Une tribune pour les luttes

Communiqué de La voix des Rroms

Valls : démission et formation civique

Article mis en ligne le mercredi 25 septembre 2013

M. Manuel Carlos Valls a grandement besoin d’une formation civique comme celle à laquelle est soumise la délivrance d’un titre de séjour pour les personnes étrangères. En effet, bien que Français depuis 1982, M. Valls ne semble pas encore avoir assimilé correctement les principes et les valeurs fondamentales de la République dont il est ministre de l’Intérieur. Il en a largement fait la preuve en soutenant encore aujourd’hui que les Rroms « ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation » avec les populations locales.

La voix des Rroms tient à rappeler qu’environ 97% des Rroms vivant en France sont citoyens français et que, par conséquent, en tant que Rroms, ils n’ont pas «  vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie. », comme le prétend M. Valls avec un populisme dégoûtant pour tout citoyen. Concernant les Rroms roumains ou bulgares, ces derniers n’ont pas à être désignés distinctement et traités différemment de leurs concitoyens non-rroms.

La situation de quelques 15.000 Rroms de citoyenneté roumaine ou bulgare qui survivent dans des bidonvilles n’est pas un «  problème rom  », comme se plaisent à la dire les autorités. Elle est la conséquence logique d’une politique xénophobe et populiste initiée par l’ancien ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy et poursuivie jusqu’aujourd’hui. Cette exclusion, partie intégrante de la crise du logement, qui touche presque 4 millions de personnes en France, est sciemment entretenue à des fins de manipulations électoralistes.

Une personne qui met en danger la paix sociale comme le fait M. Valls avec ce discours huntingtonien n’a pas sa place au gouvernement. C’est pourquoi La voix des Rroms demande sa démission de M. Valls et son inscription à une formation civique avec un programme sur au moins les premières phrases de la constitution française : «  La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion.  ». Obligatoire pour tous les étrangers sollicitant un titre de séjour, et dans une stricte exigence d’égalité, une telle formation devrait aussi être accessible à un ministre en voie de reconversion.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

2 Messages

  • Le 25 septembre 2013 à 13:00, par moi

    La polémique sur les problèmes d’insertion des Roms en France, avec notamment les récents propos de Manuel Valls, est instrumentalisée à des fins électorales. "Si je ne me trompe, il y a de l’élection dans l’air en France. Chaque fois qu’on ne veut pas parler de choses importantes comme le budget ou les dettes, on trouve les Roms"déplore, mercredi 25 septembre, Viviane Reding, la commissaire européenne à la justice sur France Info.

    En septembre 2010, Viviane Reding avait durement critiqué les expulsions de Roms menées par le gouvernement de M. Sarkozy en les comparant à des épisodes de la seconde guerre mondiale. La Commission européenne avait menacé la France de sanctions pour non-respect de la législation de l’UE en matière de liberté de circulation. Sous cette menace, Paris avait au final accepté de modifier sa loi nationale afin de mieux tenir compte de règles européennes encadrant les renvois chez eux de citoyens de l’UE.

    "Nous avons des règles européennes qui ont été signées par la France, des règles sur la libre circulation des citoyens européens. Et ce ne sont pas des Roms mais des individus. C’est sur décision d’un juge qu’ils peuvent être évacués s’ils ont fait quelque chose qui va à l’encontre les lois de l’Etat en question"a poursuivi Viviane Reding.
    "Il y a 50 milliards d’euros qui sont à disposition et qui ne sont pas utilisés. Je me demande pourquoi". Nous avons mis l’argent sur la table. Il pourrait servir aux maires et je vois que cet argent n’est pas utilisé." "La France a signé une stratégie nationale d’intégration des Roms. Or l’argent n’arrive pas où il y doit arriver, dans les communes, chez les maires, là où il y a les problèmes".

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 13:21, par christiane

    Un peu d’honnêteté quand on parle des Roms !

    Non les Rroms ne sont pas nomades pour la plupart.
    Non ils n’aiment pas spécialement vivre dans des bidonvilles construits ingénieusement et démolis tous les trois mois par la police qui écrase à ce moment la plupart de leurs possessions.
    Oui Ils ne rêvent que d’avoir le droit de travailler plutôt que de mendicité et de ramassage de nos poubelles !
    Oui, ils ont envie pour la plupart de s’intégrer et que leurs enfants aillent à l’école. Ils font beaucoup d’efforts pour qu’ils puissent continuer leur scolarité malgré les expulsions permanentes et la peur de ne pas se retrouver ensuite.

    http://www.millebabords.org/spip.php?article23281

    Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Roms c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70