Une tribune pour les luttes

Massacre à Suruç (Kurdistan de Turquie)

Retour et photos du rassemblement de lundi 20 juillet à Marseille + Communiqués

Article mis en ligne le lundi 20 juillet 2015

Retour et photos du rassemblement de lundi 20 juillet à Marseille

Ce soir lundi 20 juillet 2015, plus de 300 personnes se sont rassemblées en haut de la Canebière, après l’appel lancé en urgence, suite aux attentats qui ont frappé la ville de Pirsus, dans la région de Suruç en Turquie, faisant une trentaine de mort.es et plus d’une centaine de blessé.es. (Lire le communiqué plus bas)

Les victimes de cet attentats sont essentiellement des membres de la Fédération des Associations de Jeunes Socialistes (SGDF), qui tenaient une conférence de presse pour annoncer leur engagement dans la reconstruction de Kobanê.

Au lendemain de la fête des 3 ans de la révolution au Rojava, ces tristes événements rappellent le contexte et la réalité de cette guerre en Turquie.

Photo prise dimanche 19 juillet 2015, sur le Vieux Port

« Nous n’allons pas pleurer, nous n’allons pas baisser les bras, nous n’abandonnerons pas. Ce qui nous allons faire par contre c’est continuer à résister, continuer de nous battre pour la liberté, nos droits, nous ne reculerons pas car nous sommes sur un chemin juste. »

C’est quelques mots extraits des différentes prises de paroles qui ont eu lieu à Marseille ce soir.

Le gouvernement turque a aujourd’hui envoyé un message par ces attaques, il veut stopper la révolution au Rojava et l’espoir qu’elle amène au Moyen-Orient, le gouvernement turque veut étouffer toute solidarité, en instaurant encore plus de peur à l’encontre de la résistance et du peuple kurde. L’ennemie majeur de cette révolution, de cette résistance, au-delà de Daesh, c’est l’État Turque d’Erdogan.

Aujourd’hui, comme le peuple palestinien, les kurdes doivent apprendre à vivre avec cette guerre, à ne pas baisser la tête, à ne pas reculer et à continuer de résister.

Alors soutenons cette résistance du peuple kurde, soutenons la révolution au Rojava.
Montrons notre soutien sur le terrain, en manifestation, par l’action notre solidarité internationalement.

Soyons nombreux-ses samedi 25 juillet 2015 à 18h30 pour la manifestation qui aura lieu aux Réformés Place du monument des mobiles en haut de la Canebière à Marseille.

Pour un Kurdistan et un Moyen-Orient en paix,
Pour la liberté d’Ocalan et au respect de son droit de s’exprimer,
Pour l’arrêt des agressions d’Erdogan contre les Kurdes et les démocrates de Turquie et de Syrie.

Lire le communiqué d'appel du Centre Démocratique Kurde de Marseille pour la manifestation ICI

Solidarité Internationale avec la résistance au Rojava, avec le peuple kurde !

Pat, membre de Mille Bâbords présent sur place.

Photo du rassemblement de ce lundi 20 juillet 2015




Rassemblement en urgence ce soir lundi 20 jullet au monument des mobiles, haut de la Canebière à 19h30

Le Centre Démocratique du Kurdistan à Marseille

Un nouvel attentat barbare a été perpétré aujourd’hui, dans la ville kurde de Pirsus (Suruç, Turquie), face à Kobanê, faisant au moins 31 morts, essentiellement des membres de la Fédération des Associations de Jeunes Socialistes (SGDF) qui tenaient une conférence de presse pour annoncer leur engagement dans la reconstruction de Kobanê.

Ce nouveau massacre commandité par le gouvernement turc de l’AKP et Erdogan intervient suite aux défaites cuisantes infligées par les YPG (Unités de Défense du Peuple) aux gangs barbares de Daesh, à Shengal (Sindjar), Kobanê et Girê Spî. Alors que plus de 300 jeunes, en très grande majorité des jeunes socialistes de la SGDF, étaient rassemblés au Centre Culturel d’Amara pour une conférence de presse, une bombe (ou kamikaze) a explosé, faisant des dizaines de morts et des centaines des blessés.

Il est évident que l’objectif de ce nouvel acte barbare est de briser la détermination du peuple kurde, des jeunes socialistes de la SGDF et de tous les mouvements de solidarité avec la résistance contre Daesh. Ces attaques visent à anéantir les acquis du peuple kurde, obtenus au prix d’immenses sacrifices humains.

Cet acte barbare a été commis par DAESH, mais il ne fait aucun doute que les commanditaires sont l’AKP, Recep Tayyip Erdogan et l’Etat Turc.

Suite à la victoire du HDP (Parti démocratique des Peuples) aux élections du 7 juin 2015, ceci malgré le seuil électoral de 10 %, l’AKP et Erdogan ont essuyé une défaite sans précédent. Après la victoire des Kurdes au Rojava et du HDP aux élections, Erdogan et son parti ont tenu des propos haineux, extrêmement dangereux, préparant de cette façon le terrain à un tel massacre. Les barbares qui ont commis cet acte pour le compte de l’AKP ont plusieurs bases d’entrainement à Akcakale, Kilis, Hatay et Suruc. Ils sont formés par les gradés et les militaires turcs. Ces camps ont été de nombreuses fois filmés et photographiés par les médias internationaux.

Il y a environ un an, des centaines de poids lourds chargés d’armes et de munitions étaient envoyés par la Turquie à Daesh. Aujourd’hui, la Turquie forme directement les militants de Daesh sur son sol. Il y a quelques jours, Barak Obama, président des Etats-Unis, pays membre de la coalition de lutte contre Daesh, a déclaré : « La Turquie doit cesser de soutenir DAESH ». Cette déclaration est une preuve de plus du soutien actif de la Turquie aux Barbares.

Nous, Kurdes, socialistes turcs et tous ceux qui soutiennent la lutte légitime du peuple kurde, dénonçons ce nouvel acte barbare et déclarons encore une fois que rien ne nous empêchera de poursuivre notre lutte légitime et de protéger nos acquis.

20 juillet 2015

Signataires :

ACTIT SKB, Conseil démocratique kurde en France (CDKF), YS ( Young Struggle) Coordination Démocratique Kurde en Europe, Mouvement des femmes Kurde en Europe Association de solidarité France Kurdistan, FEDA.


COMMUNIQUÉ DU CONGRES NATIONAL DU KURDISTAN

Nouveau massacre commis par Daesh dans la ville de Suruç

Les terroristes de Daesh ont attaqué des jeunes qui se préparaient à partir à Kobanê : 31 personnes ont été tuées et au moins 100 autres ont été blessées.

Le 20 juillet, vers 11h00, une grande explosion due à un attentat-suicide est survenue à la périphérie de la ville de Suruç, dans la province d’Urfa (Nord-Kurdistan, Turquie), à la frontière de Kobanê. Elle s’est produite plus précisément dans le Centre culturel d’Amara dont la cour a été transformée en un bain de sang.

Les victimes font partie d’un groupe de 330 jeunes âgés de 20 à 30 ans, tous membres de la Fédération des Jeunes Socialistes, venus à Suruç pour soutenir la reconstruction de Kobanê. Ils étaient venus en convoi d’Istanbul, d’Ankara, d’Izmir, d’Adana et du nord de la Turquie, avec le projet de construire à Kobanê une librairie, un parc pour enfants et un centre de santé.

Les jeunes activistes s’étaient regroupés dans le Centre culturel d’Amara pour y donner une conférence de presse afin d’annoncer qu’ils avaient officiellement été autorisés à passer la frontière. C’est à ce moment-là que l’attentat-suicide a été perpétré.

Les premiers chiffres faisaient état de la mort de 31 personnes et indiquaient qu’au moins 100 autres avaient été blessées.

Cet attentat survient le lendemain de l’anniversaire de la Révolution du Rojava qui a commencé le 19 juillet 2012 avec la mise en place par les Kurdes de l’autonomie démocratique dans les cantons de Kobanê, Afrîn et Djizirê.

Cet attentat terroriste, cette tragédie, est directement lié à la crise politique que traverse actuellement la Turquie. Il ne fait aucun doute que cet attentat a été encouragé par le soutien ouvertement apporté à Daesh par différents Etats de la région.

La résistance kurde contre la barbarie de Daesh est une lutte pour la démocratie, les droits humains et l’humanité. Soutenir les résistants du Rojava et condamner Daesh et ses soutiens est un devoir politique pour la communauté internationale.

Cet attentat ne vise pas seulement le Rojava, mais aussi la solidarité avec le Rojava.

Nous demandons au gouvernement turc de faire immédiatement toute la lumière sur cet attentat.

Nous condamnons fortement cette attaque terroriste brutale et appelons la communauté internationale, l’Union européenne et le Conseil de l’Europe à prendre immédiatement des sanctions à l’encontre des Etats qui soutiennent Daesh afin qu’ils arrêtent leur soutien à cette barbarie

Congrès national du Kurdistan - KNK
mardi 21 juillet 2015,

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

1 Message

  • Le 20 juillet 2015 à 21:59, par Christiane

    Manifestations en Turquie suite au massacre de Suruç
    Publié le 20/07/2015 par xxx | Poster un commentaire

    Ce lundi 20 juillet, un attentat commis par Daesh a fait au moins 30 morts à Suruç. L’attentat a visé des jeunes qui, à l’appel de la SGDF (Sosyalist Gençlik Dernekleri Federasyonunun), allait aider à la reconstruction de Kobanê en Rojava (Kurdistan de Syrie). Dès ce soir, des rassemblements et des manifestations ont lieu en Turquie en mémoire de ceux et celles qui sont tombés et pour dénoncer ce crime ignoble probablement commis avec la complicité du régime AKP. On note qu’à Bursa, les forces de répression ont attaqué la manifestation et que trois manifestants ont été arrêtés. Des affrontements opposent également manifestants et forces de répression dans les environs de Taksim à Istanbul.
    Voir photos : https://communismeouvrier.wordpress.com/2015/07/20/manifestations-en-turquie-suite-au-massacre-de-suruc/

    Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 420

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 255