Une tribune pour les luttes

Marseille mardi 27 septembre : 8 h 30

Expulsion des familles Roms à Saint-Barthélémy et destruction de leurs caravanes.
+ Rappel : Le printemps et l’été des Rroms à Marseille !

Voir articles et vidéos.

Article mis en ligne le vendredi 30 septembre 2011

Les progrès humains d’expulsion en expulsion...
A la Capelette on laissait encore les familles emporter leur caravane, à Font-vert elles ont toutes été détruites au tractopelle avec leur contenu.
http://www.youtube.com/watch?v=iDTo... (Vidéo Mille Bâbords)


9h30 : l’expulsion arrive à sa fin. Une petite partie des familles est envoyée au centre de la Madrague, d’autres, plus nombreux, partent au hasard, ils ne savent où. Ceux qui avaient des caravanes PAYÉES PAR LEURS SOINS ont vu la police prendre les cartes grises et d’énormes engins DÉTRUIRE LEURS CARAVANES !!!
http://www.youtube.com/watch?v=DK6Grqd0Wew
http://www.youtube.com/watch?v=iDToJ3_p-ZU
Des militants présents vont chercher la journaliste arrêtée.

8h30 : Depuis 6 h ce matin, expulsion de familles Roms au squatt de Font-Vert, dans le quartier Saint-Barthélémy (14e arrondissement) : grand déploiement de gendarmes, police, bac qui empêchent la vingtaine de militants et la presse d’être présents.

Beaucoup d’enfants se retrouvent avec leurs parents sur le trottoir. Quelques familles sont envoyées dans ce qui devient le "centre de rétention" de la Madrague (pour ceux qui veulent retourner en Roumanie).
L’expulsion étant en cours, des infos seront données au fur et à mesure.


Autre vidéos

- FR3 http://provence-alpes.france3.fr/in...

- LCM http://www.youtube.com/watch?v=Jwsn...

- AFP Près de 200 Roms roumains étaient en cours d’évacuation par la police mardi matin à Marseille dans le quartier de Font Vert, provoquant la colère de la Ligue des droits de l’Homme (LDH
http://videos.letelegramme.com/play...


Expulsion musclée - article de PHILIPPE PUJOL dans La Marseillaise du 28-09-2011 Lire

article de marsactu :
Expulsion d’un camp de Roms à Marseille : l’Etat durcit le black-out médiatique
Par Julien VINZENT le 27 septembre 2011

http://www.secours-catholique.org/a...
Evacuation musclée d’un campement Rom à Marseille

Près de 200 Roms roumains ont été délogés par la police mardi matin dans le quartier de Font Vert à Marseille, en présence du Secours Catholique.

« Il y a plusieurs mois, une famille Rom s’était installée sur ce terrain, près d’une route longeant la voie ferrée, explique Étienne Noël, animateur à la délégation du Secours Catholique de Marseille, présent mardi matin sur les lieux de l’évacuation. Très vite plusieurs autres familles l’ont rejoint et un petit village de cabanes en bois s’est constitué, rappelant certaines rues de quelques villes de Roumanie. Le village ainsi constitué, continue Étienne, était plutôt bien entretenu et calme. »

Parmi les personnes évacuées, beaucoup de bébés et d’enfants. Présent sur les lieux, le président de la Ligue des droits de l’homme, Bernard Eynaud, a décrit un «  climat tendu » avec des policiers « très nombreux, hargneux et agressifs, ce qui est nouveau ». Il a également qualifié d’ «  ambigu » le rapport du samu social « vis-à-vis des associations et complètement aux ordres de la police et de la municipalité ».

Les efforts des associations détruits

Étienne Noël regrette cette démolition systématique sans qu’aucune solution ne soit proposée par la mairie ou la préfecture. Grâce à l’Association Méditerranéenne pour l’insertion et le logement (AMPIL), collectif d’associations auquel appartient le Secours Catholique, la plupart des enfants de ce « village » avaient été scolarisés dans le quartier. Les efforts de ce collectif, qui travaille pour l’insertion, l’alphabétisation et la scolarisation des jeunes Roms, ont également été détruits par l’opération musclée de ce mardi matin.

(...)


Témoignage :

200 personnes dt de nombreux enfants "logent" là depuis des mois le long d’une voie ferrée très bruyante ; de 20 au départ, leur nombre s’est accru au fur et à mesure des expulsions incessantes. Ce qui finira par indisposer les riverains dontt une 1/2 douzaine viendront ce matin, pas mécontents, assister à l’évacuation. Pourtant le camp est propre, il y a un point d’eau, quelques toilettes sèches, des containers pour les poubelles ; les gamins st scolarisés.

Dès avant 6h une 15aines de militants sont là, LDH, CCFD, RESF.... Caroline, de Rencontres Tsiganes est avec 2 ou 3 personnes au milieu des habitants. Quand la police arrive, vu la configuration des lieux, elle n’a aucun mal à établir un périmètre de sécurité, qui nous éloigne.

7h30 : les 1ères familles sortent et se regroupent peu à peu sur le trottoir. Ils vont être jusqu’à une 100aine. Le Samu Social est là avec plusieurs véhicules ; il distribue quelques gâteaux, de l’eau, du fromage en portions. (Et ce soir ?). Certaines familles montent à bord des fourgons vers l’UHU, véritable copie d’un CRA, pour un retour au pays.

8h30 : le préfet de police arrive, sous les huées. Les journalistes présents (M6, FR3, AFP, LCM...) qui attendaient, sont autorisés à pénétrer dans le camp. Quand le préfet ressort, il déclare que non il n’est pas satisfait, qu’il ne se satisfait pas de la situation (!). Un conseiller municipal (PS) fait le tampon dans les conversations, entre les militants et les riverains. Le directeur du Samu essuie des quolibets pour sa collaboration à une évacuation qui n’est pas ds son champ d’attribution.
Pour parachever le tout, 1 puis 2 tractopelles écrasent les caravanes et ce qui reste du campement. Les Rroms se sont égayés ds les environs ; ils sont nombreux ds le petit square sous la passerelle auto-routière au bout de l’avenue L.Perrin.

Impuissants face à la disproportion des forces engagées, nous en avons oublié de nous opposer, en entourant la voiture, à l’arrestation d’ une journaliste ; nous ne nous sommes pas assis devant l’arrivée des engins de chantier. Certes nous pouvons témoigner de ce que nous avons vu ; mais nous avons été aussi simples ...voyeurs.

(...)

Jean 6/4


Le printemps et l’été des Roms à Marseille

Les Rroms ne savent plus où aller :

Voir Mille Bâbords entre autres :

Conférence de presse de Médecins du Monde
- Roms, la descente aux enfers...

18173

Rassemblement de Rroms expulsés de leur terrain et de leurs soutiens associatifs au Conseil Régional
18119

Destructions et expulsions en série des lieux de vie de Rroms en mai-juin 2011
"Évidemment à chaque expulsion on abandonne hommes, femmes, enfants, handicapés et vieillards au bord de la route..."
18038


7 juillet 2011

L’indignation de l’année dernière contre la manière dont étaient traités les Rroms a fait long feu...
Les expulsions et les agressions contre les Rroms continuent à Marseille
Destruction du campement du Merlan sans qu’on se soucie de ses habitants,
18046
18049

ALERTE : Toujours les expulsions sans relogement !
Expulsion du campement Chanterelle le mardi 12 juillet
18072

Alerte Marseille, mardi 20 août 9 h.
Expulsion en cours des familles Roms à la Capelette
18429

A Marseille, une véritable "chasse à l’homme", l’enfant, la femme ... tout l’été.


Et en France les maires et préfets rivalisent d’inhumanité !

A Lyon comme à Marseille !
La Roumanie n’est pas Auschwitz, mais ici c’est déjà Vichy (1)

18470

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 4 octobre 2011 à 10:10, par

    Si vous n’avez pas pu voir le docu ’Mémoires tsiganes, l’autre génocide’, comme moi, il est visible ici pour une semaine :
    http://documentaires.france5.fr/tax...
    (s’il n’est pas sur la page d’accueil, c’est celle d’après)

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 1185