Une tribune pour les luttes

Communiqué de MutVitz 13

Grave agression paramilitaire contre les communautés zapatistes (Mexique, Chiapas)

Rassemblement samedi 24 mai 11 heures place de l’Opéra (prés Vieux Port Marseille)

Article mis en ligne le jeudi 22 mai 2014

MutVitz 13 vous informe
de la grave agression paramilitaire
contre les communautés zapatistes.


Le 2 mai 2014, des groupes paramilitaires ont attaqué le caracol de La Realidad, siège du conseil de bon gouvernement zapatiste de la région. Le bilan de cette attaque se solde par la destruction d’une clinique et d’une école autonome, par plusieurs blessés par balle dans une lâche embuscade et l’assassinat de Galeano. Il a été clairement ciblé pour son rôle dans l’organisation de la Petite Ecole (escuelita) qui symbolise la nouvelle initiative zapatiste internationale et nationale.

Face à cette agression, de nombreux comités européen de solidarité avec le mouvement zapatiste organisent des rassemblement et des manifestations de soutien.

MutVitz13 organisera un rassemblement dans les prochains jours devant le consulat du Mexique de Marseille pour dénoncer l’agression des paramilitaires et la complicité du gouvernement mexicain.

Nous vous tiendrons informés de la date de ce rassemblement.

Vous pouvez d’ores et déjà signer la lettre de dénonciation parue sur le site du CEDOZ http://www.cedoz.org/site/content.p.... Vous trouverez la traduction de cette lettre en pièce jointe [ci-dessous].

Vos signatures sont à adresser à cedoz chez cedoz.org jusqu’au 20 mai.

Pour plus d’information vous pouvez consulter le communiqué du Sub Marcos http://cspcl.ouvaton.org/spip.php?a... ainsi que la déclaration du Conseil de Bon Gouvernement de La Realidad http://cspcl.ouvaton.org/spip.php?a...

Saludos solidarios

MutVitz 13


NOUS EXIGEONS LA FIN DES AGRESSIONS CRIMINELLES CONTRE LES ZAPATISTES

LES ZAPATISTES NE SONT PAS SEUL-E-S !!!

Lors de la violente agression du 2 Mai 2014 contre les Bases d’Appui de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale a été assassiné un zapatiste, José Luis Solís López et blessés 14 personnes. D’importants dommages matériels ont été infligés aux constructions autonomes destinées à l’amélioration des conditions de vie des communautés indigènes du Chiapas, fruits de leurs propres efforts et engagement sans aucun appui gouvernemental.

L’agression a été perpétrée matériellement par les membres du Parti Vert Ecologiste (PVEM), du Parti d’Action national (PAN) et de la CIOAC-H dont la relation avec le PVEM (parti du gouverneur de l’État du Chiapas) est publique et notoire.

Nous, collectifs, organisations et personnes à titre individuel, signataires, exprimons notre profonde douleur et manifestons notre vive indignation et réprobation.

Il est inadmissible que le Gouvernement maintienne l’excuse de « conflits intracommunautaires ». Ce qui est arrivé est la conséquence d’un gouvernement qui finance des groupes paramilitaires et leur apporte un appui politique et économique. On parle d’affrontements alors qu’il s’est agit d’une agression directe contre les bases d’appui zapatistes (comme le démontre le rapport du Centre des Droits Humains Fray Bartolomé de las Casas, qui était présent).

La politique récurrente des 2 niveaux de gouvernement, fédéral et de l’État du Chiapas a toujours été de promouvoir et permettre l’agression directe contre la lutte zapatiste qui jusqu’à présent a toujours fait la preuve non seulement de sa volonté mais aussi de sa grande capacité de dialogue face aux problèmes suscités par les gouvernements pour créer ces dénommés « conflits intracommunautaires ».

Nous exigeons de manière immédiate :

- l’arrêt du harcèlement contre les bases d’appui zapatistes
- des sanctions contre les auteurs matériels et intellectuels de cette agression
- la réparation des dommages matériels et le rétablissement immédiat de la distribution de l’eau potable coupée par les agresseurs.

Nous exigeons du Gouvernement de l’État et Fédéral qu’ils apportent une solution à la base de cette agression qui n’est pas différente des agressions antérieures et malheureusement des futures alors qu’ils n’accomplissent pas les Accords de San Andrés signés en février 1996.

Qu’aucune agression contre l’ EZLN ne serve de prétexte à une intervention militaire de la part de l’Armée Fédérale et de l’Exécutif mexicain !

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

2 Messages

  • Le 19 mai 2014 à 12:46, par marechal

    compa@s,yo firmo esta carta

    Répondre à ce message

    • Le 22 mai 2014 à 11:26, par Annick Stevens

      Merci pour votre réaction, mais les signatures doivent être envoyées au Cedoz :
      cedoz chez cedoz.org

      Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 425

MARSEILLE c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 55

MUT VITZ 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60