Une tribune pour les luttes

mardi 15 décembre 2015

AUBAGNE

19 h

Lycée Joliot Curie
4 avenue des Goums

Université populaire Pays d’Aubagne et de l’Étoile

A qui fait peur la violence ouvrière ?

http://www.uppae.fr/
Violence et classe ouvrière aux 19 et 20e s.

19 à 21 heures
Histoire

Stéphane Rio traitera le thème : Violence et classe ouvrière aux 19 et 20è siècles

À qui fait peur la violence ouvrière ?

Un regard historique sur l’actualité.

libertalia-trop-jeunes-pour-mourir-1914-e801a / http://www.editionslibertalia.com/

Début octobre 2015, alors que la direction d’Air-France essayait de passer en force sur un énième plan social qui licencierait des centaines d’employés, les salariés manifestèrent et s’en prirent à quelques membres de la direction.

Ces altercations ont tout de suite pris un dimension politique et médiatique exceptionnelle. La direction d’Air France a porté plainte pour violence, soutenue par le gouvernement socialiste et l’opposition de droite. La presse et les commentateurs n’ont eu de cesse de condamner des « violences inacceptables » pour Manuel Valls, « indignes » pour la CFDT. « Jamais rien ne pourrait justifier de telles violences »…

Ces réactions indignées ressurgissent depuis quelques années alors que le mouvement social est en difficultés, mais elles ne sont pas neuves… Depuis l’apparition du mouvement ouvrier au 19ème siècle, les attaques patronales, politiques et médiatiques sont récurrentes. De la peur de la Commune de Paris à celle de l’action directe anarcho-syndicaliste, de la condamnation et de la répression des mouvements de grève au début du 20ème à la déqualification de la culture ouvrière, bourgeoisie, presse et classe politique dominante ont su se mobiliser pour maintenir leurs intérêts et contenir la subversion ouvrière.

A l’aide de quelques exemples, l’intervention s’attachera à étudier les permanences et les mutations de ces discours sur la violence de la classe ouvrière.

Indications bibliographiques à propos de la conférence : Qui a peur de la violence ouvrière ?

Jarrige François, Techno-critiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences, La Découverte, 2014

Noiriel Gérard, Les ouvriers dans la société française. XIXè-XXè siècles, Points Seuil, 1986

Pigenet Michel et Tartakowsky Danielle (dir.), Histoire des mouvements sociaux en France de 1814 à nos jours, La Découverte, 2012

Rio Stéphane, « Le regard d’un patron sur la grève. Journal d’Emile Vuillemin. Septembre-Novembre 1893 », Revue du Nord, n°347, oct-déc 2002

Rio Stéphane, « Faits divers, passions journalistiques et représentations du monde ouvrier. L’affaire Vuillemin et les mineurs du Nord vus par la presse en 1895 », Centre d’Histoire Judiciaire, 2005

Sirot Stéphane, La grève en France. Une histoire sociale. XIX-XXè siècles, O. Jacob, 2002

Vigna Xavier, Histoire des ouvriers en France au XXè siècle, Perrin, 2014

Répondre à cet article