Une tribune pour les luttes

[Resf13-info] Agenda et Infos (29 septembre 2013)

Mercredi 2 octobre à 14h rassemblement devant la préfecture contre les expulsions de pères d’élèves sans papiers, place Felix Barret

Article mis en ligne le mardi 1er octobre 2013

Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

AGENDA

 

- Mercredi 2 octobre à 14h :
rassemblement devant la
préfecture contre les expulsions de pères d’élèves
sans papiers,
place Felix Barret (voir
ci-dessous).

 

-
Mercredi 2 octobre de 15h à 17h : permanence RESF, à la MMDH, 34 cours julien
13006 Marseille

 

- Samedi 5 octobre de 10h à
13h :
réunion RESF à Marseille, fac St-Charles, salle CH57.

Cette
réunion sera l’occasion de parler de l’avenir (fonctionnement, priorités…) du
RESF à Marseille. La présence du plus grand nombre de militants et sympathisants
est donc souhaitable…et souhaitée !

 

 

INFOS

1/ Pères sans papiers d’enfants français… la nouvelle
cible ?

RASSEMBLEMENT MERCREDI 2 OCTOBRE à 14h DEVANT LA PREFECTURE

2/ Trois pères d’élèves toujours au centre de rétention de Marseille

3/ RESF organise la rentrée des classes de TIKA (Communiqué RESF)

4/ RESF soutient "L’Escale", un film de Kveh Bakhtiari

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

 

 

1/ Pères sans papiers d’enfants français… la nouvelle
cible ?

 

RASSEMBLEMENT devant la préfecture
MERCREDI 2 OCTOBRE à
14h

pour exiger la libération
des pères au centre de rétention et le retour de ceux récemment
expulsés

Demande d’audience a été
faite.

 

Y aurait-il du retard dans la politique du chiffre dans
les Bouches du Rhône ?...

L’été 2013 n’a semble-t-il pas été trop chaud pour les
jeunes et les familles Sans Papiers du département, indiquait-on à la fin des
vacances… C’était sans compter sur une rentrée torride qui voit se multiplier
l’enfermement au centre de rétention de Marseille de pères de familles !
Originalité : ils sont tous pères d’enfants français, dont ils
s’occupent.

Au
moins 6 y ont été ou sont encore enfermés.

- M. KATIB, père tunisien
d’une enfant de 1 an a été expulsé le 26 septembre

- M. SAJA, (nationalté ?),
père d’un enfant scolarisé en maternelle à Marseille, a été libéré le 27
septembre

- M. HARID, père tunisien
d’une fille de 2 ans, sa compagne, française, enceinte... a été expulsé le 28
septembre.

- M. ALI, père comorien d’un
enfant de 17 ans scolarisé en lycée à Marseille, est enfermé au CRA depuis le 17
septembre. En France depuis 1992 !

- M. TEBAH, père algérien de 3
enfants français, scolarisés à Brignoles (83) est enfermé au CRA depuis le 20
août et a déjà subi deux tentatives d’expulsion.

Voir ci-dessous et
http://www.educationsansfrontieres.org/article47464.html

- M. KANTE, père guinéen
d’une enfant française, scolarisée en maternelle à Marseille est enfermé au CRA
depuis le 12 septembre. Voir ci-dessous et
http://www.educationsansfrontieres.org/article47487.html

Parfois en France depuis plus de 10 ans, leur place est
évidemment proche de leurs enfants.

STOP au démantèlement des familles !
Les pères enfermés doivent être libérés et régularisés. Ceux expulsés doivent
pouvoir revenir.

 

 

2/ Trois pères d’élèves toujours au centre de rétention

- M KANTE, guinéen, est en France
depuis plus de 10 ans. Sa
fille, française, scolarisée en maternelle à Marseille,
est pris en charge par l’ASE (aide sociale à l’enfance) qui témoigne que M. 
Kante, qui a appris son existence en 2011 et l’a reconnue, la voit
régulièrement.

Mais cela risque de se briser, car M. Kante est au
centre de rétention de Marseille depuis le 12 septembre, dénoncé sur son lieu de
travail.

 

- M
TEBAH,
père algérien de 3 enfants français scolarisés à
Brignoles (83), est au centre de rétention de Marseille depuis le 20 août. Il a
été arrêté lors d’un contrôle d’identité sur la voie publique à Marseille, où il
vit. Arrivé en France il y a 13 ans, il est toujours en contact avec ses
enfants, un garçon de 9 ans, deux filles de 7 et 6 ans et avec leur mère ils
organisent des rencontres régulières.

 

- M. 
ALI,

père comorien d’un garçon de 17 ans, français, scolarisé en terminal en lycée
professionnel à Marseille. En France depuis 1992 (!), il a perdu son titre de
séjour suite à la séparation avec son ex-femme. Mais celle-ci ne souhaite qu’une
chose : qu’il puisse rester en France et concoure à l’éducation de leur
fils.

 

Pour dire STOP à la fabrique des
quasi-orphelins, vous pouvez envoyer un courriel en Préfecture
 :

Préfet michel.cadot@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr

Directeur de cabinet du préfet :
vincent.berton@bouches-du-rhone.gouv.fr

Secrétaire général : louis.laugier@bouches-du-rhone.gouv.fr

 

 

3/ RESF ORGANISE LA RENTREE DES CLASSES DE TIKA (Albertville 73)

Le nombre de familles déboutées du droit d’asile,
assignées à résidence, poussées à la clandestinité, s’est accru cet été de
manière insupportable.

Les savoyards se sont dressés contre cette évolution et
ont pris fait et cause pour la famille de Tika.

Cette famille géorgienne (David et Maïa Shikhashvili, le
père et la mère, Tika 11
ans, et Ana 4 ans) se voit obligée de se cacher pour éviter l’expulsion qui lui
serait fatale. Les fillettes n’ont ainsi pas pu faire leur rentrée à la date
normale.

Familles, enseignants, associations, élus se sont réunis
le jour de la rentrée pour l’opération « Pas de chaises vides pour TIKA et ANA »
pour signifier leur soutien à la famille, et leur refus de cette
situation.

Le 14 septembre, l’artiste HK et les Saltimbanks
invitent la famille Shikhashvili sur la grande scène de la fête de l’Humanité.
Ce sera la première apparition de cette famille depuis qu’elle a fui
Albertville, le 19 août pour échapper à une expulsion vers la Géorgie le
lendemain. Depuis, elle vit cachée, protégée par des particuliers, des gens
comme tout le monde qui n’acceptent pas qu’on pourchasse des enfants, qu’on leur
interdise d’aller à l’école et qu’on impose à leurs parents de rentrer menottés
vers un pays qu’ils ont fui.

 

Jeudi 26
septembre à 8h30, TIKA faisait sa rentrée dans la classe de CM2 de l’école du
Val des Roses, devant une foule de personne venue la soutenir et la protéger.

Voir les photos
 http://www.educationsansfrontieres.org/article47498.html

 

Aujourd’hui, elle vit séparée de sa famille pour rendre
une éventuelle expulsion plus difficile

 

Face à un président et un gouvernement qui ne trouvent
pas le courage politique de rompre avec les objectifs et les méthodes de Sarkozy
en matière d’immigration, face à un ministre de l’Intérieur qui se conduit comme
une brute, des enseignants, des parents d’élèves, des gens ordinaires mais aussi
des militants et des élus et des artistes comme HK et d’autres se lèvent pour
dire qu’ils ne laisseront pas faire. Que ce qui était intolérable sous Sarkozy
le reste, hélas ! sous Hollande. Il faut que ça change. Maintenant
 !

 

Contacts RESF sur ce dossier : Nadia NGUYEN QUANG : 06
10 55 35 21, Gérard COLO : 06 58 62 40 18, Richard MOYON : 06 12 17 63
81

 

 

4/ RESF soutient "L’Escale", un film de Kveh Bakhtiari

Voir un extrait http://www.educationsansfrontieres.org/article47558.html

 

A Athènes, le modeste appartement d’Amir, un immigré
iranien, est devenu un lieu de transit pour des migrants qui, comme lui, ont
fait le choix de quitter leur pays.

Mais la Grèce n’est qu’une escale, tous espèrent
rejoindre d’autres pays occidentaux.

Ils se retrouvent donc coincés là, chez Amir, dans
l’attente de papiers, de contacts et du passeur à qui ils confieront peut-être
leur destin...

 

 

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

Retrouvez ces chroniques sur le site du
RESF.

 

- Les chroniques RESF de l’été
dans

Charlie-Hebdo, rubrique « L’expulsé de la semaine »

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique461.html

« Pour fumer à la récré, il te faut du papier en règle ! »

 

- Sur le blog de RESF
sur Médiapart,

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html

«  Brutalité étouffée pour le confort des passagers par Air France », par Marine J. (Bouches- du-Rhône)

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 495