Une tribune pour les luttes

Aujourd’hui, journée de grèves et de manifestations à l’échelle européenne.

Le 14 novembre, mobilisons-nous contre l’austérité !

A Marseille, Manifestation : rassemblement à 10 h 30 départ de la porte d’aix jusqu’à la préfecture

Article mis en ligne le mercredi 14 novembre 2012

JPEG - 238.2 ko
JPEG - 193.5 ko
JPEG - 223.3 ko
JPEG - 182.7 ko



Actuchômage

Le 14 novembre, mobilisons-nous contre l’austérité !

http://www.actuchomage.org/20121107...

Mercredi, 07 Novembre 2012

Mercredi prochain sera une journée de grèves et de manifestations à l’échelle européenne.

Chômeurs, étudiants, salariés, retraités : nous avons tous une bonne raison de clamer notre colère. Le 14 novembre, c’est l’occasion !

Une grève générale « contre l’exploitation et l’appauvrissement » est prévue simultanément au Portugal, en Espagne et en Grèce, trois pays dont le niveau des mobilisations est, depuis plusieurs mois, d’une intensité exceptionnelle et où les populations se soulèvent contre la Troïka — UE, BCE, FMI, qui conditionnent l’aide aux États endettés à l’adoption de plans d’austérité à la violence inouïe — et contre leurs gouvernements qui lui obéissent.

L’austérité, ça ne marche pas. Mais la troïka persiste dans sa stratégie suicidaire.

Dans ce contexte, la Confédération européenne des syndicats (CES) a lancé un appel à « une journée d’action et de solidarité » partout en Europe ce mercredi 14 novembre.

L’Italie, la Grande-Bretagne, la Belgique, les Pays-Bas, Chypre, Malte, la Roumanie, la Slovénie ou la République Tchèque ont répondu présents… et même l’Allemagne ! (Voir la carte ici… http://www.etuc.org/r/1897) Pour cette euromobilisation, diverses formes d’action sont prévues : grèves, manifestations, rassemblements, sensibilisation.

En France, nous sommes aussi concernés. Depuis l’adoption scandaleuse du TSCG par le Parlement français, il est évident que le gouvernement Hollande est aussi prompt à appliquer les mesures d’austérité que le sont les gouvernements du sud de l’Europe. La preuve : la prochaine hausse de la TVA, recette appliquée dans de nombreux états de la zone euro et qui fera payer aux salariés et aux ménages français les 20 milliards d’euros de cadeaux fiscaux supplémentaires accordés à nos entreprises, a été recommandée par le FMI (http://www.lefigaro.fr/conjoncture/...) tandis que les prochaines "réformes structurelles" annoncées par Jean-Marc Ayrault sur la sécurité sociale ainsi que les milliards économies prévues sur le dos des collectivités locales sont attendues avec impatience par Berlin (http://www.lefigaro.fr/conjoncture/...) ! Le pire est donc à venir.

Les confédérations CGT, CFDT, FSU, Unsa, Solidaires et CNT appellent, "en solidarité avec les travailleurs espagnols, portugais et grecs", les salariés du privé et du public, les retraités, les jeunes et les chômeurs à "manifester leur volonté de voir apporter des réponses concrètes aux difficultés que vivent tous les travailleurs en France et en Europe". L’intersyndicale dénonce "les traitements de choc infligés aux travailleurs" qui "montrent l’impasse de politiques qui conduisent à la destruction des droits sociaux".

Les Indignés, Attac, des partis de gauche (FdG, NPA, LO) et de nombreuses associations (dont AC !) seront de la partie.

A Paris, le cortège partira à 14h de la place du 18 juin, métro Montparnasse, en direction de l’Ecole Militaire.

En province, voici une liste des rendez-vous. Ici, la carte de la CGT.

Si vous vous sentez concerné(e), il faut y aller !

SH


DÉCLARATION DU COLLECTIF POUR UN AUDIT CITOYEN
DE LA DETTE PUBLIQUE

14 novembre : contre l’austérité, pour la solidarité !


Le 14 NOVEMBRE, pour la première fois en Europe, une grève générale internationale est organisée par le mouvement syndical au Portugal, en Espagne, en Grèce, à Chypre et à Malte, et soutenue par les mouvements sociaux et des partis politiques. Dans le même temps, la Confédération européenne des syndicats a lancé un appel à une JOURNEE D’ACTION ET DE SOLIDARITE COORDONNEE EN EUROPE.

Cette mobilisation exceptionnelle émerge au moment où, partout en Europe, les politiques d’austérité organisent la baisse des salaires et des pensions, la destruction des droits sociaux, de la négociation collective et des services publics, et provoquent récession, chômage, précarité et misère. Elle témoigne d’une convergence des mobilisations qui se sont construites dans de nombreux pays contre ces politiques imposées sans débat démocratique, et qui mènent l’Europe dans le gouffre.

En France, le Collectif pour un Audit citoyen de la dette publique mène depuis des mois une mobilisation unitaire pour dénoncer l’instrumentalisation de la dette publique et l’imposition de politiques d’austérité économiquement stupides, écologiquement irresponsables et socialement injustes – touchant de plein fouet les populations les plus précaires, femmes, jeunes, ouvriers, mal-logés, immigré-es. En septembre, il a organisé des mobilisations contre le Traité budgétaire pour provoquer le débat public que le gouvernement tentait d’esquiver.

Aujourd’hui, le gouvernement poursuit sur une voie sans issue, avec un budget d’austérité qui essaye désespérément de tenir l’objectif irréaliste d’un déficit public limité à 3 % du PIB en 2013. En cédant aux sirènes du patronat qui réclame un « choc de compétitivité », il poursuivrait, comme en Grèce en Espagne et au Portugal, sur la voie mortifère du dumping salarial et de la remise en cause des protections collectives.

En France comme en Europe, l’austérité doit cesser ! Ce n’est pas de purges budgétaires ou de concurrence exacerbée dont l’Europe a besoin, c’est de solidarité, d’une meilleure répartition des richesses, et de démocratie !

C’est pourquoi le Collectif appelle à participer aux manifestations organisées à l’initiative de l’Intersyndicale le 14 novembre. Au-delà du refus des mesures inacceptables imposées aux peuples d’Europe du Sud, c’est un appel à se battre pour une autre Europe, solidaire, écologique et démocratique !

Le 14 novembre et après, le Collectif contribuera à l’émergence de mobilisations à l’échelle européenne. Il participe et soutient le processus de l’Altersummit, qui sera lancé lors de la rencontre européenne à Florence du 8 au 11 novembre.

Le 14 novembre montre la voie : les mobilisations contre l’austérité doivent converger pour une Europe sociale et solidaire !

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique est composé d’une soixantaine d’organisations associatives et syndicales (dont la Fondation Copernic), avec le soutien d’organisations politiques. Vous pouvez en consulter sur notre site le texte de référence.

www.fondation-copernic.org

Retour en haut de la page

3 Messages

  • Le 8 novembre 2012 à 09:56, par christiane

    "L’austérité, ça ne marche pas. Mais la troïka persiste dans sa stratégie suicidaire."

    Mais si ça marche !

    "La lutte des classes existe bien... Et c’est ma classe qui est en train de gagner" Warren Buffett
    A la tête de 52 milliards de dollars, Warren Buffett possède la deuxième fortune du monde après Bill Gates

  • Le 8 novembre 2012 à 10:23, par christiane

    Encore plus de 100.000 manifestants sous un nuage de gaz lacrymogène et des canons à eau hier soir mercredi 9 novembre dans les rue d’Athènes, pour protester contre l’adoption du nouveau plan de rigueur par le Parlement.

    A l’intérieur du bâtiment les 300 députés grecs, sous pression, ont adopté à une courte majorité - 153 des 299 députés présents (sur un total de 300) - le nouveau plan de rigueur réclamé par l’U.E. et le FMI.Mais ils ont voté contre la diminution de leurs salaires !

    Le plan durcit la rigueur avec des économies budgétaires de plus de 18 milliards d’euros. Les Grecs devront travailler plus longtemps, jusqu’à 67 ans, avec des retraites, et des prestations sociales et de santé revues à la baisse, une dérégulation accrue du marché du travail et des services, et des augmentations de taxes.

    • Le 8 novembre 2012 à 20:32, par

      jeudi 8 novembre 2012

      Asphyxies structurelles

      http://greekcrisisnow.blogspot.fr/2012/11/asphyxies-

      "N’en déplaise aux troïkans de l’extérieur comme de l’intérieur, nous étions fort nombreux à occuper les rues du centre-ville dès l’après-midi (07/11), plus de cent mille manifestants."

      (...)

      "L’heure du jugement premier s’approche. Aucun peuple européen (sauf en Europe de l’Est), n’a subi une telle destruction de son niveau de vie, de ses droits sociaux et de ses représentations si rapidement, sauf en temps de guerre. Le système mémorandaire, imposé par nos élites, et par le TINAlisme de l’U.E. sous l’emprise des élites allemandes est un projet qui s’inscrit visiblement dans la longue durée. Il y a à parier que la longue nuit du nouveau temps historique… mort se comptera en décennies. Pas pour tout le monde. La dépouille d’un homme disparu depuis fin Août dans une région montagneuse du Nord de la Grèce, vient d’être retrouvée par un berger. Elle appartient à Georges Hadjis, un ancien ouvrier à la retraite. Selon le reportage de la presse locale et nationale , l’homme alors âgé de 60 ans s’est suicidé après avoir appris la diminution drastique de sa retraite. "Je n’ai plus rien à apporter à mes proches. Je ne reviendrai plus à la maison", aurait-il déclaré, prenant à témoin, les employés du service des retraites à l’antenne locale de la Sécurité (?) sociale avant de disparaître. Ce matin, dans un quartier d’Athènes, un petit boucher affirme devant ses clients habitués, posséder désormais une arme "car les temps changent". Effectivement, de 3,8 milliards d’euros en juin dernier, les nouveaux impayés (taxes, imposition, TVA…) relevés par le ministère de l’Economie ont atteint 10 milliards d’euros en septembre. Asphyxies structurelles, loin de l’Europe des Lumières. Nuit d’hier, nuits prochaines ? "

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090