Une tribune pour les luttes

Résister aujourd’hui

La haine et l’intolérance ont tué Clément 18 ans

Pétition

Article mis en ligne le samedi 8 juin 2013

cher(e)s ami(e)s,

il devient urgent de signer cette nouvelle pétition que nous avons lancé ce soir pour demander la dissolution des groupuscules d’extrême droite, il s’agit de la signer après avoir cliqué sur le lien, ci-dessous

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2013N41139

N’oubliez pas après avoir signé de confirmer votre signature

Je compte sur vous pour l’envoyer à tous vos contacts , c’est très important

cordialement
Michel Vial

Résister Aujourd’hui

resister.aujourdhui chez gmail.com

www.resisteraujourdhui.blogspot.com
(en cours de reconstruction)



La haine et l’intolérance ont tué Clément 18 ans

Qu’attend-on pour dissoudre ces groupuscules et appliquer à Internet les lois antifascistes et antiracistes de la République ?

Nous apprenons avec une grande tristesse et une forte indignation le lynchage du jeune Clément, et nous nous associons à la douleur de ses proches.
Clément était un jeune étudiant, connu comme militant syndical et antifasciste, et les témoins désignent comme agresseurs un groupe d’extrémistes dont l’un au moins porterait une croix gammée.
Cela nous rappelle douloureusement l’assassinat par des colleurs d’affiches du F.N. d’Ibrahim Ali, 16 ans à Marseille, mais aussi de Brahim Bouaram, 29 ans, jeté dans la seine à l’issue d’un défilé du F.N.
L’horreur fasciste montre une nouvelle fois son vrai visage, et nous voyons encore, comme prémices l’image de ces extrémistes attaquant violemment les forces de police, les journalistes et caméramans, après la manifestation « anti-mariage pour tous ».

Au nom du vécu de nos anciens de la Résistance et de la Déportation, dont elle se veut l’héritière, notre association demande, avec force et détermination au Président de la République et au ministre de l’intérieur, la dissolution immédiate du groupe responsable de cet assassinat et des enquêtes approfondies sur tous les groupes extrémistes violents, en particulier de la mouvance identitaire, ainsi que leurs dissolutions si nécessaires.

La République ne peut tolérer des comportements et des crimes qui, par des engrenages bien connus, menacent ses fondements démocratiques et ouvrent la voie au fascisme si l’on n’y résiste pas.

« Résister Aujourd’hui » le 6 juin 2013

Extraits de notre quinzaine mémorielle de Lambesc (13) notamment la conférence débat du vendredi 14 juin où il sera essentiellement question de la montée de l’extrême droite et de ses conséquences, en présence d’Alain Chouraqui, sociologue, directeur de recherche au CNRS, président de la Fondation du Camp des Milles, de François-René Cristiani-Fassin, présisdent du Mémorial Jean Moulin et de Michel Vial, président de "Résister Aujourd’hui"

Zip - 1.8 Mo
Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Résister Aujourd’hui c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25