Une tribune pour les luttes

La vie associative en danger ?

La Communauté Urbaine MPM assigne une association représentant des pêcheurs professionnels et des plaisanciers du Vieux-Port devant le Tribunal administratif.

réunion demain mardi 5 décembre 2006, à 18 h au N° 13 rue des Martégales, 13002 Marseille

Article mis en ligne le mardi 5 décembre 2006

Le Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole, Monsieur Jean-Claude GAUDIN, a notifié le 27 septembre 2006 par lettre recommandée avec accusé de réception la résiliation autoritaire et unilatérale des amodiations des seuls quatre syndicats de pêcheurs dans le Vieux-Port de Marseille [1].
.

Parallèlement, la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole (CUMPM), dans sa requête en référé déposée le 8 novembre 2006, reproche à l’Association Marseille Accueil Culture et Tradition (MACT), groupement solidaire des quatre syndicats de pêcheurs et plaisanciers du Vieux-Port de Marseille, de faire obstacle à MPM dans la gestion du plan d’eau du Vieux-Port.

L’Association MACT a été créée en vue de revendiquer et promouvoir un cahier des charges spécial de délégation de service public qui sera de nature à assurer la spécificité historique de leur plan d’eau.
Ceci a déjà été accordé aux deux clubs prestigieux et dits « riches » du Vieux-Port, le Cercle Nautique et Touristique du Lacydon (CNTL) et la Société Nautique de Marseille (SNM), mais est refusé au MACT, bien trop populaire.

Pourtant, les quatre syndicats de pêcheurs et de plaisanciers susvisés recensent 625 propriétaires de bateaux.
Pourtant, selon les termes de leur contrat rédigé par Gaston Deferre (arrêté du 11.04.1975) et renouvelé par tacite reconduction par période de quatre ans, la prochaine échéance devait intervenir au 31 décembre 2010.
Pourtant, comme le prévoyait leur contrat, ces syndicats ont investi des sommes considérables en vue du maintien d’un service de qualité au profit de leurs membres (pannes, grues, locaux, quais... ).

En dépit du bon sens, MPM mène un politique de déstabilisation et de sape contre ces syndicats :
Dès le 28 décembre 2005, elle a cherché à faire adhérer directement et par intimidation chaque membre des syndicats à un contrat MPM, espérant voir ces derniers se vider de leur substance. Sur 625 concernés, 530 membres ont refusé, soit 85 %.

Tout en organisant sur site des campagnes de déstabilisation par le biais de membres acquis à elle, MPM a réitéré son appel à adhésion par lettre RAR le 23 février 2006, qui n’a pas eu plus de succès.

MPM ne s’arrête pas là, elle demande maintenant à la justice que tous ceux qui ont apposé les marques, drapeaux ou fanions du MACT les retirent sans délais (sic).
Il ne va pas sans dire que les 530 usagers concernés, ainsi que leurs familles et amis, ayant appris la nouvelle, se sont posé de légitimes questions sur des méthodes qui font, elles, à coup sûr et pour le moins, entrave à la liberté syndicale et d’association !

Loin d’être illégale, il faut au contraire souligner la vie de l’Association MACT qui bénéficie de la riche diversité sociale et culturelle de ses adhérents. On peut même dire qu’il s’agit d’une originalité qui fait exception en France, puisque le Vieux-Port de Marseille est le seul dans lequel plaisanciers et pêcheurs ont mis en synergie leurs moyens pour que la pêche traditionnelle continue d’exister et que l’animation qui règne chaque matin, en l’occurrence quai des Belges, au moment de l’arrivée des bateaux, continue encore longtemps de ravir les passants, qu’ils soient marseillais de souche ou d’adoption, ou encore touristes de toutes nationalités !

Pêcheurs, médecins, employés, instituteurs, commerçants, avocats, ouvriers, retraités, chefs d’entreprises, chirurgiens, artisans, artistes... tous mettent en œuvre un vaste programme annuel d’animations diversifié, pour lequel chacun s’entendra à dire qu’il n’a rien d’illicite :

- « La balade des enfants en Mer » a consisté, au mois de mai dernier, à emmener une dizaine d’enfants hospitalisés à la Timone, respirer l’air du large à bord du voilier traditionnel « l’Alliance » amarré habituellement devant la mairie de Marseille, aux côtés de leurs parents et sous l’œil bienveillant de personnel hospitalier, le tout sous l’escorte d’une armada de 300 bateaux, tous adhérents du MACT.
- « La fête de l’été » a, quant à elle, réuni en juin pas moins de 10 artistes locaux venus présenter leurs œuvres (peintres, musiciens, chanteurs, dessinateurs de BD, écrivains illustres...) pour la plus grande joie de marseillais qui ont pu aussi assister gratuitement à un concert spécial donné en la circonstance par Reggae d’Oc.
- L’Aubade donnée par le groupe folklorique d’Allauch et l’apéritif d’honneur offert sur les quais du MACT ont clôturé la Procession de la St Pierre (patron des pêcheurs), la bénédiction des équipages et des bateaux et la messe donnée en l’église St Laurent en présence, en juillet dernier, de Monseigneur Georges Pontier, évêque de Marseille.
- « Voile en tête », belle régate internationale organisée pour des personnes déficientes par le Centre hospitalier Edouard Toulouse et les Associations « Sport en tête » et « Sportez-vous bien ! », a été accueillie en septembre sur les quais du MACT.
- Les Sardinades d’été, belles traditions chères au cœur des Marseillais, ont permis aux jeunes et aux moins jeunes de se retrouver, pour le plaisir des sens et au son de l’accordéon
- La « MACT Cup », belle régate d’automne sur l’initiative du MACT, a pu être réalisée sous les auspices de l’U.N.M. (Union Nautique Marseillaise, l’un des plus grands Clubs de Marseille) et à la Fédération Marseille Plaisance, qui ont été partenaires du MACT en mettant tout leur savoir faire et leur logistique au service de cet événement.
- Enfin à venir, « La Mer Noël », pour le plus grand bonheur des enfants qui viendront assister à l’entrée du père Noël dans le Vieux-Port. Comme Marseille n’est pas en Suède, ce bon Père Noël arrivera non pas sur son traîneau, mais sur une barquette de pêche qui appartient à tous les adhérents du MACT, le « Tiens Bon », chargée de cadeaux.

La plupart de ces événements ont été relayés par les media « La Provence », « La Chaîne Marseille » (LCM), « France Bleu Provence » et ont été salués par le grand public, venu assister et participer à ces belles fêtes.

Que peut-on dire d’autre si ce n’est qu’au lieu d’inquiéter et de vouloir faire disparaître cette belle vie là, MPM ferait mieux de l’encourager ?

D’ailleurs, pourquoi MPM met-elle tant d’ardeur à écarter le MACT de l’attribution d’une Délégation de Service Public ?
Le Vieux-Port est assez grand pour accueillir à la fois les pêcheurs professionnels, la petite et la haute plaisance !
Cette mixité, ce mélange haut en couleur, ce sont bien deux des caractéristiques qui font le charme du Vieux-Port et sa remarquable spécificité.
Par ailleurs, une « Délégation de Service Public », dans l’esprit de la Loi, n’est synonyme ni d’exclusion, ni d’exclusivité, elle doit encore moins être refusée sous couvert « d’à priori » .

L’amour de la mer n’a pas d’autre couleur que toutes les tonalités du bleu.

Le prix à payer pour s’amarrer aux pannes de ces 4 syndicats de pêcheurs et de plaisanciers n’a sans doute pas de commune mesure avec celui payé par les gros yachts amarrés à Cannes ou à St Tropez... Peut-être en faisant du Vieux-Port de Marseille un parking à Yacht MPM a-t-elle pour objectif de faire baisser les impôts des Marseillais... ?

On a peine à le croire, car en prétendant que l’Association MACT fait obstacle à la gestion du plan d’eau, MPM fait à la fois la preuve de sa faiblesse et la démonstration de ses choix : à l’ouverture des quais aux autres par l’accueil, la fête, la culture, la transmission d’un patrimoine universel à nos enfants, on privilégie leur fermeture contrôlée par digicodes. A l’école de la vie, on préfère celle des sacrifices, ceux d’une politique stérile, parce qu’exclusivement mercantile.

C’est sans doute oublier ce que le Maire de la Ville lui-même défend au plus haut point : « ...les traditions sont très importantes à Marseille, synonymes de paix et de fraternité, elles jouent aussi un rôle économique en étant créatrices d’emploi ... ».

Priver Marseille de la pêche traditionnelle et de la petite plaisance, ce serait comme la priver de la moitié de son cerveau et lui arracher la moitié de son cœur...

C’est sans doute aussi oublier que l’on ne construit pas d’avenir serein en rejetant sa propre histoire. Ecarter de l’avenir de Marseille les Marseillais de souche ou d’adoption, les plus fortunés comme les plus populaires, au moment même où cette ville se prépare à un nouvel essor serait bien cruel.

Veut-on de cette Marseille-là demain, dénuée de sens, d’histoire, de passé, de cœur, ouverte aux autres mais inaccessible aux siens ? Et au fait, Marseille elle-même s’accepterait-elle ainsi longtemps, menée « Euros sonnants et... trébuchants » ?

Ironie du sort, le Syndicat des Pêcheurs de St Jean (SPSJ), créé en 1906, fêtera bientôt ses 100 ans. Inutile de préciser que le Tiens Bon et son équipage tiennent bon et qu’ils sont bien décidés à rendre l’hommage qu’il se doit au SPSJ et à ce quartier emblématique de la Ville !

PJA

CONTACTS
Le Président Michel MEACCI : 06 03 81 58 78
Maître Olivier GRIMALDI : 04 91 33 27 38
Maître Williams ELLIS : 04 96 10 01 10
Pierre-Jean : 06 10 84 29 63

Retour en haut de la page

Notes

[1« Syndicat des Pêcheurs et Plaisanciers de Rive-Neuve » (SPPRN), « Syndicat Libre des Patrons Pêcheurs » (SLPP), « Club Nautique Phocéen - Chambre Syndicale des Patrons Pêcheurs » (CNP-CSPP) et « Syndicat des Pêcheurs de St Jean » (SPSJ)

[2« Syndicat des Pêcheurs et Plaisanciers de Rive-Neuve » (SPPRN), « Syndicat Libre des Patrons Pêcheurs » (SLPP), « Club Nautique Phocéen - Chambre Syndicale des Patrons Pêcheurs » (CNP-CSPP) et « Syndicat des Pêcheurs de St Jean » (SPSJ)

2 Messages

  • Le 27 mars 2007 à 08:01, par finalitédémocratique

    bonjour
    plutôt que d’opposer les deux rives du port, je pense qu’il pourrait-être judicieux de mieux nous comprendre et d’envisager une démarche commune, car tous "les riches d’en face" n’acceptent pas la tyrannie de la CUMPM...
    nous pourrions peut-être en parler et échanger nos points de vue.
    Cordialement

    • Le 29 janvier 2010 à 13:23, par papa.fox.13

      bonjour votre article et interessant
      nous sommes a la ciotat et nous relançon notre assoçiation pour nous defendre sur les augmantation de 5 a35 pour cent sur le prix des places pour 2010 comment se defendre ??? pourriez vous nous repondre merci a plus

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1150