Une tribune pour les luttes

Poster un message

En réponse à :

Les petites mains du nucléaire veulent être respectées

15 avril 2011 10:47

14/04/2011
Dans les centrales françaises, vingt mille salariés sous-traitants effectuent les missions les plus exposées à la radioactivité. Inquiets pour leur santé, ils s’organisent pour faire entendre leur mécontentement
Auparavant, on parlait de « servitude ». Désormais, on dit « logistique ». La tâche reste la même : tous les douze ou dix-huit mois, chacun des 58 réacteurs français s’arrête pour recharger son combustible et permettre tous les petits et grands travaux de maintenance du site.
Une activité qu’EDF a choisi de confier à des centaines d’entreprises sous-traitantes, qui font travailler 20 (...)

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.