Une tribune pour les luttes

mardi 12 mars 2013

MARSEILLE

10 h 15

10h15 au JLD (TGI 49-51 bd Ferdinand de Lesseps 13014, Métro Bougainville).

Solidarité avec M. Altun au Tribunal Administratif

Réseau Éducation Sans Frontières

Numan ALTUN résiste à une tentative d’expulsion lundi 11 mars.

Il passe devant le juge des libertés et de la détention mardi 12 mars à 10h15.

Père kurde, enfermé au centre de rétention depuis le 8 mars, M. ALTUN est passé ce lundi 11 mars après midi au tribunal administratif pour contester une obligation à quitter le territoire.

Cette audience était connue de tous, si bien la police aux frontières a tenté de l’expulser le jour même en le sortant de sa cellule à 4h du matin...

Le gouvernement a changé, la politique du chiffre perdure.

Finalement Le tribunal administratif a rejeté son recours au désespoir de sa petite fille, présente, très tendre, avec sa maman.

M. ALTUN passe mardi 12 mars à 10h15 devant le JLD (juge des libertés et de la détention) au TGI à côté du centre de rétention (49/51 bd de Lesseps 13014, métro Bougainville).

Soyons nombreux à participer à cette audience.


Numan ALTUN, kurde, qui vit à Toulouse depuis 2001, est père d’une petite fille française de 8 ans. Condamné en 2007 à une peine avec sursis, il est arrêté cinq jours avant l’expiration de celle-ci, lors d’un banal contrôle. Enfermé 45 jours au CRA de Toulouse, il refuse 3 embarquements avant d’être finalement été expulsé vers la Turquie (non sans violences policières vraisemblablement, voir www.educationsansfrontieres.org/art... )

En revenant de Turquie, la police l’a arrêté à l’aéroport de Marignane ; et il vient de purger sa peine à la prison de Luynes.
Son ex compagne et sa fille l’attendaient donc à Toulouse le 8 mars mais M. ALTUM a été emmené directement au CRA de Marseille. Elles ont donc dû s rendre à Marseille pour pouvoir le visiter au centre de rétention… d’où il pourrait être expulsé dans les prochains jours.
Soyons nombreux à soutenir M. ALTUM et sa famille en assistant aux audiences des tribunaux.

Si M. Altun n’est pas libéré par le TA (14 h devant le tribunal administratif, 27 cours Pierre Puget, 13006), il passera Mardi 12 mars à 10h15 devant le JLD (TGI 49-51 bd Ferdinand de Lesseps 13014, Métro Bougainville).