Une tribune pour les luttes

Belgique

« Faire le poirier pour voir le monde d’en bas »

A Namur, cela fait quarante ans qu’ils luttent. Ne baissent pas les bras. Des années septante à aujourd’hui, des locaux du « 55 » à ceux de « La Caracole », ils ont toujours refusé la dite « fatalité » de la misère et multiplié les initiatives. Luc, l’un d’entre eux, revient sur cette histoire collective.

Article mis en ligne le vendredi 31 octobre 2014

Il est des lieux, des histoires et des personnes qui ne laissent pas indifférents. Qui interpellent et inspirent. Ainsi de La Caracole, maison de vie communautaire située à la sortie de Namur. Les habitants de cette grande bâtisse surplombant la Meuse, entourée de bois et jouxtant un jardin potager bien soigné, sont porteurs, pour certains depuis presque quarante ans, d’un combat collectif contre l’injustice sociale – un combat nourri d’expériences quotidiennes de résistances à la misère1.

Luc, l’un d’entre eux, revient sur une histoire collective qui, de la déliquescence d’une ancienne institution d’accueil namuroise, le « 55 », mène à la création de la coopérative LST (Luttes Solidarités Travail), du mouvement d’éducation permanente du même nom, et de l’association TROC (Temps de recherche pour des outils conviviaux). Récit. Lire la suite :

http://www.article11.info/?Faire-le...

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2035

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1015