros de bénéfice en 2008 a permis de donner des dividendes à l’actionnaire unique
qu’est l’état. Mais sabler, saler les abords des gares et permettre la circulation des trains ne
semblent pas à l’ordre du jour !

La séparation entre la SNCF et RFF ainsi que la gestion par activité à la SNCF pour rechercher
les meilleures marges bénéficiaires montrent là encore leurs incohérences.

SUD Rail a toujours dénoncé ces dérives libérales et cette politique aveugle de réduction des
coûts par la suppression de personnel et de moyens techniques.

Cette même direction qui ose parler de service public lorsqu’il y a grève, l’oublie bien vite au
jour le jour pour augmenter ses dividendes et, dès qu’il y a des perturbations, les
dysfonctionnements s’amplifient !

Une autre politique pour un service public de transport ferroviaire est plus
que jamais nécessaire !

Saint-Denis, le 07 janvier 2009

17, boulevard de la Libération 93200 Saint-Denis – Tél. 01 42 43 35 75 - Fax. 01 42 43 36 67 –
federation-sudrail chez wanadoo.fr

- http://www.sudrail.org

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

SUD rail c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15