Une tribune pour les luttes

Mobilisation à l’aéroport de Marignane contre la tentative d’expulsion de M. KANTE ce matin

La préfecture s’entête à vouloir priver des enfants de leur père ...

Article mis en ligne le vendredi 4 octobre 2013

4 octobre : M. KANTE est libre !!!
Sorti ce matin du CRA, il remercie toute celles et tous ceux qui se sont déplacés devant la préfecture ou à Marignane, qui ont écrit au Préfet, qui ont manifesté leur soutien d’une manière ou d’une autre. On continue pour qu’il soit régularisé !

M. Kante a été extrait du CRA jeudi à 4 h du matin. C’est-à-dire que s’il n’avait pas refusé d’embarquer, il serait aujourd’hui à Conakry.


COMMUNIQUE RESF13

LA PREFECTURE S’EN TETE A VOULOIR PRIVER DES ENFANTS DE LEUR PERE

Malgré l’interpellation de la préfecture mercredi 2 octobre, par un rassemblement et une délégation du RESF, celle-ci a maintenu sa décision d’expulser M. KANTE (père d’une petite fille de 3 ans scolarisée à Marseille), ce jeudi matin à l’aéroport de Marignane.

Une douzaine de personnes, dont la mère de la fille de M. KANTE, ont répondu à l’ appel du RESF13 et se sont rassemblées tôt ce matin à l’aéroport contre l’expulsion de M. KANTE.
Celui-ci avait été sorti avant 4h du matin du centre de rétention de Marseille, direction l’aéroport.

Ils ont pu sensibiliser des passagers du vol Air France de 7h10 vers Roissy CDG sur lequel était prévu M. KANTE.

Ils ont vu M. KANTE à son arrivée, devant les locaux de la PAF (Police Aux Frontières). Une responsable de la PAF a ensuite indiqué que M. Kante avait refusé d’embarquer et qu’il ne serait pas présenter à l’avion mais ramené au CRA.

Finalement l’avion est parti sans lui et il a effectivement été ramené au centre de rétention de Marseille.

Et maintenant ?
La préfecture va t-elle s’acharner sur le sort de M. KANTE et des autres pères d’élèves toujours enfermés au centre de rétention ?
Ou bien va t-elle permettre à des enfants d’avoir un père proche d’eux ?

Continuons d’exiger la libération de M. KANTE et des autres pères d’élèves enfermés au CRA de Marseille ! (contacts préfecture en bas de ce message)

Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

________________________________________________


La Provence
La Provence


Communiqué RESF 13

A l’appel du RESF13 (voir ci-dessous), une 50aine de personnes se sont rassemblées mercredi 2 octobre devant la préfecture pour dénoncer les enfermements au centre de rétention de Marseille et les expulsions de pères d’élèves.

Présence presse : La Marseillaise, La Provence...

Une délégation a été reçue par M. Izquierdo, directeur du service de l’Immigration et de l’Intégration de la préfecture. Celui-ci a écouté les arguments de la délégation et pris note des nouveaux éléments apportés pour chacun des trois pères d’élèves enfermés actuellement au CRA. Les décisions les concernant seront in fine prises par le secrétariat général de la préfecture.

M. KANTE (voir ci-dessous), doit être expulsé jeudi 3 octobre sur le vol Air France 7673 de 7h10 pour Roissy CDG.

Nous espérons que la préfecture aura entendu les arguments de la délégation le concernant et ne mettra pas sa décision à exécution.

Mais dans le doute, le RESF13 appelle à se rassembler à 6h à l’aéroport pour sensibiliser les passagers du vol.

Confirmation ou infirmation de ce RDV sera envoyé demain matin au plus tôt (par mail et texto).


Pères sans papiers d’enfants français… la nouvelle cible ?

RASSEMBLEMENT devant la préfecture MERCREDI 2 OCTOBRE à 14h

pour exiger la libération des pères au centre de rétention et le retour de ceux récemment expulsés

Demande d’audience a été faite.

Y’aurait-il du retard dans la politique du chiffre dans les Bouches du Rhône ?...

L’été 2013 n’a semble-t-il pas été trop chaud pour les jeunes et les familles Sans Papiers du département, indiquait-on à la fin des vacances… C’était sans compter sur une rentrée torride qui voit se multiplier l’enfermement au centre de rétention de Marseille de pères de familles ! Originalité : ils sont tous pères d’enfants français, dont ils s’occupent.

Au moins 6 y ont été ou sont encore enfermés.

- M. KATIB, père tunisien d’une enfant de 1 an a été expulsé le 26 septembre

- M. SAJA, (nationalté ?), père d’un enfant scolarisé en maternelle à Marseille, a été libéré le 27 septembre

- M. HARID, père tunisien d’une fille de 2 ans, sa compagne, française, enceinte... a été expulsé le 28 septembre.

- M. ALI, père comorien d’un enfant de 17 ans scolarisé en lycée à Marseille, est enfermé au CRA depuis le 17 septembre. En France depuis 1992 !

- M. TEBAH, père algérien de 3 enfants français, scolarisés à Brignolles (83) est enfermé au CRA depuis le 20 août et a déjà subi deux tentatives d’expulsion.

Voir http://www.educationsansfrontieres.org/article47464.html

- M. KANTE, père guinéen d’une enfant française, scolarisée en maternelle à Marseille est enfermé au CRA depuis le 12 septembre. En France depuis 11 ans. Particularité : sa fille est prise en charge par l’ASE (aide sociale à l’enfance) qui témoigne du rôle important de M. KANTE. Il a appris l’existence de sa fille en 2011 et est depuis le seul parent à avoir des liens avec elle.

Voir http://www.educationsansfrontieres.org/article47487.html

Parfois en France depuis plus de 10 ans, leur place est évidemment proche de leurs enfants.

STOP au démantèlement des familles ! Les pères enfermés doivent être libérés et régularisés. Ceux expulsés doivent pouvoir revenir.

Demandez également leur libération ou leur retour en écrivant en préfecture :

Préfet michel.cadot chez bouches-du-rhone.pref.gouv.fr

Directeur de cabinet du préfet : vincent.berton chez bouches-du-rhone.gouv.fr

Secrétaire général : louis.laugier chez bouches-du-rhone.gouv.fr

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 495

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 900