Une tribune pour les luttes

Suites de la grève du personnel du Foyer d’Accueil Médicalisé l’Escale.

Article mis en ligne le samedi 18 mai 2013

Le 17 Mai 2013

Conséquences de la grève du personnel du Foyer d’Accueil Médicalisé l’Escale :

Aucun protocole de fin de grève n’a été signé, le directeur général de la Chrysalide, Jean-Pierre Blondeau n’ayant montré aucun souhait de fin de conflit social bien au contraire, pour preuves, il continue la destruction des moyens et du personnel de ce foyer d’accueil :

- depuis 2 mois bientôt, le personnel est livré à lui même aucune orientation claire de travail, aucun devenir, mais des suppressions de droit, il est interdit à présent de partir en week-end avec les adultes comme cela se fait depuis 4 ans et comme cela est écrit dans le projet initial de l’établissement.

-  les droits à congé pour enfants malades (3 jours par an) sont eux aussi réinterrogés par la direction.
- Les récupérations des repos hebdomadaires tombant sur les jours fériés sont encore actuellement purement et simplement supprimées alors qu’ils étaient accordés selon la CCNT66 avant l’arrivée de la direction qui gère actuellement le foyer. Face à cette situation, 12 membres du personnel ont saisi et été reçus par le conseil des prud’hommes ou  aucune conciliation avec Francis Colinmaire, administrateur du Groupement n’a été possible.

- Comble du management un mois après le licenciement du chef de service, qui avait provoqué cette grève de 10 jours de la totalité des employés, un second salarié a reçu une lettre lui signifiant sa mise à pied en attente d’un entretien préalable à licenciement.

- A l’issue de cette grève il a été demandé aux salariés par M.JP Blondeau, directeur général, de ne plus communiquer en interne (et donc à l’adresse des familles des résidants accueillis) ou en externe (cette fois à l’adresse des partenaires, organismes bailleurs, inspection du travail et autres) c’est-à-dire de se taire, tout simplement.


Quand s’arrêtera cette folie ?

Comment travailler dans de telles conditions où la menace et la pression sont les maitres mots de la politique managériale d’une Chrysalide de Fos complètement dépassé ?

Pour finir rappelons-nous que ce personnel reçoit à la journée des personnes en situation d’autisme qui assistent et subissent indirectement ces événements de plus en plus conséquents.

Un flot d’incompréhensions étant en train d’inonder un lieu dédié à restaurer la communication sans que cela incite les dirigeants à se remettre en question…

«  Je crois qu’il existe de bon patron comme il existe de bon personnel, mais là le personnel est en face d’un patron narcissique installé dans la toute puissance qui a oublié qu’il gérait un établissement médico-social et que cet établissement existe d’abord pour les personnes avec autismes et non pour que lui-même puisse faire étalage de son pouvoir.  » CD


Voir sur la lutte Mille Bâbords 23292


Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Luttes c'est aussi ...

0 | ... | 235 | 240 | 245 | 250 | 255 | 260 | 265 | 270 | 275 | ... | 1025

Marseille c'est aussi ...

0 | ... | 210 | 215 | 220 | 225 | 230 | 235 | 240 | 245 | 250 | 255

Santé c'est aussi ...