Une tribune pour les luttes

18 h : Monsieur SOILIHI n’a pas embarqué !

M. SOILIHI, père de 3 enfants, travaillant depuis 11 ans en France ne doit pas être expulsé !!!

Rassemblement à l’aéroport de Marignane aujourd’hui samedi 12 mars
lire le compte rendu de Corinne du Resf
+ Photos du rassemblement de la veille devant l’école Oddo
Faxez, mailez, téléphonez pour demander sa libération.

Article mis en ligne le samedi 12 mars 2011

Suite : voir mille Bâbords 16831


Grâce à une forte mobilisation qui a entraîné le blocage de la sortie de l’autoroute en direction de l’aéroport pendant trois quart d’heure et le blocage des zones d’embarquement pendants plusieurs heures, avec un maximum de bruits et une ...détermination sa faille, même devant l’usage des gaz lacrymogène des forces de l’ordre, M. SOILIHI va passer une nouvelle nuit en France en espérant que c’est auprès de sa famille qu’il passera les suivantes.

Après le revers reçu hier par la refus de la préfecture de libérer M. SOILIHI, malgré les éléments nouveaux qui leur ont été apportés, la victoire d’aujourd’hui à l’aéroport EST JUSTE UNE BATAILLE DE GAGNEE car la guerre est encore longue et la grande victoire ne viendra que lorsqu’il sera complètement auprès de sa famille.

OUI, JUSTE UNE BATAILLE car à l’heure a cet instant même, M. SOILIHI, qui a été convoqué peu après son arrivée au centre de rétention de Nîmes, passe actuellement devant le Juge Des Liberté.
Libérable automatiquement à la fin de sa mise en rétention, c’est à dire demain à 14H30, M. SOILIHI risque de voir sa mise en rétention prolongée avec tous les risques que cela comporte et notamment celle d’une déportation vers Paris pour être expulsé sur un autre vole. Le juge des libertés peut aussi décider de le libérer dès ce soir, mais franchement, on en doute fort.

Toutefois, une lueur d’espoir nous vient de son avocate qui compte faire un recours dès demain matin pour vice de procédure car elle estime, à juste titre, qu’elle aurait du être informé de ce jugement immédiat, afin qu’elle puisse préparer au mieux la défense de son client. Pour elle, les droits de la défense ont été bafoués.

RIEN N’EST ENCORE GAGNE MALGRE CETTE BELLE VICTOIRE.
La vigilance est donc de mise.

RESTONS MOBILISES. NOUS CONTINUERONS DE VOUS INFORMER

Voir Photos de l’action à l’aéroport de Marignane
Mille Bâbords 16831


18 h : Monsieur SOILIHI n’a pas embarqué, nous en sommes désormais sûrs. Il est reconduit vers le C.R.A., Centre de Rétention Administrative, de Nîmes.
Le commandant de bord aurait refusé de le prendre à bord. Il ne devrait donc pas être poursuivi pour refus d’embarquement.

Si une bataille a été remportée cet après-midi toutefois rien n’est encore gagné pour Monsieur SOILIHI et il semble plus qu’opportun de rester VIGILANT.

Lien info/vidéo france 3 :
http://provence-alpes.france3.fr/in...


17h : Les portes d’embarquement sont bloquées, mais un autre lieu d’embarquement pourrait être envisagé ... Le(s) commissaire(s) de permanence de la PAF disent qu’ils ne peuvent pas expulser Mr SOILIHI et promettent que ce dernier DEVRAIT être reconduit au Centre de Rétention de Nîmes.


16h30 : environ 200 personnes bloquent l’embarquement et font du bruit en tapant sur tout ce qu’ils peuvent. Une personne essaye de savoir où se trouve actuellement Mr SOILIHI dans l’aéroport.


Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

Vendredi 11 mars 2011

M. SOILIHI, PERE DE 3 ENFANTS, NE DOIT PAS ÊTRE EXPULSÉ !!!

RASSEMBLEMENT A L’AEROPORT DE MARIGNANE

SAMEDI 12 MARS à 15h Hall 1

Départ en covoiturage de Marseille à 14h devant la fac St Charles

Ni les diverses manifestations de solidarité dans le quartier où sont scolarisés ses enfants, ni les 2000 signatures en 48h de la pétition de soutien, ni le handicap de son fils, ni les preuves supplémentaires de présence continue en France et d’emploi apportées ce jour à la préfecture, ni ses enfants nés en France, ni bien sûr le désarroi et la douleur de sa femme depuis 15 jours que le secrétaire général n’a pas daigné recevoir dans la délégation ce jour...

Rien !

Rien de tout l’émoi qui se manifeste dans la rue, à l’école de ses enfants et dans les médias locaux depuis quelques jours pour protester contre l’enfermement et l’expulsion prévue de M. Soilihi, père comorien présent depuis 11 ans en France... rien n’aura vraisemblablement été jugé comme suffisant pour accorder le droit fondamental aux 3 enfants de M. Soilihi de ne pas être séparés de leur père.

M. Soilihi doit être embarqué sur le vol d’Air Austral départ 17h35 Hall 1, direction Moroni (via St Denis La Réunion).

Puisque l’administration préfectorale est sourde, aveugle et à vrai dire butée, tout comme les ministres de l’Intérieur ou de l’Immigration des dernières années aux ordres démagogues et liberticides de leur mentor "Sarkophage de Sans Papiers",

il ne nous reste plus qu’à témoigner activement qu’ils ont tout simplement tort de bafouer ainsi les droits fondamentaux de cette famille comme de nombreuses autres.

Rachida, Hanane et Rachid ont besoin de leur papa.

Zaïnaba a besoin de son mari. Son employeur a besoin de lui.

TOUS A MARIGNANE SAMEDI 12 MARS !!!

Apportez de quoi faire du bruit, appareils photos et caméra, chargez vos portables et surtout...

FAITES TOURNER L’INFO


JPEG - 108.8 ko
Mme Soihili et ses 2 filles scolarisées ds l’école
JPEG - 105.2 ko
JPEG - 99.4 ko
JPEG - 106 ko
JPEG - 120.1 ko
JPEG - 119.1 ko
JPEG - 113.7 ko

Pas loin de 150 personnes (institutrices et agents de l’école maternelle Oddo, parents, militants des droits de l’Homme, élus, comoriens...) pour soutenir la famille de M.Soihili. Comorien en France depuis 11 ans, salarié, père de 3 enfants français, dont la femme, en situation régulière a fait une intervention bouleversante, son expulsion est imminente (demain a-midi). Des pétitions portant plusieurs 100aines de signatures ont été collectées. Une entrevue de la dernière chance doit avoir lieu en ce moment en préfecture.
Sinon, nous serons par 10aines demain à 15h à Marignane (ou à 14h devant la fac St Charles pour un covoiturage).
Jean 6/4


S’il n’est pas libéré :

RASSEMBLEMENT A L’AEROPORT DE MARIGNANE
SAMEDI 12 MARS à 15h Hall 1

Des liens :

- l’alerte pour samedi à Marignane http://www.educationsansfrontieres.org/article34988.html
- article La Marseillaise sur le rassemblement de jeudi soir devant l’école http://www.educationsansfrontieres.org/article35005.html
- vidéo LCM incendie au CRA et Mme Soilihi + enregistrement sonore M. Soilihi http://www.educationsansfrontieres.org/article34997.html
- vidéo France 3 sur le rassemblement de jeudi soir http://resf.info/article35009.html
- vidéo du "média des Comores du Monde" (la plus longue) sur le rassemblement de jeudi soir http://www.educationsansfrontieres.org/article35010.html
 

).


Une délégation sera reçue en préfecture vendredi après midi ; elle demandera évidemment sa libération.
Merci d’en faire de même :

Préfet : hugues.parant@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr 

Cabinet du préfet secretariat-prefet@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr  tel 04 91 15 64 27
Secrétariat Général secretariat-sg chez bouches-du-rhone.pref.gouv.fr  tel 04 91 15 62 38 fax 04 91 15 60 44
 
Et samedi, jour où M. Soilihi doit être expulsé, une mobilisation est d’ores et déjà prévu à l’aéroport de Marignane...
 
Pétition de soutien http://www.educationsansfrontieres.org/article34909.html 

(600 signatures actuellement)


Reportage dans le milieu du journal sur M. Soilihi

http://www.lcm.fr/fr/emissions/id-6-le-journal-de-11h45


Malgré l’incendie du CRA, M. Soheili n’a pas été libéré.
On accentue la mobilisation pour demain soir devant l’école, ET ON PREVOIT D’ETRE A MARIGNANE A PARTIR DE 15 H SAMEDI.

Faites passer à tous vos réseaux !


Rassemblement de solidarité et d’indignation aujourd’hui jeudi 10 mars à 16 H 30 - école maternelle Oddo, rue de la Butineuse dans le 15ème (Bus ligne 70 au départ de Canebière-Bourse)(c’est entre le Bd Oddo et le chemin de la Madrague ville en face du Marché aux puces.

M. SOIHILI, est père de 3 enfants dont un malade et 2 scolarisés à l’école maternelle Oddo à Marseille (13015).

Il est enfermé au centre de rétention de Marseille depuis le 23 février et promis à l’expulsion par avion samedi 12 mars.

La préfecture des Bouches du Rhône est interpellée de diverses manières et pas diverses personnes afin de surseoir à cette expulsion.


A FAIRE CIRCULER LARGEMENT

NON A L’EXPULSION DE Mr SOILIHI !

Mr Soilihi est père de trois enfants.

il est en France depuis 11 ans et travaille en CDI.

Sa femme est titulaire d’une carte de séjour de 10 ans.

Mr Soilihi, père de trois enfants, a été arrêté le 23 février lors d’un contrôle d’identité. Il est depuis au Centre de rétention Administrative du Canet dans l’attente d’une expulsion vers les Comores.

Mr Soilihi est en France depuis 11 ans et travaille en CDI dans la restauration. Il a reçu trois récépissés de trois mois avant de se voir refuser le droit au séjour par la Préfecture.

Seul soutien de toute sa famille, comment aurait-il pu les abandonner ? Ses filles sont en maternelle à l’école Oddo dans le 15ème à Marseille, c’est lui qui va les chercher tous les soirs, sa femme s’occupe du petit dernier qui nécessite des soins médicaux quotidiens. Elle est titulaire d’une carte de séjour de 10 ans.

Depuis qu’il est en rétention, les filles ne mangent plus, ne rient plus, ne jouent plus.

Rachida, Hanane, Rachid ont besoin de leur papa, Zaînaba a besoin de son mari, son employeur a besoin de lui.

Nous, parents, amis, voisins, enseignants, citoyens attachés au respect des droits des enfants, demandons la libération immédiate de Mr Soilihi, et sa régularisation pour qu’enfin sa famille puisse vivre en paix.

NOUS APPELONS A UN RASSEMBLEMENT

JEUDI 10 MARS à 16 H 30 - ECOLE MATERNELLE ODDO

Rue de la Butineuse dans le 15ème à Marseille

Bus ligne 70 au départ de Canebière-Bourse

Diffusez cet appel autour de vous, montrons que nous sommes déterminés à faire respecter le droit des enfants à vivre en famille !

Signez la pétition : http://www.educationsansfrontieres.org/article34909.html

Contact presse RESF 13 : 06 31 32 48 65


Pétition :

http://www.educationsansfrontieres....

RESF13

NON A L’EXPULSION DE MR SOILIHI !!!

M. Soilihi a été arrêté le 23 février lors d’un contrôle d’identité et se trouve depuis au centre de rétention administrative du Canet dans l’attente d’une expulsion vers les Comores.

M Soilihi est en France depuis 11 ans, travaille en CDI dans la restauration . Il a reçu trois récépissés de trois mois avant de se voir refuser le droit au séjour par la Préfecture.

Il est le seul soutien de toute sa famille, comment aurait-il pu les abandonner ? Ses filles sont en maternelle à l’école Oddo dans le 15ème à Marseille, c’est lui qui va les chercher tous les soirs, sa femme s’occupe du petit dernier qui nécessite des soins médicaux quotidiens. Elle est titulaire d’une carte de séjour de 10 ans. Depuis qu’il est en rétention, les filles ne mangent plus, ne rient plus, ne jouent plus.

Rachida, Hanane, Rachid ont besoin de leur papa.
Zaînaba a besoin de son mari.
Son employeur a besoin de lui.

Nous, parents, amis, voisins, enseignants, citoyens attachés au respect des droits des enfants, demandons la libération immédiate de Mr Soilihi, et sa régularisation pour qu’enfin sa famille puisse vivre en paix.

lundi 7 mars 2011.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 500

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 910