Une tribune pour les luttes

Solidarité avec les communautés maritimes d’ASIE DU SUD

Article mis en ligne le vendredi 31 décembre 2004

Bonjour à tous
Voici un mél que nous avons reçu de Pêche et développement, collectif dont fait partie le Centre Ritimo de Lorient. Ce n’est pas seulement une adresse de plus pour envoyer vos dons mais l’expression de liens et d’appel au secours des petits pêcheurs avec lesquels ce collectif est en lien depuis longtemps.

Françoise Cabané
CDATM-Ritimo

Collectif Pêche & Développement
1, Avenue de la Marne - 56100 Lorient - France
tél. : +33 (0) 297 84 05 87 - fax : +33 (0) 297 64 64 32
www.peche-dev.org

Le raz de marée qui vient de frapper les côtes d’Asie du Sud a particulièrement touché les millions de pêcheurs et leurs familles qui vivent habituellement dans des conditions très précaires au bord des plages. 85% des pêcheurs dans le monde vivent en Asie et notamment dans les pays touchés par cette catastrophe.

Nous avons reçu des appels aux secours d’organisations de pêcheurs de ces pays. Selon les témoignages de pêcheurs sri-lankais, le raz de marée a parfois fait sentir ses effets jusqu’à 1,5 km de la côte et la vague a pu atteindre 20 mètres de haut dans le sud du pays. Ce sont toutes les infrastructures et les moyens de vivre des communautés de pêcheurs qui sont à reconstruire sur des milliers de km de côtes surpeuplées.

Face à une telle catastrophe, les pêcheurs français se sentent solidaires et nous les appelons, individuellement et par leurs organisations, à témoigner de cette solidarité en versant leurs dons aux organisations diverses reconnues pour leurs capacités d’agir dans ces situations ou en adressant leurs dons au Collectif Pêche & Développement avec la mention Solidarité Asie. Les donateurs seront tenus au courant de la destination des dons recueillis.

Danièle Le Sauce , Présidente de la Branche française du Forum Mondial des pêcheurs
Alain Le Sann, Président du Collectif Pêche & Développement


Informations concernant la situation des communuatés maritimes sur le site du Collectif International d’Appui aux Pêcheurs et Travailleurs de la Pêche (ICSF)

www.icsf.net


Une organisation de pêcheurs du Sri Lanka appelle à l’aide, après le raz de marée.

Ce message a été adressé quelques heures après le séisme qui a touché le Nord de Sumatra.


Chers amis, quelle tristesse de devoir annoncer en cette période de Noël que les gens vivant dans les zones côtières ont subi les assauts d’une tempête effroyable qui a ravagé toute l’île. Certains médias ont rapporté que ceci est dû à un tremblement de terre aux îles Andaman, en Inde. Dans ce cas, le Bangladesh, l’Inde, le Myanmar, la Thaïlande et d’autres pays de cette région devraient être touchés.

Au Sri lanka, plus de 300 000 familles sont déjà touchées et la plupart de leurs maisons ont été emportées par la mer. D’après les rapports du secrétaire du district de Kalmune, dans cette seule zone on a retrouvé 150 corps. C’est la même chose dans les régions d’Akkaraipattu et Pothuwil. Personne ne peut dire combien de pêcheurs ont disparu et perdu la vie du fait de ce raz de marée, dans les autres régions du pays. Bon Nombre de pêcheurs sont en mer pour des marées de plusieurs jours et on ne sait pas ce qu’ils sont devenus.

La mer est toujours agitée et il est difficile d’obtenir des informations venant du Nord (région de Jaffna) car les lignes téléphoniques sont coupées. Mais sur la côte Ouest, près de Colombo, Panadura, Moratuwa, Kalutara (sur la côte Ouest) Galle, Matara, Dondra, Tangalle, Hambantota, toutes ces régions sont durement touchées. Les routes sont totalement détruites, il y a des bateaux qui bloquent les routes et d’autres ont été projetés à des kilomètres.

A Galle, le niveau de la mer s’est élevé d’une vingtaine de mètres et la mer a pénétré à plus d’1,5 km à l’intérieur des terres. Les routes sont totalement détruites ainsi qu’un grand nombre de véhicules. A Matara, le niveau de la mer s’est élevé de plus de 6 m, c’est à dire le second étage d’un immeuble. Vous pouvez imaginer l’ampleur des dégâts.

A Dondra, la route principale qui mène de Colombo à Hambatota a été complètement emportée par la mer, il n’en reste plus rien. Au port de Puranawella, les bateaux ont été emportés vers la mer, il est impossible de les dénombrer.

A Négombo, dans certaines îles, la situation est dramatique. Les villages de Duwa, Munnakkara et Pitipana sont touchés : c’est là que l’on trouve les plus grandes concentrations de population. Les maisons sont recouvertes de plus d’un mètre d’eau. Il faudrait apporter une aide d’urgence à ces victimes. A Batticaloa, on a retrouvé plus de 100 corps et les familles sont très éprouvées. Un grand nombre de bateaux a été emporté par la mer et il n’y a rien à faire pour les protéger car il y a trop de risques. Le Ministère dit qu’il ne peut pas prévoir ce que sera le bilan final.

Il est clair que plus d’1 million de personnes sont touchées et il est impossible d’établir un bilan maintenant. Les organisations qui travaillent à l’Ouest, à l’est, au Nord-Ouest et moi-même, nous aimerions connaître la situation sur la zone Pacifique ainsi qu’en Inde et dans les Maldives. En tout cas, je demande d’urgence l’aide de tous ceux qui liront ce message.

Certains ont perdu la vie, d’autres leur maison, leur bateau, toute la richesse qu’ils avaient pu créer tout au long de leur vie, leurs animaux, leurs véhicules, ils ont tout perdu, les routes sont détruites. Comme tout cela s’est passé sur les zones côtières, les membres de notre organisation sont sévèrement touchés.. On ne peut pas encore évaluer les dégâts, mais nous avons besoin de votre aide le plus vite possible. Lisez ce message et faites-le circuler autour de vous.
Nous avons besoin de votre soutien et de votre aide. J’aimerais aussi connaître la situation aux Maldives, en Inde, au Bangladesh, au Myanmar, en Thaïlande et dans tous les pays touchés par le séisme des îles Andaman.
S’il vous plaît, aidez-nous de toute urgence.

Herman Kumara
Président de NAFSO
secrétaire général du WFFP
N° 10, Malwaththa Rd. Negombo
Sri Lanka
tel 94-31-2239750
Fax 94-22-39750
mail : fishmove chez slt.lk

Collectif Pêche & Développement
1, Avenue de la Marne - 56100 Lorient - France
tél. : +33 (0) 297 84 05 87 - fax : +33 (0) 297 64 64 32
www.peche-dev.org

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

CDATM c'est aussi ...

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 4525