Une tribune pour les luttes

Réseau Palestine Bouches-du-Rhône

Gaza : silence, on assassine !

Halte aux massacres à Gaza ! Halte à l’impunité !
Rassemblement à Marseille du jeudi 22 novembre à 18 H aux Mobiles en haut de la Canebière .

Article mis en ligne le vendredi 23 novembre 2012

Rassemblement du 22 novembre 2012

JPEG - 201.3 ko
Une seule riposte : le boycott total de l’Etat d’Israël.
JPEG - 212.3 ko
JPEG - 187.5 ko
FREE GAZA
JPEG - 135.5 ko
Boycott Désinvestissement Sanction
JPEG - 199 ko

JPEG - 165.7 ko
marseille_article_manif_du_24_nov-99f37

23 novembre

Un Palestinien a été tué par des tirs israéliens dans le sud de la bande de Gaza, pour la première fois depuis l’entrée en vigueur d’une trêve mercredi soir, selon les services d’urgences du territoire palestinien gouverné par le Hamas.

Anouar Abdelhadi Qdeih, 21 ans, a été tué par des tirs israéliens près de la forntière entre Gaza et Israël, et sept autres Palestiniens été blessés dans le village de Khouzaa, à l’est de Khan Younès, a précisé à l’AFP un porte-parole des services d’urgences à Gaza, Adham Abou Selmiya.


 

Après la trêve - le point sur la situation à Gaza

 

Au lendemain de la trêve, les Nations unies comptent :
- 140 morts palestiniens, dont 90 civils (parmi eux 26 enfants)
- 1202 blessés dont 47% d’enfants

 

Haaretz indique dans un article que le texte du cessez le feu est quasiment identique à celui de 2008. Voir ici son contenu.

 

Mahmoud Abbas a félicité Ismaïl Haniyeh pour sa "victoire", qui a, avec deux autres dirigeants de Gaza, Ahmad Babar pour le Hamas et Mohammad al-Hindi pour le Jihad islamique, apporté leur "soutien à l’initiative nationale pour demander le statut d’Etat observateur à l’ONU le 29 novembre". Selon le Haaretz, l’opposition a été forte entre Ehud barak qui souhaitait accpeter la proposition égyptienne de trêve et Avigdor Lieberman qui voulait poursuivre les opérations. En Cisjordanie, 55 palestiniens ont été arrêtés par l’armée israélienne qu’elle accuse d’« activités terroristes ».

 

Chargée du dossier palestinien pour Handicap International, Corinne Gillet décrit la situation humanitaire dans la bande de Gaza. De son côté, Oxfam International appelle à la fin du blocus, pour l’ONG israélienne Gisha, le cessez le feu est une "opportunité pour lever le blocus". Pour le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme,l’UE doit maintenant jouer un rôle pour que le blocus illégal de Gaza soit levé afin d’éviter de nouvelles violences.

 

A lire l’excellente analyse de Jean-François Legrain, un des meilleurs spécialistes français de la vie politique palestinienne.

 

Le 29 novembre l’Assemblée générale des Nations unies se prononcera sur la demande d’adhésion de la Palestine en tant qu’Etat non membre. Voir à ce sujet la tribune dans Le Monde signée par Pascal Boniface, Rony Brauman, Anne Brunswic, Jean-Paul Chagnollaud, Manu Chao, Rokhaya Diallo, Miguel Angel Estrella, HK et les Saltimbanks...Jean-Claude Lefort, président de l’Association France Palestine Solidarité et Claude Léostic, présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine ou Pierre Tartakowsky, président de La Ligue des droits de l’Homme.

 


Mercredi 21 novembre 2012

Huitième jour de l’attaque israélienne - http://plateforme-palestine.org/spi...

* Selon Reuters, le Hamas et Israël seraient parvenus à un accord de cessez le feu. Hillary Clinton est supposée en faire l’annonce.

* On compte 136 morts palestiniens dont 91 civils (28 enfants) et 941 blessés dont 922 civils (258 enfants).

* Israël a forcé de très nombreux Palestiniens à quitter leurs maisons, principalement dans le Nord. Selon l’ONU 10 000 personnes avaient trouvé refuge dans des écoles onusiennes. Les bombardements ont été particulièrement intenses cette nuit

* La centrale électrique de la bande de Gaza n’a de fuel pour fonctionner que pour 48 heures. Les coupures d’électricité atteignent maintenant 12h par jour.

* Les médias ont aussi été touchés hier, dont le bâtiment qui abrite l’AFP. Dans un communiqué, Reporters sans frontières a condamné "fermement ce tir délibéré de l’armée israélienne contre des professionnels de l’information de la chaîne du Hamas ainsi que les déclarations du porte-parole du gouvernement israélien". L’organisation a aussi mise en cause le porte-parole du gouvernement israélien, Mark Regev, qui avait déclaré que pour l’armée israélienne les journalistes d’Aqsa TV n’étaient pas des journalistes légitimes au même titre que des journalistes de la BBC ou d’Al-Jazeera". Voir la réponse de l’armée israélienne.

* Ce matin, une explosion a eu lieu dans un bus à Tel Aviv, faisant une dizaine de blessés, dont trois graves. Le Hamas a semble t-il revendiqué l’explosion.

(...)


Réseau Palestine Bouches-du-Rhône

Gaza : silence, on assassine !

Manifestation : Halte aux massacres à Gaza ! Halte à l’impunité !

JEUDI 22 NOVEMBRE

MANIFESTATION

Après la Cisjordanie en 2002, le Sud-Liban en 2006 et déjà Gaza en 2008-2009, le gouvernement israélien s’est lancé sciemment dans un nouveau massacre. Le 14 novembre, le chef militaire du Hamas, Ahmed Jabari, a été victime d’une des innombrables exécutions extrajudiciaires perpétrées par l’armée israélienne. Pourtant, il s’était attaché à obtenir une trêve durable à Gaza. Mais le gouvernement d’extrême droite israélien ne veut pas d’un « partenaire pour la paix » et liquide systématiquement ceux qui pourraient le devenir. _ Menacé d’isolement diplomatique par la candidature palestinienne à l’ONU, le gouvernement d’extrême droite israélien s’est lancé dans une n-ième provocation meurtrière.
En 6 jours de bombardements sur Gaza, il y a déjà 109 mort-e-s, dont 10 femmes, 24 enfants, 12 personnes âgées. Leur seul tort : habiter à Gaza devenu une cage coupée du reste de la Palestine.

Ce qui rend le crime possible, c’est l’inqualifiable complicité occidentale et c’est l’impunité accordée à Israël.
La « justice » internationale n’a jamais poursuivi les dirigeant-e-s civil-e-s et militaires israéliens malgré les armes interdites, la population massacrée, les enfants tués ou estropiés. Le gouvernement des Etats-Unis continue de soutenir Israël à bout de bras. L’Union Européenne continue de permettre aux produits israéliens, notamment ceux des colonies, d’inonder sans taxe les marchés européens. François Hollande, reniant toutes ses promesses reçoit en triomphe le terroriste Nétanyahou et exige des Palestiniens qu’ils capitulent et renoncent à leurs droits.
Ces dirigeants sont complices. C’est leur attitude qui explique le carnage à l’œuvre.

La résistance palestinienne et la solidarité internationale continuent.
Nous étions des centaines à nous rassembler le 17 novembre devant la préfecture. Soyons encore plus nombreux

JEUDI 22 NOVEMBRE à 18 H

Nous nous rassemblerons à Marseille
aux Mobiles en haut de la Canebière

Halte aux massacres à Gaza ! Halte à l’impunité !

Réseau Palestine Bouches-du-Rhône


20 novembre 2012

7ème jour de l’attaque israélienne

- 119 Palestiniens ont été tués, on compte 900 blessés, en majorité des civils.

- En Cisjordanie, 3 palestiniens ont été tués dans des manifestations en solidarité avec la bande de Gaza, 4 ont été sérieusement blessés hier.

- Ban Ki Moon est à Jérusalem. Il a mis en garde contre une attaque terrestre.Au niveau des Nations unies, la Russie a accusé les États Unis de bloquer l’action du Conseil de sécurité.


Gaza, assassinats et désinformation
Alain Gresh

http://blog.mondediplo.net/2012-11-...


Infos sur les bombardements sur Gaza (19 novembre 14h.)


Sixième jour de l’attaque israélienne.

- Entre 87 et 89 Palestiniens ont été tués, dont 58 civils, parmi eux 18 enfants.
- On compte 679 blessés, dont 251 enfants et 122 femmes.
- 581 maisons endommagées ou détruites
- 25 écoles, 14 mosquées, 9 bureaux d’ONG et deux ministères endommagés ou détruits.
- Israël a fermé le seul passage commercial depuis et vers la bande de Gaza


Ziad Medoukh, dimanche 18 novembre 2012 Bonjour de Gaza Je vous envoie ce message les larmes aux yeux, moi qui ne pleure jamais, mais cet immeuble détruit se trouve à 500 métres de chez moi, et les…
Pour lire la suite cliquez ici http://www.france-palestine.org/Un-...

Photos et témoignages de Gaza au jour le jour par Anne Paq.
http://chroniquespalestine.blogspot.fr/
Photographe française indépendante, spécialiste en droits humains
installée depuis plusieurs années en Israël/Palestine. Membre de
Activestills.org.


Rassemblement du samedi 17 novembre devant la préfecture de Marseille .

JPEG - 241.8 ko
JPEG - 237.3 ko
JPEG - 200 ko
JPEG - 264.7 ko
JPEG - 207.5 ko
JPEG - 321.8 ko
JPEG - 224 ko
JPEG - 195.6 ko
JPEG - 219.5 ko
JPEG - 180.9 ko
JPEG - 204 ko
JPEG - 220.4 ko

Plateforme des ONG françaises pour la Palestine


Le point sur la situation dans la bande de Gaza - le 17/11 à 14h00

· 40 Palestiniens ont été tués depuis mercredi, dont 6 enfants. Selon le ministère palestinien de la santé, on compte 290 blessés dont 100 enfants et 80 femmes. Les bombardements ont été extrêmement intensifs, la BBC a totalisé 300 frappes aériennes en 24h, soit une toutes les 5 mns. Le bâtiment du premier ministre du Hamas a été détruit ainsi que plusieurs bâtiments officiels. Les tirs de roquettes se poursuivent.

· Le ministre des Affaires étrangères tunisien était ce matin dans la bande de Gaza, pour ce dernier : "Israël doit réaliser qu’il ne peut plus faire ce qu’il veut et qu’il n’est pas au-dessus des lois internationales. Ce que fait Israël n’est pas légitime et entièrement inacceptable". Aujourd’hui encore, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé samedi Israël d’avoir violé la trêve.

· A l’initiative du Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme, plusieurs ONG de défense des droits de l’Homme ont appelé de leurs vœux une session spéciale du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.



16 novembre 2012

La situation

20 Palestiniens ont été tués depuis mercredi après-midi, dont 12 civils, parmi eux 6 enfants et une femme enceinte. Les frappes israéliennes se sont poursuivies cette nuit et ce matin, 250 "cibles" ont été visées depuis deux jours, 275 roquettes tirées. Une roquette est tombée près de la ville de Jaffa, non loin de la résidence de l’ambassadeur de France. Les hôpitaux de Gaza commencent à manquer de matériel. Le ministère de l’Intérieur du Hamas a été détruit. La matinée d’aujourd’hui a été marquée par la visite du Premier ministre égyptien dans la bande de Gaza, pendant 3 heures. Le ministre des Affaires étrangères tunisien est attendu demain.

 

Les réactions

De nombreuses manifestations de solidarité ont eu lieu en Cisjordanie (Ramallah, Bethléem, Naplouse, Hébron), où l’ONG de défense des droits de l’Homme Al Haq appelle à l’arrêt de l’escalade militaire sur Gaza, "prison à ciel ouvert". En Israël, le Comité israélien contre les destructions de maisons a condamné l’attaque.

François Hollande s’est dit vendredi "très préoccupé par ce qui se passe dans la zone de Gaza". Jean-Marc Ayrault a déclaré hier qu’il était "temps d’arrêter cette escalade dangereuse à la fois pour la sécurité d’Israël pour son peuple, mais aussi les Palestiniens (...) Encore une fois l’objectif est de tout faire pour descendre la tension, arrêter les violences et tout faire pour que l’escalade disparaisse". Le ministère des Affaires étrangères a appelé "les parties à s’abstenir de toute escalade de la violence, dont les populations civiles israélienne et palestinienne paieraient immanquablement le prix". Laurent Fabius a appelé "Israël et le Hamas à la retenue".

Angela Merkel a affirmé qu’il ny avait "aucune justification pour tirer des roquettes sur Israël, ce qui avait comme conséquence de faire souffrir la population civile". Pour Catherine Ashton : "Les attaques à la roquette de la part du Hamas et d’autres groupes depuis Gaza, qui ont provoqué la crise actuelle, sont totalement inacceptables et doivent cesser. Israël a le droit de protéger sa population de ce genre d’attaques". "J’appelle Israël à faire en sorte que sa réponse soit proportionnée", a-t-elle ajouté. L’Australie a condamné le Hamas et défendu le droit d’Israël de se défendre. contre ces "attaques indiscriminées". Human Rights Watch a publié un communiqué dans lequel l’ONG affirme : "il n’ y a pas de justification pour des attaques, illégales ; les groupes palestiniens doivent mettre un terme à leurs attaques sur des civils".

 

Mobilisations

Dans le monde, de nombreuses manifestations. En France, voir ici la liste. A Paris, rassemblement samedi 17/11 à 15h, place de l’Opéra. à l’appel du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens. La Ligue des Droits de l’Homme "condamne l’escalade de la violence entre Israël et la bande de Gaza". L’AFPS appelle à une mobilisation "face à la fuite en avant criminelle de Netanyahou". Génération Palestine écrit qu’"Israël ne renoncera à sa politique que sous la pression, et si cette pression ne vient pas de nos gouvernements, elle devra venir de nous".

 

Appels à dons

- Appel à la solidarité ! Gaza a besoin de nous ! Nous avons besoin de vous ! Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP)
- SOS GAZA , appel à solidarité financière - appel du comité de secours médical pales­tinien (PMRS)

 

Témoignage

Retrouvez ici le témoignage d’Anne Paq, photographe française actuellement dans la bande de Gaza

 


15 novembre 2012

Situation à Gaza

- Au total, 13 Palestiniens ont été tués, dont deux enfants et une femme, et 115 ont été blessés depuis le début de l’opération israélienne, qui a débuté avec assassinat du chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari hier après midi. 3 Israéliens ont été tués ce matin par des roquettes tirées depuis la bande de Gaza. Les habitants se préparent au pire. Des milliers de personnes ont assisté ce matin aux funérailles d’Ahmad Jaabari. RFI rappelle que" l’opération « Plomb durci » il y a quatre ans s’était elle aussi déroulée pendant une campagne électorale en Israël".

- Le Conseil de sécurité s’est réuni hier soir mais n’a pas publié de positionnement. Il n’y a pas de réactions de la France. Pour les Etats unis "il n’y a pas de justification pour la violence que le Hamas et les autres organisations terroristes ont utilisé contre le peuple d’Israël". Le président égyptien Mohamed Morsi a jugé inacceptable l’« agression » israélienne contre la bande de Gaza. Une manifestation est prévue au Caire


Bande de Gaza : non au choix de la force

Après de nombreuses frappes militaires contre la bande de Gaza depuis une semaine, l’armée israélienne vient d’assassiner un haut responsable du Hamas, risquant d’entraîner toute la région dans une spirale de violence qui, comme l’opération Plomb durci en décembre 2008-janvier 2009, aura des conséquences désastreuses pour la population de Gaza et n’assurera pas la sécurité recherchée par Israël.

Paris le 14 novembre 2012,

La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine dénonce l’assassinat d’un haut responsable du Hamas et la solution militaire choisie par Israël. Le Hamas est profondément enraciné dans la société palestinienne. Israël ne le détruira pas par les bombes. Les assassinats ciblés, les punitions collectives envers la population palestinienne de Gaza n’y parviendront pas non plus. Les conséquences humanitaires et politiques de l’opération Plomb durci en décembre 2008-janvier 2009 ont été désastreuses. Si le Hamas a été affaibli militairement, il est resté un acteur politique incontournable et l’attaque israélienne a davantage affaibli et discrédité l’Autorité palestinienne. Pourtant Israël fait à nouveau le choix de la force et menace aujourd’hui de renverser le président Abbas s’il obtient l’adhésion de la Palestine à l’ONU à la fin novembre.

Israël a le droit, comme tout autre pays, de protéger sa population, mais cela suppose, comme pour le Hamas, qu’il respecte les règles fixées par le droit international. Celui-ci lui interdit d’imposer une punition collective à 1,5 million de Palestiniens à Gaza en les soumettant à un blocus illégal et à une nouvelle opération militaire. En vertu des Conventions de Genève, le devoir d’Israël, en tant que puissance occupante, est de protéger la population civile occupée ; Israël continuant de contrôler les frontières aériennes, maritimes et terrestres de ce territoire, emprisonnant 1,5 millions de Palestiniens.

La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine rappelle les conditions immédiates d’un règlement du conflit : retrait israélien des Territoires palestiniens, gel complet et immédiat de la colonisation en Cisjordanie, levée des restrictions israéliennes, réouverture des points de passage de et vers la bande de Gaza. Une solution juste, fondée sur le droit international, est la seule garantie pour Israël de vivre un jour en paix avec ses voisins.

Les organisations de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine demandent une action forte du gouvernement français et de l’Union européenne pour mettre un terme à l’escalade militaire.


Plateforme des ONG françaises pour la Palestine
14, passage Dubail
75010 Paris
01 40 36 41 46
contact chez plateforme-palestine.org
www.plateforme-palestine.org

La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine a pour objectif général de contribuer activement à l’établissement d’une paix juste entre Palestiniens et Israéliens fondé sur le droit international, en agissant sur deux leviers ; par l’information et la mobilisation de la société française et des forces politiques françaises ; le soutien au développement de la société civile palestinienne pour appuyer la mise en place d’un Etat démocratique.

Retrouvez nous sur https://fr.twitter.com/PFPalestine et FB http://www.facebook.com/plateforme.ongfrancaises

Membres

- AFPS – ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE

- AJPF – ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES JUMELAGES ENTRE VILLES DE FRANCE ET CAMPS PALESTINIENS

- AURDIP – ASSOCIATION DES UNIVERSITAIRES POUR LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL EN PALESTINE

- CBSP – COMITE DE BIENFAISANCE ET DE SECOURS AUX PALESTINIENS

- CCFD-TERRE SOLIDAIRE – COMITE CATHOLIQUE CONTRE LA FAIM ET POUR LE DEVELOPPEMENT

- CEDETIM

- CEMEA – CENTRES D’ENTRAINEEMNT AUX METHODES D’EDUCATION ACTIVE

- CICUP – COLLECTIF INTERUNIVERSITAIRE POUR LA COOPERATION AVEC LES UNIVERSITES PALESTINIENNES

- CIMADE

- COMITE GAZA JERUSALEM MEDITERRANEE

- CVPR-PO – COMITE DE VIGILANCE POUR UNE PAIX REELLE AU PROCHE-ORIENT

- ERM-SERVICES – ENFANCE RESEAU MONDE /SERVICES

- FEDERATION ARTISANS DU MONDE

- FSGT – FEDERATION SPORTIVE ET GYMNIQUE DU TRAVAIL

- GENERATION PALESTINE

- GREF – GROUPEMENT DES RETRAITES ET EDUCATEURS SANS FRONTIERE

- LDH – LIGUE DES DROITS DE L’HOMME

- LIFPL – LIGUE INTERNATIONALE DES FEMMES POUR LA PAIX ET LA LIBERTE

- MIR – MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA RECONCILIATION

- MRAP – MOUVEMENT CONTRE LE RACISME ET POUR L’AMITIE ENTRE LES PEUPLES

- MOUVEMENT DE LA PAIX

- PAX CHRISTI

- SECOURS CATHOLIQUE-CARITAS FRANCE

- SIDI – SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L’INVESTISSEMENT

- TDH – TERRE DES HOMMES FRANCE

- UJFP – UNION JUIVE FRANÇAISE POUR LA PAIX

Observateurs

- ACAT – ACTION DES CHRETIENS POUR L’ABOLITION DE LA TORTURE

- AFRAN SAUREL

- AEDH – AGIR ENSEMBLE POUR LES DROITS DE L’HOMME

- AMNESTY INTERNATIONAL

- ASSOCIATION POUR JERUSALEM

- COLLECTIF JUDEO-ARABE ET CITOYEN POUR LA PAIX

- COORDINATION SUD

- CRID – CENTRE DE RECHERCHE ET D’INFORMATION SUR LE DEVELOPPEMENT

- FRANCAS

- GAIC – GROUPE D’AMITIE ISLAMO-CHRETIENNE

- HI – HANDICAP INTERNATIONAL

- MDM – MEDECINS DU MONDE

- RITIMO

info portfolio

marseille_article_manif_du_24_nov-99f37
Retour en haut de la page

6 Messages

  • Le 15 novembre 2012 à 22:55, par

    il est difficile de parler d’un affrontement entre deux parties : les F-16 israéliens et les roquettes palestiniennes ne sont pas des armes équivalentes. Le bilan humain, depuis la trêve de janvier 2009 qui a suivi l’opération « Plomb durci », le confirme.

    L’organisation israélienne de défense des droits humains B’Tselem dresse le compte des Palestiniens et des Israéliens tués à Gaza depuis le 19 janvier 2009 jusqu’au 30 septembre 2012 (« Fatalities after operation “Cast Lead” ») :

    271 Palestiniens (dont 30 mineurs) contre 4 Israéliens.

  • Le 17 novembre 2012 à 08:15, par m-a patrizio

    16 novembre 2012

    S. Nasrallah : Les missiles Fajr 5 sont la grande surprise de la Résistance à Israël

    Par Hasan Nasrallah

    « Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a assuré que la riposte palestinienne par des tirs des missiles iraniens Fajr 5 contre Tel Aviv constituent une évolution de grande importance dans l’histoire du conflit arabo-israélien. S’exprimant sur la nouvelle offensive israélienne contre la Bande de Gaza, lors de la commémoration du premier jour d’Achoura, dans la banlieue sud de Beyrouth, le commandant de la résistance libanaise estime que la direction israélienne a de nouveau commis les mêmes erreurs de 2006, lorsqu’elle a anticipé et dit avoir éliminé toutes les capacités balistiques de la résistance libanaise. Le ministre israélien de la Guerre Ehud Barak avait déclaré pendant la journée de ce jeudi 15 que les forces balistiques à la portée de plus de 40 km ont été éliminées. Il s’avère que le missile iranien Fajr 5 tiré dans l’après midi a une portée allant de 110 à 150 Km.

    Selon lui, l’offensive contre la Bande de Gaza a l’avantage de dévoiler le vrai visage des Occidentaux, nommant les Américains, Britanniques et Français qui se présentent comme étant aux cotés des peuples arabes, alors qu’ils soutiennent Israël inconditionnellement. »

    Texte intégral (et mise à jour des événements) sur le site d’ISM France :

    http://www.ism-france.org/analyses/S-Nasrallah-Les-missiles-Fajr-5-sont-la-grande-surprise-de-la-Resistance-a-Israel-article-17591

    m-a

  • Le 17 novembre 2012 à 20:04, par m-a patrizio

    « Colonnes de Nuées »

    Pourquoi une nouvelle guerre contre Gaza ?

    par Thierry Meyssan

    À nouveau Israël attaque Gaza et les médias internationaux relaient des images de désolation. Cependant la sidération que provoque l’horreur quotidienne de cette nouvelle guerre ne doit pas nous empêcher de l’analyser et d’en comprendre les objectifs. Thierry Meyssan répond à cette question.

    Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 17 novembre 2012

    « Le 14 novembre 2012, les Forces armées israéliennes ont lancé l’opération « Colonne de Nuées » contre les installations administratives et militaires du Hamas dans la Bande de Gaza. Dès le premier jour, elles ont assassiné Ahmed Jaabari, numéro 2 de la branche armée de l’organisation palestinienne. Elles auraient également détruit des rampes de lancement souterraines de missiles sol-sol Fajr 5.

    « Colonnes de Nuées » a rapidement pris une grande ampleur, l’aviation israélienne multipliant les bombardements. L’état-major israélien a procédé au rappel de 30 000 réservistes, rapidement étendu à 75 000 hommes au risque de désorganiser l’économie. De la sorte, Israël se met en capacité d’envahir la Bande de Gaza avec des troupes au sol.

    Cette situation appelle plusieurs explications.

    Pourquoi maintenant ?

    Dans quel but ?

    Les troubles en Jordanie sont-ils liés ?

    Les troubles en Syrie sont-ils liés ?

    Quels sont les premières conclusions de la guerre en cours ? »

    Article intégral sur :

    http://www.voltairenet.org/article176613.html

    m-a p.

    • Le 21 novembre 2012 à 00:38, par Marie Pierre

      Alors du point de vue de son fauteuils d’occidentale bien pensant qui veut s’offrir gratuitement et sur le dos du conflit Israelo-palestinien une jolie conscience il est très facile de trouver un coupable et puis personne ne vous reprochera de défendre une cause quand ont y mêle les mots enfants femmes et sang. En revanche en ne regardant Israel, que comme un monstre d’occupation assoiffé de sang, tuant femmes et enfants ont s’éloignent de l’histoire de cette régions, des vrais problèmes et en plus de ne jamais toucher du doigt la réalité du terrain vous instaurez la haine, vous importez un conflit qui n’est le votre, préférant cautionner tous les actes de terrorisme dans cette région pour ne pas qu’on vous imagine une seule seconde partisan de l’état juif. Il n’y a pas de gentils et de méchants dans ce conflits juste une accumulation de problèmes noués les uns aux autres et beaucoup trop de souffrances. Alors je crois qu’on a tous de bonnes raisons de soutenir le peuple Palestiniens mais il n’est pas nécessaire de diaboliser Israel et son peuple qui lutte aussi pour que ça change. Si vous êtes si engagé pour la paix et pas seulement pour attiser un feu, venez parlez avec des Palestiniens, Des Gazaouis réfugiés, des Arabes/Israeliens, des Bédouins du sud entre Gaza et Bersheva venez parler avec les Druzes du Golan, osez rencontrer un jeune Tel-Avivien qui lutte pour la paix et la laïcité dans un endroit ou ces mots ne connaissent pas d’échos, venez voir la honte des colonies et vous seriez surpris d’y entendre même du Français, venez dans l’association "Breaking the silence" discuter avec des anciens soldats... Pour finir OUI "Les occupants ont forcément plus d’avantages, donc plus de responsabilités"… Cependant il y a dans vos mots moins d’espoir, moins de tolérances, moins de paix que les Israéliens et les Palestiniens que je rencontre.

      • Le 21 novembre 2012 à 07:42, par

        Contentez-vous honnêtement de regarder les chiffres de morts des deux côtés et cette prison à ciel ouvert qu’est Gaza.

  • Le 18 novembre 2012 à 13:03, par

    http://blog.mondediplo.net/2012-11-...

    vendredi 16 novembre 2012, par Claude Sarah Katz

    Jeudi 15 novembre, 9:30

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090