Une tribune pour les luttes

Après l’intervention policière brutale devant le 91 bd Plombières le vendredi 22 février.

Témoignages et suites.

Article mis en ligne le lundi 25 février 2013

Rudi est condamné pour son soi-disant refus d’obtempérer immédiatement, outrage et rebellion ..., à 8 mois de prison dont 4 avec sursis. Pour les 4 mois fermes, ce sera hors de la prison : il devra se présenter avec son avocate pour le suivi ( présentation régulière au commissariat, bracelet électronique, ... devant le JAP (juge d’application des peines) le lundi 18 mars ; il va donc falloir que nous restions mobilisés...
Ce soir, il est libre et sa famille heureuse !

L’avocate a fait une plaidoirie très vibrante sans parler des violences policières pour ne pas alourdir le dossier et rallonger la procédure, en se centrant sur la demande simple qu’on juge Rudi comme une personne, sans inégalités dues à son statut, lui qui n’a aucun casier judiciaire en France ou en Roumanie. La procureuse a été vraiment odieuse, à la limite raciste, vociférant avec un ton très différent de celui qu’elle avait employé pour les détenus précédents, nommant entre autres qualificatifs très péjoratifs "ramassis", "meute", les femmes et les enfants qui s’étaient rassemblés au pied de l’immeuble (il n’y avait qu’un homme en dehors de Rudi menotté), parlant de "lapidation " des policiers (?) comme si elle voulait provoquer la bonne vingtaine de personnes, roms ou non, venues en soutien dans la salle.


Soutien à Rudi qui passe en comparution immédiate le lundi 25 février à 14 h au Tribunal Correctionnel, rue Emile Pollak

Rudi a été placé aux Baumettes. Il passera au Tribunal Correctionnel le lundi 25 février à 14 h.

L’audience est publique. Son avocate pense qu’il est important que les soutiens soient nombreux.


Témoignages de deux personnes non résidentes
présentes sur les lieux au moment de la charge policière

Samedi 23 février

« Je reviens du 91. Tout y est calme ce matin.
L’épouse de R. est rentrée de l’hôpital nord hier soir, elle tousse encore (la police l’a gazée à deux reprises à 1m de distance) mais est surtout très inquiète pour son mari malade qui a été interpelé dans des conditions absolument ahurissantes hier.
Plusieurs personnes disent la même chose : R. revenait du magasin Dia vers 15h15 lorsque la police aurait procédé à un contrôle d’identité devant l’entrée du 91...

La France, berceau des Droits de l’Homme, fera-t-elle un jour des Droits de l’Homme une réalité pour les Rroms ?
J. »


« Ce que j’ai vu …

une violence policière disproportionnée face à un seul homme
un déploiement de forces de police d’environ 40 policiers sortis de 4
voitures de police et de plusieurs cars stationnés sur le boulevard
- mon attention fut attirée par un policier seul , courant après une
voiture qui fit le tour du bâtiment
- puis je vis plusieurs policiers arme au poing (tazer et bombes
lacrymo) courir pour ceinturer violemment R. [un résident du lieu], l’extirpant de sa voiture avec bcp de violence.
- 3 voitures de police ont ensuite déboulé à très vive allure pour
"dégager" leurs collègues (citation d’un policier en civil) sur place
face à sa femme qui tentait de s’interposer , la seule réponse de la
police fut plusieurs jets de bombe lacrymo au milieu des familles,
femmes et enfants.
- les policiers étaient postés en cordon de sécurité tout autour de la
scène nous empêchant de nous approcher.
- J. et moi avions de gros problèmes de réseau téléphonique pour
joindre les pompiers (prise en charge de la femme de R., très
choquée) et là je dois dire que visiblement les policiers se
foutaient totalement de cette situation d’urgence voilà.
L. »




ALERTE

Vendredi 22 février 15h.30

En ce moment même. Besoin de monde pour soutenir le lieu.

18h
La police est partie. il y a réellement eu des violences policières. Plusieurs personnes Roms et non Roms peuvent en témoigner par divers supports.
Une femme est hospitalisée à l’hôpital nord à cause des gaz lacrymo.
Plus d’une 20aine de militants sont encore sur place.

Des informations complémentaires suivront.

P.-S.

Sur la réquisition du 91 bd Plombières :
article 22625

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1180