Une tribune pour les luttes

conte de Noël

Mr GAUDIN, NOEL ET LES PAUVRES

Article mis en ligne le vendredi 24 décembre 2004

· Mr M habitait depuis plusieurs années un magnifique logement rue MONTOLIEU, à deux pas de la rue de la République, rue devenue célèbre ces derniers temps depuis que des investisseurs américains ont décidé d’acheter tous ces appartements rendus vétustes par ces salauds de pauvres qui refusent de se laisser virer.

· Mr M licencié, après 20 années passées à se rouler les pouces comme ouvrier du bâtiment, profitait grassement du RMI. Il consacrait méticuleusement chaque mois la moitié de son opulent revenu au paiement du loyer de son palace dont une autre partie était payée par la CAF.

· Lundi soir en rentrant chez lui avec son fils de 14 ans il y avait une affiche à en tête de son gentil syndic, la SAGEC, délicatement placardée sur la porte de l’immeuble et l’informant que son appartement et quelques autres étaient fermés suite à un arrêté municipal de mise en péril, pris un mois auparavant dans l’intérêt bien compris des locataires et dont la mairie, le propriétaire et le gentil syndic lui faisait la surprise.

· Au lieu d’aller dans sa résidence secondaire comme aurait fait tout un chacun, cet imbécile de Mr M a donc dormi ce soir là avec son fils dans le couloir d’un immeuble voisin.

· Le lendemain mardi il a passé sa journée à courir les administrations et services, d’abord pour comprendre ce qui se passait, si c’était légal et surtout connaître la solution de relogement qu’on lui proposait.....en vain. Les services sociaux municipaux lui ont donné un dossier de demande de logement, lui ont demandé de revenir le 2 janvier et en attendant d’aller avec son fils à l’accueil d’urgence immonde et surpeuplé. Le gentil syndic le renvoya vers le propriétaire qui lui conseilla de casser la porte s’il voulait ne serait ce que récupérer du linge de rechange et ses papiers. Une association le dirigea vers une avocate qui lança une procédure d’urgence c’est à dire pouvant aboutir au plus tôt huit jours le dépôt complet du dossier sans compter les délais d’exécution du jugement...Deuxième nuit dans le couloir mais ce coup-ci sans son fils renvoyé chez sa mère à Martigues.

· Mercredi manif des chômeurs, M se joint au cortège et explique son histoire au comité qui fait le tour des institutions de la veille et y rajoute quelques autres, préfecture, CG...Pas plus de succès et « un ping-pong asocial » exemplaire.

· Demain c’est vendredi. M ne passera pas Noël dehors. Quitte à aller une fois de plus en « justice » et qu’on nous y réclame à nouveau 30 000€ au nom de l’état de droit(e), nous prendrons un appartement à Marseille où 10% des appartements sont vides, où les gens ne peuvent plus se loger et où les prix des appartements flambent.

· Sur le site de la mairie de Marseille il y a des phrases sur la gouvernance et le RESPECT du citoyen...

RENDEZ- VOUS 14H UD CGT

Retour en haut de la page

CGT 13 - Comité Chômeurs et Précaires c'est aussi ...

0 | 5 | 10

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4585